27 octobre 2020

Rugby : trop de fausses notes pour le Stade Dijonnais à Dax

Après ses deux courtes défaites initiales face à Bourgoin, puis Bourg en Bresse, le Stade Dijonnais se rendait samedi dans les Landes avec la ferme intention de débloquer son compteur victoire. Il faudra encore patienter pour cela. Rattrapés par une indiscipline qui leur coûte trop de points et en difficulté en conquête dans des conditions climatiques difficiles qu’ils n’ont pas su dompter, les Dijonnais rentrent bredouilles de ce long périple (17-6)

-à l’adversaire

Renaud Gourdon : “on donne bien trop de points”

Lors de notre débrief vidéo live de ce lundi, le coach dijonnais fustigeait l’indiscipline de ses joueurs ayant offert 14 points à l’adversaire ” Dans les 20 premières minutes, on prend 5 pénalités qui sont évitables qui nous coûtent des points, si on ajoute deux trois mauvais choix qui nous mettent sous pression dans notre camp et nous font prendre un essai, c’est déjà des points donnés. On a eu une grosse débauche en défense en étant courageux et volontaires, mais cela ne suffit pas pour gagner un match. Sur 17 points dacquois, il y en a 14 qu’on doit éviter, en fin de match alors qu’on peut revenir dans le bonus défensif, on fait un choix différent. Ajoutons la conquête où on laisse 7 touches, notamment car on a pas su s’adapter aux conditions……Le plus insupportable c’est tout de même d’enchaîner dans les 20 premières minutes toutes ces petites fautes évitables alors qu’on sait très bien qu’il faut montrer patte blanche à l’arbitre. A un moment c’est C….. de pénaliser l’équipe sur des fautes aussi stupides !” Voilà qui est clair et qui montre qu’il reste encore du travail et du chemin à parcourir au Stade Dijonnais pour se montrer à la hauteur des exigences de cette poule nationale.

Renaud Gourdon fustige l’indiscipline de ses troupes © NIcolas GOISQUE/NikoPot archives

Dax plus malin

Si Renaud Gourdon fustige les points laissés à l’adversaire, notamment la première pénalité d’entrée de jeu, puis l’essai dacquois survenant à la 25ème minute sur un coup de pied de l’ouvreur uruguayen Felipe Berchesi pour son ailier Alexandre pilati qui devançait Julien Caramel pour marquer en coin; la botte d’Anthony Fuertès maintenait tout de même un temps les visiteurs dans le match (8-6, 33′). Une nouvelle faute bourguignonnes permettaient aux landais de mener de 5 longueurs aux citrons (11-6, 4o’)

l’indiscipline dijonnaise était néanmoins dans le viseur arbitral qui pénalisera 14 fois les partenaires de Thibault Dufau au total. Suffisant pour permettre à Berchesi de rajouter 6 points durant la seconde période. Tandis que les Dijonnais stoppés par leurs fautes, laissant des munitions en route en conquête et une nouvelle fois pas assez tueurs comme l’a redit Renaud Gourdon, au moment de saisir les points qui leur tendent les mains, resteront eux fanny sur ce deuxième acte. Ils terminent une nouvelle fois frustrés, une rencontre que l’on sentait à leur portée, mais qu’ils auront finalement laissée à un adversaire plus malin, utilisant mieux les conditions difficiles et jouant une partition avec tout simplement moins de fausses notes qu’ eux. Réaction attendue pour la bande à Gourdon, dimanche prochain face à Cognac

Dijon a été malmené dans l’alignement en touche © NIcolas GOISQUE/NikoPot archives

Réaction : Florian Desbordes 3ème ligne dijonnais

” Match compliqué avec des conditions climatiques très compliquées avec beaucoup de pluie , de vent et un terrain très gras . En touche on a pas été performant car on a pas su s’adapter assez tôt à La défense que Dax nous a proposée . C’est frustrant car ça faisait 2 matchs que l’on était quand même en confiance et performant. C’est dommage ,on va travailler cette semaine avant de recevoir Cognac

Il reste du travail avant de recevoir Cognac © NIcolas GOISQUE/NikoPot archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.