1 décembre 2020

Handball : Toulon en patron face à la JDA, à huis clos

Kramer et Toulon-Saint-Cyr ont réalisé un handball de qualité au Palais des Sports © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dans un Palais des Sports totalement vide pour la première fois de la saison en Ligue Butagaz Energie, la JDA Dijon Handball recevait Toulon-Saint-Cyr. Après une première mi-temps accrochée, les visiteuses du jour ont déroulé devant une équipe de Dijon dépassée par les évènements (24-34).

_

Carmen Campos, taille patron

Elle est la joueuse en forme du côté de la JDA Dijon Handball et ce nouveau match à huis clos n’a pas dérogé à la règle. La demi-centre espagnole Carmen Campos a de nouveau rendu une belle copie lors de la confrontation face à Toulon-Saint-Cyr. Son adresse au jet de 7m a permis à l’équipe de Dijon de rester au contact en première période avec huit réalisations dans l’exercice au total dont six dans ce premier acte. Si dans le jeu, elle n’a marqué qu’à deux reprises c’est aussi qu’elle a beaucoup cherché ses arrières ainsi que Joanna Lathoud et Saskia Weisheitel qui ont tenté de peser au mieux au pivot. Les deux équipes ne vont d’ailleurs pas se séparer de plus de deux buts pendant toute cette période et c’est sur une courte mais précieuse avance que les sudistes rentrent aux vestiaires (30′, 15-17) après avoir passé un 4-0 final qui fait mal aux Bourguignonnes.

_

Carment Campos avec 10 réalisations (dont 8 sur jet de 7m) reste la joueuse clé de ce début de saison © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

_

Toulon-Saint-Cyr passe la deuxième

D’ailleurs, dès le retour des vestiaires, la partie va changer totalement de visage. Et ce ne sont pas les plus de 1.000 spectateurs derrière leur écran du live proposé par la page Facebook du club qui pourront y changer quelque chose. Une série de 1-4 dès la reprise amplifie l’avance déjà engrangée (36′, 16-21). Le moment que choisi Christophe Mazel pour poser son temps-mort et Laura Lasm pour inscrire un nouveau but pour la JDA dans la foulée. Mais les passes se font ensuite moins précises, les arrières butant sur une défense centrale bien équilibrée et les ailières étant peu en réussite au tir. En face c’est tout le contraire, les contres-attaques et les buts se font nombreux et s’enchaînent rapidement avec un 2-7 qui ne laisse désormais plus aucune chance de revenir dans la partie (50′, 19-28). Il reste dix (longues) minutes à jouer et la tendance ne s’inversera pas avec un 4-6 qui scelle le score au tableau d’affichage (60′, 24-34). Une défaite sèche qui ne devra pas laisser trop de traces mentales avant une nouvelle réception, dès ce mercredi où Fleury Loiret débarquera en retard de la troisième journée. Une bonne occasion pour signer une première victoire en championnat.

_

Ilona Di Rocco et les dijonnaises auront vécu une difficile seconde période, sans public © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.