28 septembre 2020

Athlétisme : or argent bronze, la Côte d’Or en voit de toutes les couleurs aux France élites

Comme nous vous l’avions présenté ,ils étaient 6 athlètes de Côte d’Or à participer ce dernier weekend aux championnats de France d’Athlétisme élites à Albi (81). Avec un titre pour Alexis Miellet, une médaille d’argent pour Fabien Palcau et une en bronze pour Camille Moutard, c’est avec un exceptionnel bilan que la délégation départementale rentre du Tarn

Alexis Miellet en or : l’expérience et la tactique du briscard. 1er du 1500m en 3’40’’92  (perf d’engagement 3’34’’23)

Cela peut paraître paradoxal de parler de briscard pour un athlète de 25 ans. Mais sur la ligne de départ de cette finale A du 1500 m des championnat de France, Alexis Miellet était loin d’être le plus jeune. De plus vu, l’expérience accumulée lors des précédents championnats nationaux (il est invaincu sur la distance depuis les catégorie jeune et était au moment du départ double tenant du titre élite) et à l’international, on pense notamment à sa demi finale mondiale lors du dernier rassemblement planétaire, ce qualificatif ne lui va pas si mal. Il l’a d’ailleurs parfaitement démontré sur cette course. Ne se sachant pas au mieux suite à de nombreux pépins physiques accumulés depuis quelques mois , il s’est sagement placé en queue de peloton pour suivre le train, se replaçant intelligemment au moment où la course accélérait pour comme à son habitude terminer fort (même si moins impressionnant que d’habitude, condition physique oblige) pour venir coiffer ses adversaire et s’imposer d’une courte tête d’avance sur Baptiste Mischler; 1’40″92 contre 1’40″97. Chapeau bas. Alexis qui savourait pleinement ce nouveau titre.

Alexis a parfaitement géré sa course © Valentin Palcau

“Je suis vraiment content de conserver mon titre, je suis venu à ce championnat en sachant que je n’étais pas à 100% de mes capacités. Mentalement ce n’était pas facile mais j’aime me challenger et ça me tenait à cœur de relever ce défi ! Je pense que j’ai bien optimisé ma forme. Ce n’était pas une course aussi tactique que les autres années, j’ai dû m’arracher jusqu’au bout mais l’essentiel est fait !”

Nouveau titre pour Alexis © Valentin Palcau

Fabien Palcau en argent : la récompense du travail et de la persévérance 2ème du 5000m en 13’35’’61 (perf d’engagement  13’48’’55)

Les dernières années sur piste n’ont pas été forcément évidentes pour Fabien Palcau. Décelé très tôt comme un espoir sur les distances longues, 5000 m et 10 000 m, il a connu quelques désillusions et pépins durant les deux dernières saisons. Le jeune atlète ne s’est pourtant jamais découragé se remettant sans cesse au travail avec son coach Rémy Geoffroy. Il a aisi su profiter de la période sanitaire particulière et de l’absence de compétition pour se préparer idéalement et franchir un cap. Le résultat et la récompense sont là en 15 jours le jeune homme a battu ses records sur ses deux distances fétiches, glané deux titres de vice champion de France et donné un nouvel élan à sa carrière.

Fabien Palcau a réalisé un dernier km impressionnant © Valentin Palcau

Avec le phénomène Jimmy Gressier dans sa finale du 5000 m Fabien avait fort à faire. Le Nordiste lance d’ailleurs la course sur des allures folles et sagement Fabien prend le parti de ne pas le suivre et de rester dans un groupe de chasse à une dizaine de secondes. C’est dans le dernier km que le Dijonnais produira son effort, pour revenir de façon impressionnante pour coiffer pour l’argent, le spécialiste du triathlon Dorian Coninx qui était le seul à avoir tenté de suivre un Gressier pour sa part au dessus du lot. De l’argent qui suffisait largement au bonheur de Fabien

“Deux titres de vice-champion de France en 15 jours franchement je ne pouvais pas rêver mieux. Sur cette course à Albi, Jimmy (ndlr Gressier) était vraiment trop fort, peut être que j’aurais dû prendre un petit peu plus de risques au début, mais franchement deux médailles d’argent et en plus deux records personnels, ça me va franchement et maintenant place à un peu de vacances.”

Une médaille d’argent qui récompense l’abnégation de Fabien © Valentin Palcau

Camille Moutard en bronze : le talent et l’insouciance de la jeunesse 3ème du 10 km marche en 47’28’’ (perf d’engagement 48’31’’)

Encore junior, la jeune athlète, d’Athlé 21, est bourré de talent. Sa progression régulière depuis plusiseurs saison et sa qualification pour ces France élite le montrent bien. Mais c’est véritablement une énorme et agréable surprise que de la retrouver médaillée sur ce 10 km marche. Une médaille acquise de façon spectaculaire après un sprint final au coude à coude avec sa camarade junior Pauline Stey, qu’elle connait bien, et avec laquelle elle venait de partager 48 minutes de course. La favorite lémence Beretta ayant été disqualifiée pour plusieurs fausses allure, Camille savait que le bronze était au bout de cette ligne droite dans laquelle elle a tout donné pour s’offrir un bonheur auquel elle était loin de croire en débarquant à Albi. 48’31” record personnel pulvérisé !!

Une superbe médaille de bronze pour Camille Moutard (© Bertrand Thierry)

” Moi j’allais au championnat pour faire TOP 10 et battre mon record, je n’avais pas forcément une idée sur la place exacte. C’était une course incroyable. Je me suis sentie bien du début à la fin. Je n’avais pas la pression sur la ligne de départ, mais je l’ai eue pendant les cinq derniers kilomètres. Bertrand (ndlr son entraîneur) était sur le côté a me dire que je commençais de rattraper la troisième, Clémence, j’étais motivée, je voulais aller chercher cette troisième place. Je suis restée toute la course avec Pauline Stey, on s’est relayées afin de rattraper Clémence. Je me suis dit toute la course que je pouvais battre Pauline, et j’arrive quelque centièmes de seconde devant. C’était vraiment une belle course, avec beaucoup de suspense. Il y avait du monde, c’était assez impressionnant. Assez impressionnant aussi de monter sur le podium Élite en étant junior, être au côté de grandes marcheuses, c’était assez déstabilisant. Pour un premier championnat de France Élite, ramener une médaille c’est vraiment quelque chose d’incroyable, pour moi en tout cas. Je suis fière de ramener cette médaille, de représenter le club, et toutes les personnes qui m’aident dans le projet haut-niveau”

l’émotion de Camille Moutard SDR

Camille Chaigneau finaliste, Sacha Cultru et Apolline Belleville prennent date

En ce qui concerne les 3 autre Côte d’oriens présents à Albi, Camille Chaigenau, alignée sur 5000m a pris une 7ème place qui lui confère un statut de finaliste. Pa spécialiste de la piste por un sou, l’athlète y est venu par défaut cette saison faute de compétition à se mettre sous la dent. Un coup d’essai plutôt réussi, mais y aura-t-il un lendemain. Elle laissait planer un léger doute dans son commentaire sur sa page facebook.

Camille Chaigneau © Valenti Palcau

” Fin d’une première (et dernière ?) micro-saison flash sur piste qui aura débuté le 18 juillet avec un 3000 m à Lons-le-Saunier, pour se terminer le 12 septembre avec les championnats de France Élite d’Albi sur 5000m (7e en 16’32) que je n’avais pas vraiment préparés. Il y a quelques mois si l’on m’avait dit que je passerai l’été à courir en rond dans des stades je n’y aurais pas vraiment cru… bien que ce ne soit pas ma spécialité, un peu trop “court” pour moi ce format, je pense (et j’espère) que cela m’aura permis de gagner un peu de vitesse pour les futures courses sur route que j’attends avec impatience”.

Sacha Cultru a lui pris la 3ème place de la finale B sur 800m après avoir raté de peu l’accession en finale A ce qui lui laisse bien sur quelques regrets, il repart d’Albi 10 ème élite et 4ème espoir, prenant d’ores et déjà rendez-vous pour la saison prochaine.

Sacha Cultru © Valentin Palcau

“Du coup 1O ème élites et 4 ème espoirs…. Des regrets en série, j’emmène la course et je me fais avoir bêtement a 19 centièmes de la finale A … C’est l’expérience c’est ça , j’ai fait une bonne année pleine de promesses pour la suite . En finale B je sors 1.49.70 ( à 10 centièmes de mon record personnel ) en passant lentement au 400 m et en courant aux antipodes de la vieille en partant  dernier de la course, j’avais sûrement les jambes pour faire 1.48 cette année. C’est encourageant pour l’année prochaine où j’aurais le temps de m’entraîner et de me mettre plus dedans encore avec les Europe Espoirs et/ou les Universiades en ligne de mire. C’est un gros objectif mais on y croit. On s’est mis d’accord avec le groupe et le coach pour construire un vrai plan sur 3/4 ans autour de moi. Je vais prendre des vacances maintenant même si l’envie de recourir me démange… Et repartir sur une année 2021 a fond.”

Apolline Belleville rentre d’Albi déçue de sa performance, 15ème du disque, assez loin de son record personnel. Lui reste la joie d’avoir participer au concours au côté d’une grand dame de l’athlétisme français, Mélina Robert Michon qui a glané son 17ème titre national (le 35ème si l’on rajoute ceux en salle) excusez du peu !!

Apolline Belleville © Valentin Palcau

“Alors oui forcément  déçue parce que je suis à 4 m de mon record personnel. Le manque d’entraînement pendant les vacances et la chaleur ont eu raison de moi ! Retour à l’entraînement pour régler tout ça. Quand Melina lance avec toi, le concours prend vraiment une autre dimension. Tout de suite, on assiste à du beau spectacle et on en prend plein les yeux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.