24 septembre 2020

Football : À Lyon, Dijon n’a pas « rigOLé » .

Vendredi soir, le Dijon Football Côte d’Or se déplaçait au Groupama Stadium pour y affronter l’Olympique Lyonnais, fraîchement demi-finaliste de la dernière Ligue des Champions. Les Dijonnais y ont reçu une bonne claque, se faisant étriller 4-1 avec notamment un triplé de Memphis. Place à deux semaines pour se remettre la tête à l’endroit.

Une ouverture du score miraculeuse.

Dès l’entame de match, on sentait que les hommes de Stéphane Jobard allaient passer une soirée compliquée. Très hauts sur le terrain, les Lyonnais prennent à la gorge les Dijonnais, cherchant à plier le match le plus rapidement possible. Miraculeusement, sur une contre-attaque bien menée et avec un peu de réussite, le DFCO ouvre le score par Aurélien Scheidler. Pour son deuxième match, le Dijonnais envoie une première frappe du gauche contrée par son vis-à-vis, puis reprend rapidement du droit sans se poser de questions. Anthony Lopes, surpris, n’a pas le temps de se coucher sur son côté droit qu’il voit la frappe filer au fond des filets. Le DFCO prend les devants juste avant le quart d’heure de jeu, et il s’agit déjà d’un hold-up parfait. Les Lyonnais reprennent le contrôle du match et se lancent à l’assaut du but bourguignon. Jobard ayant demandé à ses latéraux de laisser Cornet et Dubois centrer pour un avoir plus de densité dans l’axe, c’est une pluie de ballons qui s’abat dans la surface de réparation d’Alfred Gomis. Forcément, ce qui devait arriver arriva. Ngouyamsa, vraiment pas dans son match vendredi soir, se rend coupable d’une obstruction sur Cornet. Memphis de charge de la sentence sur penalty d’une belle frappe croisée sur laquelle Gomis ne peut rien faire (1-1, 39’). La Défense dijonnaise va totalement rendre les armes en cette fin de période. Sur un débordement lyonnais, Memphis enrhume Ngouyamsa et adresse un centre fort devant le but de Gomis… Que Lautoa propulse au fond de ses propres filets (1-2, 45’). Sur l’action qui suit, le même Memphis se joue encore facilement du latéral dijonnais et inscrit son deuxième but personnel de la soirée (1-3, 45+1). Le calice jusqu’à la lie. 

Triplé pour Memphis Depay face au DFCO © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Une deuxième franchement peu emballante…

La deuxième mi-temps reprend sur les bases de la première, le DFCO ne mettant que très rarement les pieds dans la moitié de terrain de l’OL. Sur un ballon anodin et qui semblait largement perdu, Panzo, récemment entré en jeu, accroche légèrement Dubois. Alors que la balle filait en-dehors du terrain, les deux joueurs l’accompagnant tranquillement, l’arbitre choisit de siffler un penalty pas franchement nécessaire. Memphis y va de son triplé (4-1). Les Lyonnais seront plusieurs fois proches du cinquième but, l’entrée du jeune Cherki faisant un peu plus de mal à l’arrière-garde dijonnaise. Dijon ne frappera que trois fois au but dans cette seconde période, et les entrées de Sammaritano, Dobre Chala ou Philippe n’y changeront pas grand chose. Dévoré dans tous les compartiments du jeu, le DFCO reçoit une claque bien méritée au terme d’un match où il n’a pour ainsi dire, rien montré d’emballant. Points positifs tout de même : la qualité de finition de Scheidler semble commencer à pointer le bout de son nez, de très bon augure pour la suite, alors que Gomis a évité aux siens une débâcle certaine. La trêve internationale laissera le temps aux Dijonnais de se remettre d’aplomb, et à la direction de travailler sur un mercato qui est loin d’être finalisé.  

Alfred Gomis a eu beaucoup de travail à Lyon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.