26 février 2021

Basket : JDA Dijon Basket – Elan Chalon : Faites-nous vibrer!

Chassang mais aussi surtout Julien sont des habitués du derby. Ici, lors de la dernière réception du voisin en championnat © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les rencontres face à Chalon restent des moments toujours à part dans une saison. Malgré le contexte si particulier, la réception du voisin va encore revêtir un caractère des plus importants. Car au-delà de conserver sa place dans le Top 3, la Jeanne voudra affirmer sa suprématie régionale et faire vibrer ses supporteurs privés de Palais.

Des dynamiques (encore) très différentes…

La JDA a pris la très bonne habitude au cours de ces 3 dernières saisons de prendre le dessus, tant dans les derbys que dans les classements de Jeep Elite et les trophés. Si Laurent Legname a démarré avec 4 défaites en autant de rencontres de championnat lors des saisons 2015-2016 et 2016-217, le coach dijonnais et son staff ont rapidement pris la mesure du derby et remporté 4 victoires en 5 rencontre de Jeep Elite sur les 3 saisons suivantes (sans compter la Coupe de France). 3 saisons où la Jeanne a terminé 5ème, 3ème à 2 reprises quand Chalon finissait au mieux à la 12ème place, voyait les play-offs à la TV et Axel Julien et les siens remporter la Leaders Cup en 2020. Quand la JDA a su garder son ossature, s’en tenir à de très faibles ajustements, Chalon a continuellement ajusté ses effectifs en cours de saison. La saison actuelle est dans cette continuité. Alors que les Dijonnais ont remporté la médaille de Bronze de la BCL et occupent la 2ème place de Jeep Elite, Chalon n’est que 15ème malgré les renforts remarqués de Crowford et Armand.

…mais un match à part face à une équipe revancharde, qui comptent des talents et qui a déjà fait tomber l’ASVEL.

Oui l’histoire entre les deux clubs, notamment récente est bien différente. Une différence qui anime, renforce la rivalité entre les deux équipes. Mais les derbys à la saveur toute particulière ne puisent jamais leur verdict dans le passé et réservent toujours un combat. Un combat auquel la Jeanne devra être prête en dépit du classement actuel et qu’elle avait pu déjà cerner lors des matchs amicaux (2 défaites pour Dijon). Car Chalon, compte notamment deux joueurs très talentueux avec Crowford et Armand. Un duo qui avait notamment fait tomber l’ASVEL le 17 janvier dernier 85-75. Si les chalonnais ont lourdement trébuché face au Mans (89-65) la semaine dernière, nul doute qu’ils voudront profiter du derby pour se racheter.

Les clés du match pour la JDA:

  • De l’intensité pendant 40 minutes: dans un derby, c’est très souvent celui qui en veut le plus qui l’emporte.
  • Asphyxier la 3ème plus mauvaise attaque du championnat: avec 74,1 points marqués en moyenne, la défense dijonnaise aura la tâche de limiter Chalon dans cet ordre de grandeur. A chaque fois que Chalon a scoré 80 points ou moins, il s’est incliné. Avec près de 20 balles perdues en moyenne par match Chalon est la lanterne rouge du championnat. De quoi en profiter alors que la JDA a l’habitude de faire mal à ses adversaires dans ce domaine.
  • Attention à Armand et Crowford: Les deux joueurs arrivés en cours de saison afin de relever une équipe à la dérive se sont imposés comme les deux meilleurs joueurs de Chalon. Sanford, joueur très complet peut prendre chaud à tout moment, notamment à 3 points. Crowford, joueurs très adroit, notamment à longue distance (le 2ème meilleur de la ligue) possède aussi un drive de haut niveau. Capable de provoquer et de créer son propre shoot, il est un véritable poison. A eux deux, ils ont inscrit près de 60% des points contre l’ASVEL! Limiter leur influence peut éteindre l’ensemble du jeu chalonnais comme l’a parfaitement fait Le Mans. Crowford: Le joueur à museler des deux côtés du terrain. En phase défensive, il ne faudra pas le laisser prendre de la vitesse, quitte à faire faute. En phase offensive, il faudra lui faire provoquer des fautes, lui qui défend très fort et qui s’est vu souvent sanctionné depuis son arrivé dans le championnat. Le voir rapidement accumuler plusieurs fautes priverait Chalon de son passeur en chef avec près de 7 passes décisives de moyenne.
  • Limiter les 3 points chalonnais: C’est en ayant de la réussite à 3 points que Chalon a su remporter ses 3 matchs. S’il ne faudra pas lâcher la raquette, ne pas laisser de shoots ouverts sera déterminant.

Johnson au rendez-vous?

Absent depuis sa fracture du nez contre Bursa en BCL, la présence de Jaron Johnson n’est pas acquise mais serait pourtant déterminante, lui qui affronterait son ancien club. Si le Palais sera vide, ce derby va encore remplir d’émotions tous les supporters. Des supporters dijonnais frustrés de ne pouvoir pousser les siens mais qui pourront compter sur Axel Julien et les siens qui, en jouant à leur niveau, ont tout pour s’imposer…qui plus est avec le surplus de motivation face à son meilleur ennemi. Entre-deux ce vendredi 20h30 au Palais et sur Sport en France (en clair)!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.