26 octobre 2020

Rugby : de courageuses gazelles dominées par Bruges Blanquefort

Battues à Limoges la semaine dernière pour leur entrée en élite 2, les Gazelles du Rugby Féminin Dijon Bourgogne étaient rentrées de Haute Vienne plutôt satisfaites de leurs débuts. Pour leur première sur le billard qu’est la nouvelle pelouse de Bourillot, elles espéraient pouvoir bousculer, un autre cador de la division, Bruges Blanquefort. Las, sevrées de munitions, bousculées par un pack adverse surpuissant , ne laissant que des miettes, elles ont opposé leur courage en défense et leur panache en attaque sans toutefois obtenir le moindre point qui aurait récompensé leur vaillance (0-17)

LES PHOTOS DU MATCH

On ne met pas bien longtemps à comprendre que l’après-midi va être rude pour les Dijonnaises. Acculées dans leur camp, enfoncées sur quasiment toute les mêlées et Dieu sait s’il y en aura, elles passent une première demi heure à défendre bec et ongles leur terrain, quitte à se mettre souvent à la faute et à être réduites à 14 durant 20 minutes (Cheyenne Colin puis Laura Blondiau voyant jaune quasiment coup sur coup 17ème et 30ème minute). Si les visiteuses trouvent la mire d’entrée par une pénalité de Laura Morisse (0-3, 2′), il faudra tout de même attendre 34 minutes pour voir l’inéluctable (vu le scénario) premier essai de BB inscrit par la troisième ligne centre Pauline Pallaro, emmenant tout sur son passage au sortir d’une mêlée et tout d’abord l’ovale derrière la ligne dijonnaise (0-10, 34′).

Pauline Pallaro inscrit en force le premier essai © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un score finalement peu élevé surtout dû à l’abnégation et au courage défensif des Gazelles qui se disent à la pause que tout n’est pas perdu et que si elles arrivent à glaner un peu plus de ballons pour les écarter , l’horizon pourrait s’éclaircir quelques peu. Il est vrai que sur les deux ballons joués par les coéquipières de la capitaine Elena Garnier durant ce 40 minutes initiales, on s’est aperçu que la vitesse de déplacement et la défense au large n’était pas forcément le point fort des visiteuses. Malheureusement des maladresses dans les passes notamment n’ont pas permis de mieux exploiter ces maigres munitions.

Les Gazelles ont crânement joué les maigres munitions dont elles ont bénéficié © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Cependant Bruges Blanquefort continue son travail de démolition devant et met 18 minutes pour retrouver la faille face à des Gazelles toujours aussi vaillantes qui ne veulent pas sombrer . Un second essai quasi copie conforme du premier, Pauline Pallaro stoppée tant bien que mal à un mettre de la ligne n’ayant plus qu’à offrir l’essai su un plateau à Stéphanie Guérin son demi d’ouverture (0-17, 58′). Loin d’être abattues, les gazelles ont enfin quelques munition et elle tentent de mettre le feu sur le terrain semant parfois la panique dans les rang adverse avec une Laura Blondiau en feu follet. Malheureusement maladresses et mauvais choix (un manque de lucidité dû à l’énergie déployée en défense) viendront à chaque fois ruiner les prometteuses actions locales. Sur la toute dernière Laura Blondiau après un astucieux coup de pied à suivre était séchée par un mauvais geste adverse qui la laissait sur le sol le visage spectaculairement ensanglanté. Plus de peur que de mal au final, mais bien dommage que les visiteuses aient terminé la-dessus, elles qui n’avaient vraiment pas besoin de cela pour asseoir une supériorité que personne ne leur niera.

Les Gazelles ont défendu bec et ongles avec beaucoup de courage © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Deux matchs, deux défaites pour les gazelles qui encore une fois peuvent tirer de la fierté dans le coeur, l’état d’esprit et la prestation défensive. Ce n’est sans doute pas toutes les semaines qu’elles auront affaire à de tels packs, et avec des ballons les Dijonnaises ont montré par bribes qu’elles pouvaient inquiéter n’importe qui

Laura Blondiau et les gazelles tirent des enseignements positifs de leurs deux première rencontre en élite 2 © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Réaction

Corine DEVROUTE

RFDB Gazelles – Bruges Blanquefort : la réaction de Corinne Devroute

La réaction de Corine Devroute, entraîneur des avants dijonnaises après la défaite du Rugby Féminin Dijon Bourgogne "les Gazelles" face à ESBB Bruges Blanquefort Rugby Féminin 0-17

Publiée par Dijon Sportnews sur Dimanche 20 septembre 2020

Margaux JEANNIN lors du débrief DIJON-SPORTnews

https://www.facebook.com/276788259197830/videos/2837118013190457/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.