8 juillet 2020

Annulation des France de cross : réactions des athlètes côte d’oriens

Le corona virus aura eu raison des prochains championnats de France de cross country qui devaient se dérouler dimanche à Montauban. Une cinquantaine d’athlète côte d’oriens devaient y participer avec notamment des chances de podium pour l’équipe élite homme du Dijon UC. Quelques réactions d’athlètes, d’entraîneurs, de clubs….concernés

Alexis Miellet© V Palcau

Alexis Miellet (DUC) sur sa page facebook :

“Fin de saison de cross suite à l’annulation des France ! Mince …La préparation foncière a été très bonne et c’est à cela que me sert l’hiver donc l’essentiel est fait ! Une semaine de repos et j’ai déjà hâte de refaire monter le lactate à l’entraînement et surtout en compétition”

Fabien Palcau © Le reporter athlé

Fabien Palcau (DUC) sur sa page facebook

“Quand j’apprends que les France de cross sont annulés !Courage à l’organisation du cross, les clubs et à tous les athlètes qualifiés de ne pas pouvoir participer à cet événement sportif majeur d’une saison et tous les frais engagés. Un réel impact…La dernière annulation des France de cross remonte à pendant la 2nde guerre mondiale mais prévention oblige. A événement exceptionnel, mesure exceptionnelle.” Déçu de ne pas pouvoir courir après des mois de préparation réussie pour le deuxième objectif de la saison hivernal. Patience

Kamel Brahimi © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Kamel Brahimi (AC Chenôve)

“Très déçu et en colère !! Je pense que la mesure est disproportionnée !!!! Quel gâchis pour tous les bénévoles qui œuvrent depuis des mois pour tout mettre en œuvre,pour les entraîneurs qui ont tout fait pour que notre pic de forme arrive à bon point ! Et pour tous les athlètes qualifiés. Le France de cross c’est un peu la fête qui signe la fin de saison ! De plus personnellement je suis en grande forêt j’avais de réel ambitions dans ma catégorie. Je vais me consoler en allant courir le 10 km de Bourg en Bresse dimanche matin, histoire de valider mes bonnes séances”

Romain Lelièvre © Armelle Pennec

Romain Lelièvre (AC Chenôve)

“Très déçu Des sacrifices énormes pour une décision tardive dans laquelle la Fédération et le gouvernement cèdent à la panique. Une solution aurait pu être trouvée avec un report ultérieur. Le sentiment d’être allé chercher une qualification avec les tripes pour rien”.

Audrey Michot Athlé 21 © Jean-Sébastien Tramois

Audrey Michot (Athlé 21)

Je suis très très déçue, on se prépare depuis août pour cette fête de l’athlé. J’ai une pensée pour l’équipe junior fille d’Arnay qui avait un vrai truc à jouer lors de ces championnats. Je suis un peu en colère car le championnat de Ligue 1 de foot aura bien lieu et je ne peux m’empêcher de penser que l’aspect financier y est pour beaucoup.

Mélanie Lustremant DUC © Eric Schnegg

Mélanie Lustremant (Dijon UC)

Bien sûr déçue, comme la plupart des athlètes. On s’est tous beaucoup préparés; Ce sont des jours et des jours d’entraînements, avec des hauts et des bas, On consacre beaucoup de temps à cet objectif hivernal ..
Repos anticipé pour repartir sur la saison estivale et préparer de nouvelles compétitions

Fabrice Dubuisson © Patrick Léger archives

Fabrice Dubuisson, entraîneur au Dijon UC

C’est une grande déception pour le club car les athlètes étaient tous en forme pour ce championnat de France . Nous sommes aussi désolés pour les organisateurs car cela fait plusieurs années de préparation pour rien.

Jean – Maurice Ponnelle © AOA archive

Jean Maurice Ponnelle dirigeant d’Athlé 21

Les France étaient l’objectif principal de la saison et c’est évidemment une très grosse frustration pour les 12 coureurs qualifiés et pour l’encadrement. Immense déception pour les juniors filles : brillantes championnes interrégionales, elles pouvaient légitimement viser un podium par équipes qui aurait été une première dans l’histoire du club ! Alors que les matchs continuent à être disputés dans des stades avec des milliers de spectateurs, cette annulation d’une épreuve en plein air et les propos déplacés de la ministre des sports “Cette décision n’a aucun impact ni au niveau sportif, ni au niveau organisationnel” montrent le peu de considération des responsables nationaux pour le sport amateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.