12 avril 2021

Handball | Au premier plan ! La JDA s’impose dans les Bouches du Rhône

Le dernier jet de 7m transformé, Céline Siversten peut laisser éclater sa joie © Frédéric Llopis Photographie

En match en retard de la 8ème journée de Ligue Butagaz Energie, la JDA Dijon Handball se déplaçait dans le sud pour y affronter Plan-de-Cuques dans un match très important pour la deuxième partie de saison. Les dijonnaises ont mené un rude combat et s’imposent au final dans une partie à suspense grâce à un money-time bien géré (19-21). C’est la première victoire de la JDA Dijon Handball cette saison.

_

La JDA Dijon, en tête dès le début

Toujours à la recherche de leur première victoire en championnat, après un match nul frustrant obtenu en milieu de semaine dernière face à Paris 92, c’est avec une grande détermination que les dijonnaises ont rejoint le Sud de la France pour y affronter Plan-de-Cuques. Ayant surpris Fleury sur leur parquet dès la troisième journée, les joueuses du HBPC sont capables de réaliser de bonnes performances, malgré leur dernière place au classement. Le décor était donc planté, et ce match résonnait comme une bonne occasion de venir rajouter des points dans la besace pour les deux formations. D’entrée, les dijonnaises imposent le rythme et mettent la main sur la rencontre, obligeant Plan-de-Cuques à prendre rapidement son premier temps mort (10′, 2-5). Avec un premier 2mn pour Chavez, les locales continuaient de subir (14′, 3-7). Mais dans la foulée, c’est la demi-centre espagnole de Dijon qui était sanctionnée et la sanction n’a pas tardé : une série de 4-0 est infligée par les locales, elles reviennent dans la partie (19′, 7-7). Moment choisi par Mégane Ribeiro de s’illustrer coup sur coup à l’aile en profitant d’une nouvelle supériorité numérique (20′, 7-9). Puis un premier trou d’air dans cette partie avec 7 minutes sans le moindre but. Il y en aura encore un de chaque côté avant la mi-temps et la JDA fait donc toujours la course en tête, mais légèrement (30′, 8-10).

_

Avec un Céline Siversten des grands soirs (6 buts) la JDA Dijon s’impose à Plan-de-Cuques © Frédéric Llopis Photographie

_

La frayeur, puis la délivrance

La partie est accrochée et redémarre sur les mêmes bases après la pause. Deux buts coup sur coup d’Elise Delorme et une Céline Siversten particulièrement en forme entre autres, permettent de maintenir l’écart après les dix premières minutes (40′, 12-14). Carmen Campos profite d’un jet de 7m en supériorité pour s’illustrer, mais dans la foulée Elise Delorme est sanctionnée et doit quitter le terrain pour deux minutes (44′, 13-15). Et comme en première période, c’est un nouveau 4-0 qui fait très mal à Dijon et qui voit Plan-de-Cuques virer en tête au plus mauvais moment, à l’entrée des dix dernières minutes de jeu (48′, 17-15). Christophe Mazel, averti d’un carton jaune quelques minutes auparavant, pose son temps mort. Et ce sera plus que bénéfique : après avoir subi deux grosses séries, c’est au tour de la JDA de faire mal et d’infliger un 0-4 aux locales (55′, 17-19). Quelques parades de Marie Lachat et Christina Elm sont également à souligner, cette dernière arrêtant même un jet de 7m et bénéficiant de quelques minutes supplémentaires dans les cages, en montrant tout sa détermination. C’est le money-time, les deux équipes se répondent coup sur coup, la balle est à Dijon, nouveau temps mort de Christophe Mazel, il reste 25 secondes à jouer (59′, 19-20). Au bout de l’action, c’est un jet de 7m qui est trouvé et comme un symbole, la meilleure marqueuse du soir, Céline Siversten, prends ses responsabilités et transforme cette occasion. C’est ter-mi-né, tout le banc dijonnais explose de joie devant les caméras du club local qui assurait la retransmission en direct : elles tiennent enfin leur première victoire de la saison en championnat !

_

Elise Delorme (4 buts) auteure d’une belle partie © Frédéric Llopis Photographie

_

Des images de joie qui font du bien

De longues minutes, les filles vont d’abord aller saluer leurs adversaires du soir et le corps arbitral, avant de se regrouper, d’échanger quelques mots et d’entamer un énergique “ban bourguignon” qui retentit dans les antres de la salle. De nombreuses accolades et de larges sourires apparaissent sur les visages et on peut lire toute la joie et le soulagement des joueuses au terme d’un match très intéressant. Espérons revoir très vite ce genre de scènes.

_

La détermination de Christina Elm en arrêtant un jet de 7m © Frédéric Llopis Photographie

_

Le poing serré pour Marie Lachat © Frédéric Llopis Photographie

_

L’explosion de joie à la fin de la rencontre © Frédéric Llopis Photographie

_

Remerciements à © Frédéric Llopis Photographie pour les photos de l’article

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.