3 avril 2020

BCL: Se plier en quart

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

On y est! Après 14 rencontres de BCL, la JDA avait brillamment obtenu sa qualification pour les 8ème de finale en arrachant une deuxième place méritée à l’occasion de la dernière journée de la phase de poule. Une deuxième place synonyme d’avantage du parquet face à un 3ème. Un parquet qu’elle retrouve ainsi ce soir en BCL face au Nijni Novgorod à 20h30 avec un seul objectif: prendre la première manche et se donner le droit de conclure en Russie dans une semaine.

Comme ici face à Orléans samedi, Solomon aura un rôle clé © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Mais qui est le Nijni Novgorod?

Le charme de la coupe d’Europe est aussi de s’offrir quelques voyages et découvertes. Clairement, le Nijni Novgorod n’est pas le plus connu des clubs russes dont les étendards sont les CSKA Moscou ou encore le Khimki Moscou, dignes représentants en Euroleague. Le Nijni Novgorod, est un club très récent. Né en 2000, il s’agit même d’un bébé comparé à la vieille dame qu’est la Jeanne. Si ce club ne peut se targuer de la même histoire que la JDA, son petit vécu n’est pas ridicule. Souvent classé dans son championnat, le Nijni a accédé à l’Euroleague en 2014/2015 et a atteint les 1/4 de BCL en 2017-2018. Il a pu de nouveau jouer la BCL cette saison à la faveur d’une huitième place dans son championnat lors de la saison 2018/2019 (sortie dès les quart face au CSK).

Le plus de la JDA? Pouvoir s’appuyer sur un 9 majeur © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le Nijni 3ème avec le même nombre de victoires que la JDA

En BCL, la Nijni a su tirer son épingle du jeu dans un groupe relativement homogène, à l’image de celui de la JDA. Les Russes ont décroché leur 3ème en s’appuyant, entre autres, sur 3 succès à l’extérieur en7 déplacements. À titre de comparaison, la JDA s’était imposée à 4 reprises. Preuve que le Nijni sait voyager et que la méfiance devra être de mise au Palais. D’ailleurs, si la JDA à l’avantage du terrain, elle a terminé avec le même nombre de victoires que les Russes (9). Preuve que les Dijonnais vont affronter un virtuel deuxième. En Championnat, le Nijni occupe la 7ème place (même nombre de victoires que le 9ème) et reste sur une série de 2 défaites pour 2 victoires sur le dernier mois. Attention, 2 défaites concédées face au CSKA et le Khimki, les deux premiers du classement. Parmi leurs succès, une victoire de prestige face au 3ème le Lokomotiv Kuban. À noter enfin que le 09/12 dernier, il était allé s’imposer chez le Zénith…club évoluant également en Euroleague.

Laurent Legname ne veulent pas s’arrêter là © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les clés du match pour la JDA

La dureté: Le Nijni sait jouer dur. Il faudra que la JDA soit au rendez-vous du défi physique. La sera défense sera encore une fois clé.

Les rebonds: Face à une équipe dont la taille moyenne est de 3cm supérieurs à celle de la Jeanne il faudra se battre et verrouiller les rebonds. Le Nijni en prend près de 37 de moyenne en BCL contre 31 à la JDA dont 4 rebonds offensifs de plus en moyenne. Quand on sait que c’est ce qui a fait défaut face à des équipes comme Bonn et Saragosse, c’est le secteur qu’il faudra verrouiller. Parks en particulier pourrait être un poison.

Verrouiller l’intérieur/trappe à deux: avec 52% de réussite à 2points contre un assez standard 35% à 3 points, les Russes devraient surtout jouer à l’intérieur comme ils le font depuis le début (seulement 22 tentatives à 3 points). La fameuse trappe dijonnaise peut alors s’avérer très efficace et sans, normalement, de trop grosses conséquences à 3 points si le ballon ressort.

Excellent samedi soir on attend beaucoup de Lamonte Ulmer© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Couper Brown, le seul chef d’orchestre du Nijni/la paire Holston-Julien: Brown, joueur clé du Nijni est le principal passeur de l’équipe. Bien défendre sur lui sera la clé. À l’inverse, la JDA pourra encore s’appuyer sur deux maîtres à jouer avec Holston et Julien lui assurant une animation du jeu sur 40 mins.

Avec Brown, Willis et Jenkins (plus de 14 points de moyenne en BCL), seront les principaux dangers offensifs du Nijni.

Face à la Jeanne ce soir ce ne sera ni le Barça, ni le CSKA ou le Real. Mais face à une équipe accrocheuse, la JDA s’apprête à disputer un 1/8 de BCL qui peut être une nouvelle étape dans la superbe saison dijonnaise et une très grosse soirée européenne comme le club n’en a pas vécu depuis très longtemps. Pour continuer de rêver d’Europe il faudra ainsi passer ce premier tour de playoff et commencer par faire les efforts pour prendre ce premier match ô combien important. La première étape vers la qualification et une nécessité pour garder dans tous les cas l’avantage du terrain dans une série au meilleur des 3 matchs.

Entre-deux à 20h30 ce soir au Palais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.