24 octobre 2020

Le Portel-JDA: En deux quart-temps

A l’occasion de son retour à la Jeep Elite après la merveilleuse parenthèse du final 8 de la BCL, la JDA effectuait un premier déplacement sur le parquet du Portel. Une première qui n’était pas si évidente sur le papier et cela s’est constaté sur le terrain. Si elle n’était pas à son meilleur niveau, la Jeanne a toutefois assuré l’essentiel en s’imposant 73-65 grâce notamment à ses premier et dernier quart-temps.

La JDA en patronne, s’impose grâce à 20 très bonne minutes

A regarder les toutes premières minutes de la rencontre, rien ne laisse penser que la Jeanne vient d’en finir avec un éprouvant final 8. Excellente en défense et performante à l’intérieur, elle fait mettre un premier genou à terra au Portel à l’issue d’un 1er quart-temps bien maitrisé tant en défense (12 petits points encaissés) qu’en attaque avec 22 points inscrits. Mais commence à poindre deux problématiques: l’adresse à 3 points malgré des shoots ouverts et la difficulté à tuer davantage le match. Car au lieu de mettre son adversaire KO, les Dijonnais, s’arrêtent de jouer à l’intérieur, manquent plusieurs occasions et voient revenir petit à petit leur hôte du soir qui au buzzer trouve même le moyen de passer devant! Menée 33-32 à la mi-temps, la JDA est attendue pour un 3ème quart-temps dont elle a le secret. Mais comme si le scénario du match l’avait plombée, elle s’avère incapable de reprendre l’ascendant. Pire, elle voit Le Portel, porté par son Chaudron, creuser l’écart. Tout juste les hommes de Legname arrivent à rester au contact. Avant les 10 dernières minutes, ils accusent un retard de 4 points (54-50). 10 dernières minutes durant lesquelles Axel Julien et les siens vont, en grande équipe, s’accrocher, égaliser puis passer devant grâce en particulier à un David Holston clutch au scoring et à la passe. Le dernier ballon volé dans la dernière minute par Chase Simon qui se retrouvera sur la ligne des lancers (convertis), assurera définitivement la victoire. Le dernier acte, remporté 25-11 aura été aussi décisif qu’à analogue au premier.

Chassang, encore très régulier et décisif vendredi a montré la voie à ses partenaires

Analyse / Les raisons du succès:

La défense: Certes Le Portel, à la préparation compliquée (Covid) et après une première défaite à Limoges ne se présentait peut-être pas avec tous ses arguments. Pour autant, les laisser à 65 points est assez exceptionnel. Dans le détail, alors que l’attaque dijonnaise n’était pas au mieux, c’est bien la grosse défense de la Jeanne qui a fait la différence, notamment dans les 3 dernières minutes. Les 14 interceptions mettent un chiffre sur cette défense.

Le jeu intérieur: Tant que les Dijonnais ont joué à l’intérieur, ils ont fait très mal. Si Le Portel a eu le mérite de mieux gêner la Jeanne dans ce secteur, cette dernière a commencé de dévisser quand elle a multiplié les shoots de loin. Mais le jeu proposé dans la raquette était globalement très intéressant.

La Jeanne a shooté entre 2 et 3,5 fois de plus à 3 points dans les deuxième et troisième quart temps que dans les premier et dernier, pour…2 fois moins de points inscrits: Vendredi soir, les hommes de Legname, forcément fatigués, ont eu toutes les peines du monde à 3 points. S’ils terminent avec un vilain 22% de réussite, ils ont surtout bien trop insisté dans cet exercice (27 tentatives vs 16 au Portel) alors même que ce n’était ni leur soir, ni l’arme fatale face au Portel.

Très bon vendredi soir, Abdou Loum a été un des artisans du succès dijonnais et a montré qu’il montait encore en puissance.

L’état d’esprit: Sans un gros mental, la JDA aurait craqué et perdu cette rencontre. Sans s’affoler et en étant fidèle à sa philosophie, elle a su rester sereine au point de voir un alley-oop conclu par Loum dans les dernières minutes.

Un collectif avec un Holston Clutch, un Loum en mode Solomon, et un Chassang fidèle à lui-même: Bien entendu, nous pourrions relever les 1 ou les 2 d’évaluation de Johnson et Simon. Des évaluations qui masquent leur activité défensive (Simon déterminant sur son interception en fin de match) et qui sont le reflet du manque de réussite global à 3 points pour des joueurs qui ont eu le mérite de tenter (40% des shoots à 3 points de la Jeanne). Si tous les joueurs ont apporté, il faudra noter les belles sorties de Vanwijn et Alingué très propres en attaque (80% et 60% de réussite à 2 points) mais surtout mettre en avant 3 d’entre eux: Holston, encore clutch a aussi brillé par plusieurs actions de grandes classes dans la raquette tout au long du match. Loum, avait des airs de Solomon dans sa capacité à scorer sur de très jolis moves et à aller au rebond (10 points / 6 rebonds pour 17 d’évaluation en 20′) tout en ayant une magnifique activité défensive. Enfin, une nouvelle très grosse performance pour Chassang qui était tout simplement partout et qui termine avec 14 points et 18 d’évaluation.

Avec seulement 8 joueurs: Charles Galliou n’était pas du déplacement dans le Nord. Encore embêté par son état de forme lié à la Covid ou simple décision sportive de Laurent Legname? Toujours est-il que cela fait bien trop longtemps que la JDA joue avec seulement 8 joueurs. Une situation qui a forcément pesé sur l’équipe vendredi soir et qui ne peut durer alors même que la BCL va bientôt reprendre ses droits. Sachant que Galliou ne s’était pas mis en évidence jusqu’à présent, toutes les hypothèses sont permises. Mais une chose est certaine, la solution avec ou sans le joueur doit rapidement être trouvée.

La JDA, au fil des saisons continue de grandir. Remporter des rencontres pas totalement maitrisées, assumer l’enchainement des matchs, telle est la marque des grandes équipes. En se sortant du piège portelois, la Jeanne a une nouvelle fois prouvé qu’il fallait encore compter sur sa détermination. Elle remporte au passage son premier succès à l’extérieur…de quoi donner des idées de série à l’image de la saison passée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.