30 octobre 2020

Handball : le DMH à Valence pour une première victoire cette saison ?

Battu d’un rien par la solide formation de Pontault-Combault en ouverture de la Proligue la semaine dernière au palais des sports, le Dijon métropole Handball se rend à Valence, sauvé (si l’on ose dire) par le covid de la descente l’an dernier, mais qui a parfaitement débuté en s’imposant à Angers.

Un contexte sanitaire toujours pesant

Bien qu’il va falloir s’y habituer toute la saison, la situation sanitaire est une invitée dont on se passerait bien et qui surtout s’incruste fortement, aussi bien à travers les matchs reportés que les joueurs forfaits ou encore les huis clos, faussant tout de même quelque peu l’équité sportive du championnat….Qu’y faire ? Rien malheureusement. Ainsi pour ce second match, Dijon sera toujours privé pour cette raison de son capitaine (et pièce maîtresse tout de même) Pierrick Naudin mais aussi de Loïs Pasquet. Dernier absent, pour blessure cette fois, Vincent Maguy qui soigne sa main. En revanche Lilian Pasquet sera lui de retour et ne sera pas de trop pour assurer une rotation supplémentaire sur la base arrière qui avait cruellement fait défaut face à Pontault.

Wassim Helal a montré dès le premier match que l’on pouvait compter sur lui © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Gagner en efficacité

Sur le papier Dijon a largement de quoi inquiéter Valence et même s’imposer dans la Drôme. Encore faudra-t il se montrer plus constant que lors du match d’ouverture et surtout plus juste dans la fameuse gestion temps forts/temps faibles. Le DMH a montré que sa défense tenait la route et qu’il pouvait toujours compter sur le talent d’un Wassim Helal égal à lui même dans sa cage face à Pontault. Pour peu que les recrues, Mané et Laguillaumie en tête, aient un peu plus de réussite au tir, face à une défense tout de même moins imposante, que celle de Pontault; et que la semaine d’entraînement supplémentaire ait contribué à parfaire les enclenchements d’attaque on devrait avoir un peu moins de déchets offensif et espérer mieux que le petit 53% d’efficacité affiché lors de la première journée. Avec un Steeven Bois déjà en rythme à la mène et, on l’a dit, un artilleur supplémentaire en la personne de Lilian Pasquet, ça devrait le faire comme on dit

Abdoulah Mané , peu en réussite face à Pontault doit monter en puissance © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Valence parfaitement lancé

Attention, Valence n’a pour sa part pas manqué d’efficacité lors de son entrée en lice avec un joli 65% de réussite avec une paire de pivots, Adrien Vergely et Bandjougou Gassama particulièrement prolifique avec 8 buts chacun. Offensivement les Dromois ont réussi une performance collective intéressante avec 34 buts inscrits avec seulement 10 joueurs de champs sur la feuille de match sur 12 possibles. Revers de la médaille que le DMH doit avoir en tête, les Dromois ont encaissé 32 buts en Anjou. Valence ‘est une équipe composée de joueurs expérimentés à l’image de son demi centre algérien Sassi Boultif (37 ans) auteur d’un beau 6/7 à Angers ou encore de Yoann Eudaric, 33 ans, lui aussi pivot, de Maxime Arvin-Bérod l’ailier de 29 ans passé notamment par Montpellier sans oublier le gardien tchèque Artur Adamik, 30 ans arrivé de Besançon à l’intersaison. C’est en confiance que Valence abordera donc la rencontre face à un DMH qui se cherche encore mais qui, espérons le, trouvera des certitudes ce soir et pour l’emporter et pour se lancer vraiment dans cette saison si particulière.

Sassa Boultif, l’expérimenté demi-centre valentinois, ici en action au palais des sports lors de la saison dernière© Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.