28 novembre 2020

Haltérophilie, Belle 6 ème place de Jessy Graillot à la coupe du monde jeune

Le jeune haltérophile du Dijon Haltérophilie Musculation Dijon Bourgogne 21, Jessy Graillot participait ce mardi à la coupe du monde jeune à l’INSEP. Une compétition particulière puisque disputée en ligne. Il en revientt avec de nouveaux records et une très satisfaisante 6ème place. Il nous a livré son récit de cette expérience.

Parti pour l’INSEP le 9 Novembre, j’ai pu m’entraîner dans des conditions quasi parfaites, entouré des meilleurs haltérophiles français, internes à l’INSEP, qui ont su mettre toute cette équipe de France U17 à l’aise. QUI DIT Compétition en ligne dit nouveau format qu’on ne connaissait pas, les compétitions habituellement en présentiel durent environ 2h00 tandis que là on ne dépassait pas l’heure en général donc tout allait très vite ce qui nous a tous sortis de notre zone de confort. Il a fallu s’adapter. Le 17 Novembre, Jour J pour moi en -96kg, compétition à 17h00. Dur de vraiment réaliser que c’était une coupe du monde. L’atmosphère était bizarre puisqu’on n’est pas en plein cœur de la compétition avec toutes les nations, chacun est de son côté. J’ai donc commencé l’arraché à 120 kg pour rentrer correctement dans mon match puis j’ai manqué 125 kg avant de les réaliser pour sécuriser la 6ème place de ce mouvement et prendre de l’avance sur mes concurrents directs.

Jessy Graillot SDR

A peine l’arraché terminé qu’il fallait s’échauffer pour l’épaulé-jeté. Après une période difficile à l’entraînement sur ce mouvement, je commençais seulement depuis le début de mon séjour parisien à reprendre de la confiance . Il m’aura fallu revoir mes objectifs à la baisse puisque j’espérais réaliser 155 kg mais les barres nécessaires pour défendre ma place de mes adversaires n’étaient pas à cette charge. J’ai donc commencé à 145 kg pour assurer une barre et gagner une place sur un Irakien. Puis 150 pour mettre la pression au Mexicain, qui semblait plus  fort que moi et qui avait réalisé 119 kg à l’arraché donc je me devais de garder mes 6 kilos d’avance. 150 réalisé donc j’étais “à l’abri” de ce dernier le forçant à demander une barre qu’il ne réalisera pas. Je demande et réussi 153 ce qui m’a permis de faire un total de 278 (125+153) pour passer devant le Cubain qui avait déjà réalisé 277 sur le plateau B 2h00 avant. Je suis donc 9ème de l’épaulé-jeté 


Je suis finalement 6ème de cette coupe du monde avec mon total de 278KG. Je retiens énormément de positif de cette expérience car j’ai su montrer que malgré ces conditions plus que particulières je ne lâchais rien mentalement et physiquement. C’est pour moi une immense fierté de représenter mon pays sur chaque compétition internationale et j’espère le faire encore longtemps. J’ajoute à cela une grande satisfaction d’avoir réalisé une 6ème place mondiale. Et surtout mon plus grand bonheur est de voir ma famille, ma maman, mon papa ainsi que mes frères et sœurs fiers de ce que j’accomplis au quotidien.Je vais conclure en disant que cette semaine de coupe du monde renforce encore plus mon rêve olympique.  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.