3 avril 2020

JDA 25, NICE 24, COVID 19.

Barbara Moretto et les joueuses dijonnaises peuvent avoir le sourire © Nicolas GOISQUE/NikoPhot - archives

Dans le cadre de la 19ème journée de Ligue Butagaz Energie, la JDA Dijon Handball recevait au Palais des Sports de Dijon, l’équipe de l’OGC Nice. Les sudistes, sixièmes du championnat, avaient donné du fil à retordre lors du match aller sur leur parquet. Mais Dijon a bien joué le coup et s’est accroché pour décrocher une victoire étriquée (25-24). Une seconde victoire pour l’instant face à l’épidémie de COVID-19 qui n’entraîne à l’instant “T” aucun report de rencontre programmée pour la 20ème journée.

_

D’abord en tête, avant de courir après le score, puis de l’emporter !

C’est un gros morceau du championnat qui se déplaçait en Bourgogne. L’OGC Nice, solide équipe de la Ligue Butagaz Energie ne venait pas sur le parquet pour faire du tourisme. C’était annoncé et cela s’est vérifié assez rapidement sur le parquet dijonnais. Avec deux anciennes dijonnaises dans les rangs niçois en personne de Marie Prouvensier et Martina Skolkova – qui avaient à coeur de réaliser une belle partie sur leurs anciennes terres- les Niçoises vont prendre tout d’abord un léger retard dès l’entame du match (2′, 2-0). Mais par la suite, malgré la course en tête, des locales, les visiteuses du jour ne vont pas lâcher et maintenir l’écart, jusqu’à revenir s (21′, 10-10). Mais les filles de Christophe Mazel vont rapidement recréer le même écart avant d’encaisser un dernier but de Marie Prouvensier dans les derniers instants avant la mi-temps (30′, 14-13). La JDA est encore devant. Plus pour longtemps. C’est Nice qui porte un 0-3 délicat dès la reprise (37′, 14-17). La JDA ne marque plus mais va se ressaisir. On joue alors la dernière minute et les coéquipières de Julie Dazet (très en forme d’ailleurs ce soir) vont recoller au score à l’instar de leurs homologues niçoises en première période (59′, 24-24). Sur une dernière inspiration géniale de la numéro 36 de Dijon (qui rejoindra Mérignac pour la prochaine saison) les locales marquent le dernier but de la rencontre. Le dernier temps mort pris par Nice et le tirsur coup franc d’Ehsan Abdelmalek ne changeront rien (60′, 25-24). Les filles peuvent exulter, c’est une belle performance qu’elle ont proposé ce soir au Palais des Sports. Même si les conditions sanitaires au niveau mondial et français entachent beaucoup de championnats, ce ne sera pas le cas de la Ligue Butagaz Energie et le déplacement à Brest aura donc bien lieu, devant les caméras de Sport en France, samedi à 18h00…

_

Julie Dazet a été déterminante tout au long de la rencontre et surtout dans le money-time © Nicolas GOISQUE/NikoPhot – archives

_

Pas très impactées, mais attention au COVID 19…

Si les handballeuses de la plus haute division féminine de handball ne souffrent pas encore de l’impact du coronavirus, ce n’est pas le cas de leurs homologues masculins qui ont déjà reporté la prochaine journée face à Limoges en Proligue, comme trois autres rencontres. En football, Ligue 1 et en Ligue 2 l’ensemble des rencontres va se jouer intégralement à huis clos au moins jusqu’aù 15 avril prochain. Mais la Ligue Féminine de Handball a tenu à rappeler à ses clubs les mesures à prendre afin que le championnat de Ligue Butagaz Energie (prochaine journée le 14 mars prochain) mais aussi les matches de Coupes de France prévues les 10 et 11 mars concernant certains de ses clubs puissent se dérouler dans les meilleures conditions :

  • Prendre l’attache auprès de leur préfecture respective, afin de recueillir des informations plus précises et actualisées les concernant et connaître leur appréciation du plafond de 1000 personnes autorisées. Des mesures plus contraignantes peuvent être adoptées au niveau local par les préfets.
  • Veiller à ne pas dépasser le plafond de 1000 personnes dans leur enceinte sportive en comptabilisant les spectateurs, mais également les délégations sportives, les bénévoles, les prestataires, les médias …
  • Informer les spectateurs, notamment par voie d’affichage, des consignes générales du Ministère des Solidarités et de la Santé,
  • Ne pas organiser de déplacements de supporters
  • Faire appliquer strictement ces consignes par les joueuses et membres du staff sportif et de limiter les contacts avec les tiers : administratifs du club, spectateurs (ne pas taper dans les mains des spectateurs lors d’un éventuel tour de terrain en fin de rencontre, ne pas réaliser de séance de dédicace, …), partenaires (éviter les contacts physiques lors du réceptif d’après-match)

Aucun report concernant la 20e journée du championnat (prévue ce 14 mars) ni des quarts de finale de Coupe de France nationale féminine n’est envisagé.

_

Avec 7 arrêts sur 20 tentatives adverses, Christina Elm a été solide dans les cages © Nicolas GOISQUE/NikoPhot – archives

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.