27 octobre 2020

Rugby : Stade Dijonnais – Bourg en bresse : une première de gala en nationale à Bourillot

Après s’être rassuré, selon les mots de son président Philippe Verney, sur sa capacité à être à la hauteur de cette nouvelle poule nationale, avec un match initial encourageant à Bourgoin, le Stade Dijonnais s’apprête à retrouver son public ce samedi soir à 20h30 en recevant Bourg en Bresse pour ce qui sera, on l’espère une belle fête du rugby.

Sur le papier, tout est en effet réuni pour une belle soirée de sport, une pelouse flambant neuve, un éclairage haut de gamme, des tribunes supplémentaires, un adversaire que Renaud Gourdon définit comme “l’un des plus beau de la poule, si ce n’est le plus beau“, la présence du président de la fédération……, Bref tout !! Après restent les contraintes sanitaires des temps présents qui font peser leurs lots d’incertitude et surtout la vérité du terrain, et là place aux acteurs

Des points de satisfaction à confirmer

On l’a dit, le premier opus dijonnais a donné quelques satisfactions aux joueurs et à leur staff. En tout premier lieu, l’état d’esprit et l’investissement, élément évidemment indispensable si l’on espère exister à ce niveau là; en second lieu la conquête, point qui était en interrogations après les rencontres de préparation. elle aussi A donné des garanties avec notamment une excellente tenue de la mêlée à Pierre Rajon. Ce n’est pas un luxe quand on sait les chaudes batailles pour le ballon qui vont être proposées aux Dijonnais tout au long de la saison, à commencer par ce soir, face à une formation burgienne, dont on dira pour faire simple, qu’elle est superbement armée dans tous les compartiments du jeu. La défense qui a donné satisfaction devra évidemment une nouvelle fois être au rendez-vous.

Diogo Ferreira et Benjamin Nehme ont eu une elle tenue à Bourgoin avec l’ensemble de la mêlée dijonnaise © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Tendre vers l’excellence

C’est un défi de taille qui attend les coéquipiers du capitaine du soir Thibault Dufau. Pour lui , il faut améliorer plein de petits détails, qui ont fait défaut à Bourgoin si le stade veut dominer Bourg. Renaud Gourdon confirme :”une prestation telle que celle livrée à Pierre Rajon, ne suffira pas pour battre cette très belle équipe”. La capacité des stadistes à jouer juste dans tous les secteurs du jeu pour gagner notamment en efficacité dans les zones de vérité sera à n’en pas douter, la clé du match. Dans cette poule nationale, on se rapproche de plus en plus de ce qui se fait de mieux dans le monde de l’ovalie hexagonale. C’est évidemment vers cela que le Stade veut tendre. L’excellence repose souvent sur de petits détails qui font passer de l’ombre à la lumière. Gageons que nos rugbymen en sont parfaitement conscients et q’ils auront à coeur de démontrer, lors d’une belle soirée qu’ils sont à la hauteur de leurs ambition et du projet du club.

Thibault Dufau, capitaine ce soir insiste sur la justesse à avoir dans tous les compartiments du jeu © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Peu de changements

Renaud Gourdon l’assurait en conférence de presse, il dispose d’un groupe concerné dans lequel tous pourraient prétendre à jouer, seulement il n’y a que 26 noms à coucher sur la feuille de match.

David Odieté sera aligné à l’arrière © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Pour affronter Bourg on notera peu de changements dans le 15 de départ, Colin Lebian sera aligné en 3ème ligne centre à la place de Bastien Bérenguel, seul changement chez les avants, la charnière Dufau/Fuertès est reconduite et derrière, Jean Baptiste Pic sera au centre au côté de Lucas Liabot (en lieu et place d’Andréa Rabago) tandis que l’italien David Odiété débutera au poste d’arrière au lieu d’Axel Ducellier à Bourgoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.