28 novembre 2020

Handball : retour gagnant pour le DMH qui bat Strasbourg

Après trois semaines de coupure, le DMH retrouvait le chemin des parquets ce samedi en recevant le Strasbourg Europole Handball. Au terme d’une rencontre qu’ils ont globalement dominée, même si pas parfaitement maîtrisée, les Dijonnais décrochent un second succès d’affilé 31-29 (après celui acquis “il y a bien longtemps” face à Sélestat).

Dijon dégaine le premier…

Fatalement après une coupure, on ne sait jamais exactement à quoi s’attendre, ceci d’autant plus avec le DMH qui a proposé depuis le début de saison une série de prestations plutôt courant alternatif. On guette donc avec une certaine curiosité les premières minutes de ce Dijon-Strasbourg. De fait les deux équipes entrent plu^t timidement dans la rencontre et c’est Dijon qui se réveille le premier même s’il faut attendre pas loin de 4 minutes pour voir l’inévitable Marc Poletti ouvrir la marque. Dans la foulée Lilian Pasquet nettoie la lucarne adverse (2-0, 5′). Strasbourg met lui un peu plus de temps et met à profit une supériorité numérique après un deux minutes infligé à Bastien khermouche pour ouvrir son compteur par l’intermédiaire de son solide pivot Léon Vucko (2-1, 6′). Wassim Helal réalise quelques arrêts spectaculaires tout comme son vis à vis Romain Mathias (qui s’illustrera d’ailleurs durant toute la rencontre), mais sousl’impulsion d’un Lilian Pasquet que l’on n’avait pas vu aussi inspiré depuis un bout de temps, et avec une bonne animation offensive Dijon creuse u premier trou (6-3, 11′).

Lilian Pasquet a retrouvé de belles couleurs sur ce match avec 6 réalisations à son actif © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

……Puis gâche tout en fin de première période……

Mais une seconde exclusion de Khermouche remet aussitôt les visiteurs en selle (6-5, 13′). Dijon semble également bien déchiffrer le jeu alsacien et propose une défense plutôt cohérente. Ses hommes forts depuis un certains temps (Carrière, Bois, Poletti…..) répondant présent de l’autre côté du terrain, le DMH fait la course en tête avec un petit matelas de 2-3 buts d’avance (14-11, 25′). Et puis un money time de fin de première période désastreux qui remet complètement Strasbourg dans la course, la faute à des pertes de balle et des échecs à répétition aux tirs, offrant 4 balles de contre aux hommes de Lathoud qui acceptent sans réticence le cadeau pour se porter de façon plutôt inattendue devant au score à mi-parcours (14-15, 30′), Poletti ratant de surcroît un dernier pénalty sur le gong.

Strasbourg a pratiquement toujours été au contact sans véritablement inquiéter Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

……Mais finit par s’en sortir tout de même

Rageant, d’autant qu’on sent Dijon capable de dominer son adversaire et de lui mettre la tête sous l’eau. D’ailleurs les locaux reprennent d’entrée de seconde période les devants au scoring grâce à Carrière puis Naudin (16-15, 35′). Cependant les Dijonnais ne parviennent pas à décrocher l’adversaire comme ils l’avainet fait plusieurs fois en première période. La faute à de nombreux échecs aux tirs notamment face à un Romain Mathias impressionnant dans sa cage hier soir repoussant plusieurs immanquables (20-20, 40′). Même si Ulrich Chaduteaud disposait de tout son groupe depuis la première fois de la saison, on voit bien que Vincent Maguy ou Théo Laguillaumie sont un peu juste physiquement (ce que le coach confirmera en fin de match) et que de plus Abdoulah Mané, très peu en réussite donc en confiance depuis le début de saison n’est pas aligné, tout ceci limitant une nouvelle fois les possibilités de rotations. Strasbourg qui joue son match avec sérieux sans être génial, profite même d’une double supériorité numérique bêtement concédée par le DMH pour repasser devant (21-22, 42′).

Romain Mathias s’est longtemps dressé sur la route des tireurs dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Heureusement, si Mathias fait le show dans le but alsacien, maxime Diot, rentré en seconde période à laplace de Wassim Helal, n’est pas en reste dans les buts dijonnais. Il permet ainsi à la faveur de plusieurs arrêts permettant des buts facile en contre de maintenir les siens devant sans pour autant décrocher des Strasbourgeois combatifs (28-27, 55′). Bien que pris en individuelle suite à une défense 1-5 strasbourgeoise, Steeven Bois prend les choses en main durant le money time avec deux buts plein d’opportunisme. Un dernier boulet de Lilian Pasquet permet enfin à Dijon de respirer franchement (30-27, 58′). Il aura fallu attendre longtemps mais au final, le DMH remporte un succès plutôt mérité, même si une nouvelle fois, le coach bourguignon et ses hommes de manqueront pas de travail au moment de débriefer le match. Les axes de progression sont encore nombreux pour le DMH mais tant qu’il gagne…..

Steeven Bois reste un précieux atout pour le DMH © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.