27 mai 2020

Ligue 1. DFCO – ASM : Le DFCO n’avance pas.

© Hervé OBRECHT/NikoPhot

En concédant un match nul (1-1) plutôt frustrant face à Monaco, le Dijon Football Côte d’Or, bien que poursuivant sa série d’invincibilité à domicile, n’avance pas. Un point qui ne permet pas au DFCO de prendre ses distances avec la zone rouge même si l’adversaire du jour n’était pas forcément le meilleur pour se relancer.

Une défense retrouvée.

Point positif, le DFCO a retrouvé semble t-il retrouvé une défense qui se montrait plus fébrile lors des derniers matchs. Le retour de Nayef Aguerd pour composer la charnière centrale avec Écuélé-Manga n’y est d’ailleurs pas étranger. Pour un retour réel à la compétition face au trio de feu Slimani-Jovetic-Ben Yedder, le Marocain a bien tenu la baraque et s’est montré à son avantage. De quoi donner de réels motifs d’espoirs pour le dernier tiers de la saison. Stéphane Jobard pourrait donc bien avoir trouvé la formule puisque Mendyl et Chafik ont réalisé une bonne prestation, tout comme Runarsson, attendu depuis la blessure d’Alfred Gomis face à Nantes.

Nayef Aguerd a fait son retour au sein de la défense dijonnaise. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon va savoir faire le dos rond lors de cette rencontre, notamment en première mi-temps et les Bourguignons vont subir les assauts monégasques. Heureusement trop imprécis, les joueurs de Moreno ne parviendront pas à concrétiser cette domination ainsi que le temps passé dans la moitié de terrain dijonnaise. Dijon procèdera en contres pour piéger la défense des pensionnaires du Rocher, sans succès également. D’autant plus que le DFCO devra rapidement s’adapter et faire sans Mounir Chouiar, victime d’une grosse entorse après un duel aérien en ne retombant pas sur ses appuis. Jobard choisira de faire rentrer Mama Baldé, choix qui va s’avérer payant dans le second acte de cette rencontre. Les Rouges devaient aussi faire sans Yassine Benzia, blessé la veille à l’entraînement et indisponible pendant trois semaines à un mois. Un coup dur pour la formation de Stéphane Jobard, qui dispose cependant de quelques cartouches offensives en réserve. Dijon aura du mal à construire en première période mais y parviendra mieux en seconde période, s’intercalant bien dans les espaces laissés par les Monégasques. Baldé va finalement ouvrir le score, profitant d’une mésentente dans la défense de Monaco et se jouant de l’ex-gardien dijonnais Benjamin Lecomte (1-0, 53). L’un des problèmes du DFCO, c’est qu’il ne parvient pas à tenir le score lorsqu’il lui est favorable…

Tavares, comme Cadiz aura pêché dans le dernier geste… © Hervé OBRECHT/NikoPhot

.. et le DFCO finit par ne jouer qu’ à certains moments, comme s’il paniquait et perdait son football par la suite. Sur un corner venu de la gauche, la défense cafouille et dispute le cuir aux attaquants monégasques, ce sera finalement Maripan qui placera son pied pour pousser la balle au fond des filets et remettre son équipe à hauteur du DFCO (1-1). Paradoxalement, c’est à ce moment que les Rouges vont se réveiller et se remettre à jouer. Alors que les arbitres multiplient les décisions plus que douteuses, Cadiz aura tout d’abord la tête de la victoire, mais ne rabattra pas suffisamment celle-ci, loupant un but qui semblait être tout fait. Finalement, ce sera Tavares qui manquera son face-à-face avec Lecomte et fera regretter aux supporters dijonnais ces dernières minutes qui auraient pu donner les trois points à leur équipe. Le DFCO remonte d’une place, à la faveur d’une défait in extremis de Nîmes à Rennes et peut maintenant se projeter sur un match plutôt bonus du côté de Paris samedi en fin d’après-midi.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.