23 novembre 2020

Rugby : Stade Dijonnais – Narbonne : Faire pencher les détails du bon côté

Kevin Amiot l'une de "âmes" du Stade Dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Détail, c’est un mot qui est revenu régulièrement, tout comme discipline, depuis le début de saison dans les bouches bourguignonnes, à la suite des 5 défaites concédées depuis le début de la Nationale. Il est temps au moment de recevoir Narbonne de tout faire pour changer le vocabulaire d’après match.

Franchir un cap

Si certains ont voulu voir du mieux, la semaine dernière à Suresnes pour le premier match de l’ère Benjamin Noirot ou post Renaud Gourdon, il n’en demeure pas moins que le Stade Dijonnais a aligné une 5ème défaite de rang, qu’il a encore manqué de justesse dans ses temps forts (notamment en première période” et qu’il a joué de nouveau 1/2 heure en infériorité numérique rattrapé par l’indiscipline……) Il reste donc à franchir ce “petit cap” qui font passer du point de bonus défensif dont on ne saurait longtemps se contenter aux 4 voir 5 points de la victoire. Face à une nouvelle formation historique du rugby français, Narbonne, on espère que le stade va enfin gommer ses défauts et décoller quelques peu au classement.

Thomas Sylvestre reste positif et croit en l’humilité et au travail du groupe © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Des défauts récurrents à corriger

Ce vendredi conférence de presse d’avant match, le discours dijonnais avait un air de déjà entendu. “Sur cette poule nationale, face à des équipes très au point, chaque détail compte, on doit être exigeant et concentré durant 80 minutes” commentait ainsi le demi de mêlée Thomas Sylvestre. Benjamin Noirot martelait également “j’insiste beaucoup avec les joueurs sur l’exigence, la rigueur; les détails ne s’arrêtent pas au jeu, ça part du travail du staff, de l’attitude des joueurs à l’entraînement ou avant de rentrer sur le terrain, la discipline passe par là”. Des paroles aux actes il reste un pas à franchir ce que les Bourguignons n’ont pas réussi à faire jusque là, même si Thomas Sylvestre l’assure “on n’a pas la tête au fond du seau, pas du tout, le groupe est très positif, humble et travailleur”et on a coutume de dire que le travail finit toujours par payer alors…….

Benjamin Noirot insiste encore et encore sur l’exigence à avoir pour être compétitif à ce niveau de la nationale © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Refaire de Bourillot une terre imprenable

Dijon, longtemps invaincu sur son terrain de Bourillot reste sur deux défaites à domicile face à Bourg en Bresse et Cognac St Jean d’Angely et compte évidemment stoppé rapidement cette mauvaise série naissante. Attention une fois de plus Narbonne est un très solide adversaire et il faudra être parfait. Benjamin Noirot décrit cette formation audoise comme très complète, performante en touche notamment et au centre du terrain avec une très bonne paire de centres, une équipe joueuse”. On devrait donc avoir du spectacle entre des Narbonnais débarquant à Bourillot avec un bilan équilibré de 2 victoires pour 2 défaites et une moyenne de 2,5 essais par match et des Dijonnais qui veulent absolument la victoire et qui ont inscrit trois essais par le jeu à Suresnes. En mettant TOUS les ingrédients en place durant 80 minutes, le Stade pourra s’offrir un premier succès et faire changer la remarque de Thomas Sylvestre ” On ne passe pas que des bons lundis, il faut l’avouer……” Allez !!!!

Le groupe Dijonnais face à Narbonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.