5 août 2021

Catheline Ramonet et Charles Rozoy, parrains de Cryomédic Center Dijon

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La cryothérapie est une technique de plus en plus utilisée par les sportifs pour leur préparation physique et pour la récupération. Cryomédic Center Dijon propose un centre équipé du matériel top niveau en la matière pour des séances de cryothérapie corps entier. la cycliste Catheline Ramonet et le nageur handisport Charles Rozoy ont choisi de parrainer l’établissement. tour d’horizon de la structure et présentation des deux athlètes parrains.

Du matériel top gamme pour la thérapie mais aussi pour la préparation et la récupération des sportifs.

Situé au 11 place Auguste Dubois, à quelque encablures de la place Darcy, le Cryomédic Center de Dijon, ouvert depuis le début de l’année, propose ce qui se fait de mieux en matière de cryothérapie. Comme le précise, Frédérique Moiroux, directrice de l’établissement, “c’est avec notre centre en périphérie de Chalon/Saône, le second centre de cryothérapie corps entier tri chambre à -110°C en Bourgogne. Nous disposons ainsi d’un matériel de pointe, le même que celui utilisé à l’INSEP ( Institut national du sport, de l’expertise et de la performance), mais aussi par les cliniques de rééducation et de réhabilitation

Frédérique Moiroux, directrice de Cryocenter Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Cette installation tri chambre (la séance se fait en passant à travers trois “chambres” : quelques seconde à -10°C puis à -60°c avant 2 à 3 minutes à -110°C) est la  seule installation à être reconnue par le corps médical et sert donc à contribuer à la panoplie des soins dans de nombreuses pathologies inflammatoires, mais soulage aussi aussi les troubles du sommeil, le stress, la fatigue, des soucis dermatologiques…….Soins et bien être donc.

Pour les sportifs, ce matériel, identique donc à celui de l’INSEP “qui a vulgarisé la cryothérapie corps entier auprès du grand public“, précise encore la directrice”, garantit aux sportifs de disposer du top de ce qui se fait en matière de cryothérapie pour leur préparation et leur récupération”

A Dijon vous serez accueillis et accompagné par Aliciane Bulot, animatrice et professeur en activité physiques adaptées. Les séances proposées aux sportifs leur permettront de booster leur préparation physique en intensifiant leur effort, quant à la récupération “c’est juste magique” pour Frédérique Moiroux.

Charles Rozoy et Catheline Ramonet en compagnie de l’animatrice du centre Aliciane Bullot devant l’établissement © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A noter que Cryomédic Center est le seul centre dijonnais à pouvoir accueillir les personnes en fauteuil roulant permettant ainsi aux sportifs handisports de bénéficier pleinement de l’installation.

Concrètement, la cryothérapie s’adresse à peu près à tout le monde. Si vous souhaitez essayer, à votre arrivée au centre vous sera remis une fiche de consentement éclairé, expliquant le déroulement de la séance, les précautions à prendre, (les contre indications : il y en a quelques unes) puis une première séance “découverte” avec deux minutes à -110°C sera proposée, les éventuelles suivantes durant elles entre deux et trois minutes. Côté matériel on vient avec un maillot de bain ou des sous vêtements, le centre fournit de petit accessoires pour aller en cabine ( gants, bandeau sur les oreilles, chaussettes chaudes, pour protéger les extrémité et une paire de chaussure type crocs) et c’est parti pour un passage dans les 3 sas ou chambres sous le regard du personnel formé du centre. on peut utiliser la cryothérapie en récupération après chaque séance d’entrainement ou compétition, et en préparation, à un rythme pouvant atteindre la séance quotidienne, tout dépend de ce que vous recherchez. la fréquence s’adaptera donc à vos besoins particuliers.

Les installations sont les seules de la région accessibles aux personnes à mobilité réduite © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Charles Rozoy devant les trois sas en compagnie de frédérique Moiroux et Aliciane Bulliot © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Catheline Ramonet : “Bluffée par le ressenti après les séances de cryothérapie “

A 21 ans, la Dijonnaise Catheline Ramonet est une cycliste spécialisée dans les grandfondo challenge. Il s’agit de courses disputées dans de grands cols mythiques avec un important dénivelé positif. Après être passée par les clubs de l’ASPTT Dijon, la Division Nationale Bourgogne Franche Comté, et Jura, la jeune femme a intégré cette saison le Team France de la Défense. Vice championne de Bourgogne sur route cadette, Catheline a accumulé ces dernières années de belles places sur les Grandfondo avec notamment en 2020 la place de première féminine au col de la Madeleine, une seconde place au mont Ventoux ou encore une troisième à l’Europe Vaujany. Cette année avec le Team France de la Défense, elle souhaite évoluer et engranger de l’expérience en brillant sur les Grandfondo. Parallèlement la jeune femme est également licenciée à la JDA basket fauteuil qui dispute le championnat de Nationale B, une équipe au sein de laquelle elle souhaite progresser, gagner en technicité et en lecture de jeu pour être performante sur son temps de jeu.

Catheline en repérage sur le Grandfondo du Mont Ventoux © griff photo

Pour cette sportive accomplie, la préparation aussi bien physique que mentale est une base de travail importante qui lui permet de développer des qualité de force, d’explosivité, d’endurance, mais aussi de réguler son stress ou ses émotions, ce travail lui permet de briser la monotonie des entraînements. pour elle qui utilise également beaucoup le yoga, la tête fera toujours la différence et travailler le mental se montre souvent primordial dans les conditions de courses ou de match difficiles ou décisifs. Catheline peut compter pour sa préparation sur un coach personnel, Anthony Uldry qui lui prépare ses séances puis les analyse à chaque fin de semaine.

La récupération est tout aussi primordiale pour la jeune femme. “Je mets tout en oeuvre pour l’optimiser en faisant attention à mon hygiène de vie (alimentation, hydratation, sommeil) j’utilise également des crèmes de récupération et des séances d’électro stimulation en plus de la cryothérapie que j’utilise plusieurs fois par semaine aussi bien pour ma préparation que ma récupération

Catheline Ramonet à Cryomedic center © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Ces séances de cryothérapie corps entier m’ont vraiment tout de suite bluffée. Le ressenti quand on sort du sas est impressionnant, bien être, décongestion musculaire, légèreté… Cela me permet vraiment une récupération optimale et me facilite donc l’enchaînement des entraînements sans accumuler de fatigue. Je peux ainsi augmenter mon volume de travail et donc mes performances. Je ressens en outre une nette amélioration de ma qualité de sommeil.

je suis très heureuse de parrainer Cryomédic Center, que je remercie pour sa confiance, car j’ai envie de mettre en avant cette technique de soin naturelle et tous ses bienfaits encore mal connu du grand public. Aujourd’hui la cryothérapie est essentielle pour ma préparation et m’aide énormément pour ma récupération et tout cela va dans le sens de mes performances. J’encourage donc les sportifs mais aussi tout à chacun de se rendre à Cryomédic center pour mesurer tous les bienfaits de cette technique” .

Catheline à l’intérieur du sas à -110°c © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Catheline en pleine forme après sa séance du jour © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Charles Rozoy : “Cryomédic center me permet d’avoir les meilleures conditions possibles d’entraînement”

On ne présente plus Charles Rozoy. Champion paralympique su 100 m papillon à Londres en 2012, le nageur Dijonnais avait mis un terme à sa carrière sportive en 2017 pour se consacrer à d’autres choses (son métier de coach en développement personnel, mais aussi la politique). Déçu par cette dernière activité, Charles s’est remis sérieusement au sport en 2019 en reprenant un entrainement physique. Puis après le premier confinement, l’appel des bassins s’est imposé “cela a été comme une révélation durant ce confinement de me rendre compte que ce qui me manquait c’était les bassins, depuis 2019 j’avais repris le sport et comme je ne sais pas m’entraîner lentement, je me suis beaucoup entraîné, les jeux ayant été repoussé en 2021, je me suis dit pourquoi ne pas retourner aux jeux et faire cette belle compétition, le Graal pour tous les sportifs. Mon coach, le club ont été là pour m’entourer et je suis donc reparti bille en tête avec l’idée de retourner aux jeux à Tokyo. Et les jeux de Paris ne sont pas si loin…. Si on est en forme à Tokyo, pourquoi ne pas aller à penser aux jeux de Paris derrière“.

Charles Rozoy a retrouvé le chemin des bassins © Thomas HAZEBROUCK/ Focale Info archives

Une première étape pour Charles était les championnats de France en petit bassin à Angers qui se sont déroulés la semaine dernière ” je suis satisfait de mes résultats, je fais deux temps internationaux qui me permettent de me qualifier pour les championnats d’Europe en mai puis il y aura les championnats de France grand bassin qualificatifs pour les jeux étape obligatoire pour concrétiser ce nouveau rêve olympique. J’étais également comptant de revoir l’équipe de France à Angers on a vu beaucoup de jeunes, à l’image d’Alex Portal qu’on a vu aller très vite mais qui ne connaissent pas les jeux et qui ont besoin d’athlète qui ont vécu ces jeux pour pouvoir leur transmettre, j’étais content de pouvoir avoir ce rôle auprès des jeunes”

Catheline et Charles chez Cryomédic center © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

On l’aura compris, Charles Rozoy a repris le régime sportif de haut niveau, dès lors ce parrainage de Cryomédic center s’est quelque part imposé. “ça fait longtemps que j’utilise la cryothérapie sous différentes formes mais pour moi c’était surtout bac à glaçons réfrigéré que j’utilisais après les compétitions. Cela fait un moment que je connaissais cette technique notamment à l’INSEP où les sportifs l’utilisaient beaucoup en récupération lors des grosse phases de travail. j’en connais les bienfaits. Avec l’ouverture de ce centre à Dijon ça s’impose comme presque naturellement à moi. Pour cette préparation des jeux de tokyo, il me reste quelques mois, la préparation va être intense et il va falloir revenir au plus haut niveau en très peu de temps et la récupération va être très importante. Voilà pourquoi j’ai poussé les portes de Cryomédic center pour avoir les meilleurs conditions d’entrainement. La cryothérapie fait vraiment partie d’un ensemble de possibilité pour être plus performant. Dès lors pourquoi s’en passer dès lors qu’on a un super centre à Dijon” On l’aura compris c’est un Charles Rozoy regonflé et plein d’ambition qui a des rêves japonnais en tête

charles Rozoy au centre Cryomédic center © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
les trois sas de cryothérapie corps entier © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Alicaine communique par micro avec Catheline dans le sas -110°c © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Fiers d’accompagner ces deux parrains

Ces deux parrains, c’est une excellente nouvelle pour nous. Ce sont des compétiteurs qui ont déjà intégré la cryothérapie à leur fonctionnement sportif, qui en sont friands et qui en retirent un bénéfice indéniable; c’est pour cela qu’ils ont pris cette décision de nous accompagner pour notre développement sur Dijon, nous sommes fiers de pouvoir être leur partenaire” conclut Frédérique Moiroux

L’équipe de Cryomédic center et ses deux parrains dans les installations du centre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

1 thought on “Catheline Ramonet et Charles Rozoy, parrains de Cryomédic Center Dijon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.