3 avril 2020

Ligue 1. DFCO – TFC : Succès difficile, mais succès quand même.

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Face à un Toulouse Football Club déjà presque en Ligue 2, le Dijon Football Côte d’Or a assuré une victoire sans pour autant faire un grand match (2-1). Grâce notamment à un très bon Mendyl ou à une belle performance de Sammaritano, le DFCO se donne de l’air, mais ne parvient pas à convaincre dans le contenu.

Un match bien terne…

Pourtant, tous les indicateurs (ou presque) étaient au vert pour faire de cette rencontre celle qui devait permettre au DFCO de s’affirmer en Ligue 1. Il fallait cependant éviter le match piège face à des Toulousains complètement à l’agonie avant samedi soir. Bons derniers de notre championnat, les Toulousains n’avaient pas marqué depuis sept rencontres et n’ont pas enregistré une victoire depuis 17 matchs… Du côté dijonnais, on a fait de Gaston-Gérard une forteresse imprenable (mis à part en Coupe de France contre le PSG) en ne concédant aucune défaite depuis onze matchs avant d’affronter le Téfécé. Pourtant, Stéphane Jobard joue la carte de la prudence en alignant Lautoa aux côtés de Ndong pour muscler l’entrejeu dijonnais. Dijon domine globalement le début de rencontre, mais le niveau technique est abyssal entre les deux équipes. Manque de confiance ou peur de perdre ? En tout cas le DFCO n’aura pas réalisé une grande partie mais aura su assurer l’essentiel. La tension règne sur le terrain comme l’accrochage entre Baldé et Gradel va nous le montrer, et il faudra attendre la quarantième minute pour frissonner un peu. Très actif en première période, Sammaritano adresse un très beau centre que Mendyl reprendra victorieusement au second poteau. Après avoir heurté le montant face à Bordeaux, le latéral dijonnais prêté par Schalke ouvre son compteur but avec le DFCO et permet à son équipe de prendre les commandes (1-0)… Mais pas pour longtemps. Et ça n’a pas dû plaire à Stéphane Jobard. Sur l’engagement qui suit, déconcentrée, la défense dijonnaise laisse passer Koulouris qui adressera un bon centre que Boisgard catapultera pile sous la barre d’un Runarsson absolument impuissant (1-1, 41′). Avertissement sans frais pour les Rouges qui pensaient avoir fait le plus dur en passant devant.

Mendyl aura été très grand contre Toulouse ! © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Le minimum est assuré.

Pas de changement au retour des vestiaires mais le rythme semble cependant plus haut que celui de la première période. Dijon prend logiquement le jeu à son compte face à des Toulousains craintifs. Sous un ciel gris et froid, Mendyl fera l’office du rayon de soleil de la rencontre, multipliant ainsi les appels offensifs et les interventions défensives intéressantes. Dans une forme olympique, le latéral fait d’ailleurs partie de l’équipe-type de la journée concoctée par le journal l’Équipe. Ce sera finalement par un heureux coup du sort que la scénario de la rencontre sera scellé. Sammaritano botte un coup-franc repoussé par la défense toulousaine, le cuir atterrit dans les pieds de baldé qui tente à son tour de frapper au but. Son tir sera aussi contré et reviendra finalement sur Aguerd qui pousse la balle du bout du pied, qui se glissera entre Sylla et Reynet (2-1). Ouf se soulagement dans les tribunes, mais il faudra cependant rester concentré en témoigne l’énorme occasion toulousaine qui va suivre. Malgré la volonté des Dijonnais de temporiser un peu et de laisser filer le temps, les Violets vont parvenir à se créer une réelle occasion à la 70ème minute. Laissé seul dans la surface, Said reprend de la tête un centre de Koulouris mais na parviendra pas à cadrer ! Dijon va alors verrouiller et Jobard fera successivement entrer Amalfitano, Cadiz et surtout Balmont pour apporter un peu plus dans le secteur défensif. Toulouse n’aura pas les ressources nécessaires (et tant mieux) pour aller inquiéter un DFCO qui semblait pourtant largement prenable samedi soir. Pas convaincants dans le jeu, le DFCO se tourne maintenant vers un déplacement à Strasbourg avant de recevoir Amiens même si ces rencontres restent à confirmer en raison de l’épidémie de coronavirus qui sévit actuellement dans le monde. En attendant, le DFCO reprendre la 16ème place avec 17 points d’avance sur Toulouse, 7 sur Amiens, 3 sur Nîmes et à la faveur d’une différence de buts positive sur Saint-Étienne !

Très actif sur la ligne d’attaque, Sammaritano a été l’un des artisans de l’importante victoire dijonnaise contre Toulouse. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.