27 octobre 2020

Rugby : le grand jour de Nuits, vainqueur de Drancy

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A voir l’émotion du président du Club Sportif Nuiton Vincent Lécheneaut au sortir de la victoire de son équipe sur le rugby Club Drancy (21-12) lors du premier match de l’histoire du club en fédérale 1, rappelons le, le plus haut niveau amateur, on imagine que ce dimanche 20 septembre 2020 restera gravé dans les mémoires nuitonnes.

LES PHOTOS DU MATCH ICI

Ils auraient dû débuter à Bédarrides, une semaine plus tôt, l’épidémie sévissant en aura décidé autrement et c’est donc dans leur antre de Jean Morin que les Nuitons fêtaient leur baptême du feu en fédérale 1 ce dimanche dernier. Au vue des premières minutes de la rencontre on imagine vite que cela devait cogiter depuis un moment dans les têtes locales. Le mieux est encore de laisser la parole au demi de mêlée Florentin Meunier

Tension palpable

“Ce match étant le premier de l’histoire du CSN en Fédérale 1, la tension était vraiment palpable pendant les 10 premières minutes durant lesquelles nous avons eu du mal à nous lâcher. Avec l’aide du public et par le biais de quelques mouvements d’envergure, nous avons tout de même retrouvé par bribes notre enthousiasme habituel. Après un essai de pénalité, les locaux mènent 13-9 à la mi-temps en étant contre le vent”. Ce sera effectivement l’éclair de cette première période quelque peu tristounette sur le plan du jeu; éclair venu justement de Florentin Meunier juste avant la pause. Ce dernier prend la clef des champs puis tape un coup de pied astucieux vers l’embut, seule une obstruction de l’arrière drancéen l’empêchera d’aplatir. Qu’importe l’arbitre accorde justement un essai de pénalité tout en envoyant le fautif pour 10 minutes sur son banc (6-13, 39′). Pour autant les visiteurs n’abdiquent pas et s’en remettant à leurs avants obtiennent deux pénalités coup sur coup leur permettant de recoller à la pause (13-12, 42′)

Les Nuitons exultent après le premier essai de pénalité © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Baptême réussi

“Le deuxième acte sera fait de pas mal d’imprécisions” précise encore Florentin Meunier ” elles seront dues à la précipitation générale, même si nous marquerons rapidement un essai collectif . Le bonus offensif échappe au CSN sur la dernière action, symbole du match, sur un en-avant à 1 mètre de la ligne de but adverse. Des débuts tout de même encourageants pour nous car l’adversaire repart sans point et le CSN garde son invincibilité à domicile qui dure depuis presque 3 ans maintenant.”

trop de précipitation a empêché les locaux de scorer d’avantage © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Et l’essentiel est bien là, les fidèles supporteurs nuitons venus en nombre pour cette première peuvent célébrer, le président Lécheneaut verse lui sa larme en remerciant ses joueurs d’écrire l’histoire du club; joueurs auquel le coach Eddy Joliveau rend hommage pour une nouvelle fois leur coeur énorme marque de fabrique du club.

Oui, vraiment un grand jour pour Nuits qui lance parfaitement la saison nuitonne et qui laisse augurer de beaux dimanches à Jean Morin. Prochain rendez-vous dans l’immédiat pour le CSN, samedi prochain à Villeurbanne contre le Stade Métropolitain.  

Le président Lécheneaut avec ses joueurs à la fin du match © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les réactions

Vincent Lécheneaut président

C S Nuits St Georges – Drancy : la réaction de Vincent Lécheneaut

La réaction et l'émotion du président du Club Sportif Nuiton après la victoire de son club en fédérale 1 face à Rugby Club de Drancy

Publiée par Dijon Sportnews sur Dimanche 20 septembre 2020

Eddy Joliveau coach

C S Nuits St Georges – Drancy : le réaction d'Eddy Joliveau

Retrouvez la réaction du coach du Club Sportif Nuiton Eddy Joliveau après la victoire de son équipe en fédérale 1 de rugby face à Rugby Club de Drancy

Publiée par Dijon Sportnews sur Dimanche 20 septembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.