28 novembre 2020

Football : Paris de nouveau puissance 4 face au DFCO

© DFCO

Samedi soir au Parc des Princes, le Dijon Football Côte d’Or a logiquement concédé la défaite (4-0) face au Paris Saint-Germain. Si le score est une habitude, Dijon ne s’est pas rendu la tâche facile dès l’entame de la rencontre.

Un but en clair, encore une fois.

Comme lors de quatre des cinq derniers matchs face à Paris, le DFCO concède l’ouverture du score par Moise Kean dès la troisième minute (1-0, 3’). Une fâcheuse habitude que le DFCO a pris depuis quelques matchs maintenant, commençant ainsi à courir après le score dès l’entame de la rencontre. Un autre problème est que Dijon a tendance à se saborder, en témoigne ces relances compliquées ainsi que les mauvais placements défensifs. Paris en profitera une seconde fois peu avant l’heure de jeu en inscrivant un second but, une nouvelle fois par l’intermédiaire de Moise Kean qui s’offre ses deux premiers buts en Ligue 1 (2-0, 27’). Pourtant Dijon aurait largement pu revenir, s’étant procuré quelques occasions nettes, notamment celle inexplicablement ratée par Mama Baldé peut après l’ouverture du score parisienne… De quoi nourrir des regrets. 

Kylian Mbappé aura de nouveau fait mal au DFCO. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Une seconde période équilibrée jusqu’à l’entrée de Mbappé.

Dijon fera jeu égal avec le PSG, se procurant quelques occasions dans une défense parisienne qui ne respire pas particulièrement la sérénité. Si la possession est à peu près égale, les statistiques sont trompeuses. En effet, Dijon tient parfois le ballon sans être dangereux pour autant, en témoigne cette séquence de jeu de quasiment deux minutes durant laquelle le DFCO tient la balle, mais où il ne se passe absolument rien. Si peu d’équipes parviendront à tenir autant le ballon au Parc, on aurait préféré que cette séquence de possession aboutisse au moins à un appel, ou même au balbutiement d’une action. Mais il n’en sera rien. Tuchel prendra la décision de faire entrer Mbappé, qui aime bien Dijon. Le champion du monde français en ira logiquement de son doublé en six minutes (81’ et 87’), donnant ainsi un peu plus de consistance au succès parisien. Si ce match n’était pas une priorité, il faudra absolument gagner le (et les) suivant. Cap sur la réception ô combien importante de Lorient, et sur le voyage à Lens avant de recevoir Metz. Des matchs déjà charnières dans la saison dijonnaise, surtout lorsque que l’on sait que Reims s’est nettement imposé à Montpellier (0-4) et que Strasbourg a surclassé Brest (0-3)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.