28 novembre 2020

Handball : DMH – Cherbourg : prendre le bon cap et surtout s’y maintenir

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Le Dijon Métropole Handball est rentré de Saran avec un coach fâché dans ses valises. La faute à 40 minutes de gloubi-boulga ou de n’importe quoi selon les propres mots d’Ulrich Chaduteaud ayant conclu une rencontre dont les 20 premières minutes avaient, elles, été jugées parfaites. Au moment de recevoir Cherbourg (17h00 ce samedi au palais des sports), le technicien dijonnais attend de son équipe qu’elle lui démontre le potentiel que beaucoup lui accorde et ceci sur la durée de toute une rencontre.

Gagner en justesse et en constance

Concentration, motivation, investissement, lucidité sont des mots qui ont dû revenir lors des regroupements du groupe dijonnais depuis 3 jours. Ulrich Chaduteaud veut maintenant que l’on passe des promesses aux actes. Avoir du potentiel c’est bien, le démontrer sur le terrain et sur la durée c’est mieux. La capacité du Dijon Métropole Handball a réaliser des bouts de prestations parfaites doit pourvoir maintenant s’étendre à l’ensemble d’une partie. Pour cela il faut donc que les rotations puissent s’effectuer sans que tout s’écroule d’un coup, les “remplaçants” doivent être concernés à 100% et montrer dès leur entrée en jeu une implication et un engagement sans failles. Autre écueil à corriger , la propension à vouloir sauver l’équipage tout seul quand le navire se met à tanguer. Autrement dit Dijon doit apprendre à jouer en équipe chacun récitant jusqu’au bout sa partition, dans le projet de jeu défini et ceci quelques soient les hommes alignés et le scénario du match. Bien sur un match est fait de temps forts et de temps faibles, mais il n’est pas concevable d’avoir une telle différence de niveau; entre le “parfait” et le “n’importe quoi” il y a un juste milieu à trouver pour passer les moments de tempête et surtout retrouver de la justesse justement le plus rapidement possible.

Comme l’an dernier, les Dijonnais retrouveront l’arrière gauche Dimitri Gunko sur leur route © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Cherbourg, une valeur sure

Pas trop le temps de ressasser depuis mercredi soir et la réception de Cherbourg, solide formation de Proligue depuis maintenant 7 saisons vient on l’espère à point pour remettre les têtes à l’endroit. La situation n’est certes pas alarmante, mais il est toujours embêtant de sortir des matchs avec des regrets et le sentiment de ne pas avoir fait ce que l’on devait faire. Les Normands ont plutôt bien commencé leur championnat avec 2 victoires face à Nice puis ce mercredi à Besançon pour une défaite à….Saran. Les Cherbourgeois sont costauds en défense, avec derrière un gardien plutôt en réussite depuis le début de saison, l’Israélien Dan Tepper; les coéquipiers de Pierrick Naudin devront donc se montrer patients et précis offensivement. Pas de grosses stars mais un collectif normand solide cependant à la portée des Dijonnais. On sait Cherbourg dur à manoeuvrer chez lui quand son antre de Chantereyne est pleine à craquer de supporteurs bouillants (ce qui sera moins le cas cette année. Le club du Cotentin a sans doute plus de mal loin de ses bases mais n’est surtout pas à négliger. L’an dernier, le collectif dijonnais alors décimé par les blessures avait trouvé les ressources, la détermination et l’engagement, au prix notamment d’une grosse défense, d’une concentration et d’une discipline de tout instant, pour s’imposer face aux alors 3ème du championnat. Si Dijon remet ces mêmes ingrédients, le caoch pourrait rapidement retrouver le sourire.

Virgile Carrière et ses coéquipiers devront faire preuve de justesse pour tromper le gardien Dan Tepper plutôt en forme depuis le début de saison © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.