28 novembre 2020

Gravelines-JDA: La mine des bons jours

En s’imposant avec la manière samedi sur le parquet de Gravelines-Dunkerque, la JDA a tout simplement enchaîné avec un 4ème succès de rang en championnat qui vient conforter son très bon début de saison.

Ca ressemble au match du Portel, mais se termine bien plus tranquillement

Il y a deux semaines, la JDA l’emportait déjà dans le Nord sur la parquet du Portel. Il y a 2 semaines, la Jeanne semblait partie pour l’emporter facilement avant de se faire peur et ne faire la différence que dans les derniers instants du match. Ce match contre Gravelines semblait prendre le même chemin. Bien dans la rencontre, les hommes de Laurent Legname prennent les devants mais manquent aussi plusieurs occasions de faire très vite un gros écart. En tête à la fin du premier quart temps (19-14), la JDA va compter 6 point d’avance après un peu plus de 3 minutes disputées dans le deuxième. Mais entre balles perdues et manque d’adresse, Axel Julien et les siens voient les locaux revenir à égalité à 2’42 de la mi-temps (26-26). C’est là que le mauvais souvenir du Portel refait surface. Aussi, les Dijonnais qui ne voulaient le revivre vont faire les efforts nécessaires pour rejoindre les vestiaires avec 4 unités d’avance grâce en particulier à Julien et Holston qui vont intelligemment provoquer et obtenir des lancers francs convertis. Dans un match défensif jusque là (30-34), la JDA va accélérer et montrer de très belles choses en attaque. Elle arrive à bien mieux faire bouger la belle défense nordiste et trouve des shoots ouverts à 3 points notamment: en un peu plus de 2 minutes Vanwijn, Simon et Holston mettent à longue distance et poussent Gravelines, alors relégués à 11 points, au temps mort. Mais rien n’y changera, la JDA a fait la bascule et va continuer d’insister pour aborder les 10 dernières minutes avec toujours 11 unités d’avance (57-46). Sur sa lancée et jouant à merveille l’alternance de jeu, la JDA va creuser l’écart au fil du dernier quart et s’acheter une fin de match plutôt tranquille. Tout en étant impeccable en défense, la Jeanne a été à la hauteur offensivement, accélérant sur 20 dernières minutes où elle aura inscrit pas moins de 47 points! Score finale 81-67.

Axel Julien et Hans Vanwijn ont réalisé un match plein samedi © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Analyse/les raisons du succès dijonnais:

Le BCM/La défense maintient la JDA sur les 20 premières minutes: Souvent trop brouillonne en attaque sur les 20 premières minutes où elle a été gênée par une belle activité des nordistes, la JDA a su rester devant grâce à une défense impressionnante.

L’adresse en 2ème mi-temps/ les 3 points: Avec 39% de réussite en première mi-temps, la JDA a su réagir sur les 20 suivantes avec tout simplement 62% de réussite! Symbole de cette adresse retrouvée, les 3 points: à seulement 27% de réussite en première période, la Jeanne a converti 60% de ses tentatives en 2ème mi-temps. C’est bien à longue distance que la différence s’est faite. Alors que globalement Gravelines a fait jeu égal à 2 points, les nordistes terminent avec un total de 25% réussite à 3 points contre 43% à la JDA pour un nombre de tentative quasi identique.

MVP de la rencontre, Jacquot a juste été énorme © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La régularité: Si il y a bien eu 20 minutes différentes, la JDA a remporté tous ses quart temps. C’est tout simplement la première fois cette saison en Jeep Elite.

Une implication de tous: Si certains étaient moins dedans en attaque (Johnson, Chassang, Galliou), ils ont néanmoins apporté en défense, en témoigne la belle activité de Galliou qui coupe la remise en jeu à 2 reprises avant de provoquer une perte de balle. Cinq joueurs terminent par ailleurs avec 10 points ou plus et une évaluation supérieure à 10. Si Hans Vanwijn, que nous annoncions comme un potentiel MVP n’a pas reçu ce titre, il a réalisé une très belle partie montrant la voie dans l’intensité et à 3 points.

Alingué proche du double-double mate Horton: Nous l’avions pointé comme le danger numéro 1 de Gravelines. Horton n’a tout simplement pas existé avec 4 points et 3 d’évaluation. L’explication? Le match énorme de Jacques Alingué auteur de 3 contres, 10 points et 7 rebonds! A noter la grosse performance également de Loum, héroïque en défense.

Avec beaucoup de maitrise, celle des grandes équipes, la JDA est allée chercher un très beau succès dans le Nord. Le parquet de Sportica a encore souri à des Dijonnais qui devront capitaliser sur ce match plein pour enchaîner dès mardi soir au Palais en match en retard contre Chalon-Reims.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.