25 novembre 2020

La Section Féminine du DFCO confirme à Guingamp

Les rouges ont le sourire, c'est la victoire à Guingamp. © Nicolas Goisque / NIKOPHOT - archives

Dans le cadre de la troisième journée de D1 Arkema, les joueuses de la Section Féminine du DFCO se déplacaient en Bretagne pour y réaliser un bon résultat. C’est chose faite puisque c’est avec la victoire que sont allé décrocher les joueuses de Yannick Chandioux.

_

Des rouges vraiment d’attaque

Quel plaisir de revoir du monde devant la surface adverse. C’est quelque chose qui nous manquait cruellement lors de la précédente saison de D1 Arkema, lorsque les joueuses de la Section Féminine du DFCO étaient vraiment à la peine pour empiler les pions. Mais ce sont désormais de vieux démons qui ont été chassés par un recrutement de qualité du staff dijonnais qui ouvre vraiment à de nouvelles perspectives. Et les filles de Yannick Chandioux ont vraiment à nouveau montré de belles choses lors de cette rencontre. Pas récompensées en première mi-temps (45-, 0-0) ce sont même les locales de Guingamp qui auraient pu ouvrir la marque et compromettre les plans des visiteuses du jour. Mais au retour des vestiaires, il ne faudra attendre qu’une vingtaine de minutes pour voir Désiré Oparanozie faire parler toute sa puissance en débordant deux joueuses bretonnes et remportant son duel face à la gardienne de Guingamp qui est battue pour la première fois du match (70′, 0-1). Puis quelques minutes plus tard c’est Rose Lavaud qui profite d’une incompréhension dans la défense pour propulser le cuir au fond des filets (76′, 0-2). En six minutes, l’écart est fait.

_

Une petite frayeur en fin de rencontre sans conséquences

Maîtrisant la rencontre, le coach dijonnais décide de faire tourner et en profite pour réaliser les changements. Léa Declercq entre à la place d’Amani, Coline Stephen remplace la buteuse Lavaud et la jeune Amanda Chaney en profite pour obtenir un peu de temps de jeu en entrant à la place d’Elodie Nakkach. Mais tout ne va pas se passer comme prévu et c’est sur une faute qui a semblé commencer à l’extérieur de la surface que l’arbitre de la rencontre désigne le point de penalty contre Dijon. Robert ne se fait pas prier et trompe Chavas pour réduire le score à cinq minutes de la fin de la partie (84′, 1-2). Décidement un sale week-end de penaltys pour le DFCO… Mais pour les filles ça tient, et c’est une victoire très importante que décrochent nos joueuses contre un adversaire direct au maintien dans cette D1 Arkema. Surtout que les deux prochains adversaires s’appellent PSG et OL, les deux derniers finalistes de la Coupe de France Féminine, qu’il faudra tenter de déstabiliser pour grapiller quelques points. Souvenez-vous l’année dernière…

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.