26 février 2021

Basket : une victoire du fond du quart pour la JDA dans le derby face à Chalon

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dans un derby accroché pendant 35 minutes, la JDA l’a une nouvelle fois emporté en allant chercher de magnifiques ressources au terme d’un dernier quart temps maîtrisé et qui vient offrir un succès de prestige face à l’ennemi régional 85-75. Un énorme cadeau pour tous les supporteurs éloignés du Palais vendredi soir.

C’est une date que chacun coche dès le début de saison. La rencontre face à Chalon est un match à part. Un match particulier dans le cœur des supporteurs et qui se joue très souvent de tout classement. Comme nous l’avions annoncé, la place occupée par Chalon ne pouvait laisser présager du résultat. Les hommes de Legname ont ainsi souffert pendant plus de 3 quart temps. Mais jamais dépassés, ils ont toujours été dans le coup. Parfois dans les cordes, ils n’ont jamais lâché pour reprendre l’ascendant et porter les coups décisifs dans les 10 dernières minutes. Une JDA qui aura encore montré beaucoup de différences avec son voisin : une défense valeureuse, un collectif et une envie à toute épreuve. Un derby parfois électrique, comme on les aime. En témoigne la petite échauffourée où Julien vient prendre la défense d’un Holston qui n’avait clairement rien n’a se reprocher, Crowford mettant lui même le bras du meneur dijonnais autour de son cou. Sans être géniale, la Jeanne a déroulé son basket, s’est appuyée sur ses fondamentaux, a engrangé un neuvième succès et sécurisé sa 2ème place après les défaites de Boulogne et Bourg en Bresse. Un weekend de rêve.

Analyse et explications du succès dijonnais:

  • Collectif vs Individualités: vendredi soir, la rencontre a clairement mis en évidence la force d’un groupe dijonnais face à quelques individualités chalonnaise. Une impression visuelle confirmée dans les chiffres: La JDA a vu 6 joueurs crédités d’une évaluation supérieure à 10 contre 4 côté Chalon. Les 9 joueurs pros de la Jeanne ont marqué 6 points ou plus contre 5 à Chalon. Les 3 meilleurs marqueurs dijonnais (Holston, Simon, Julien) ont inscrit 50% des points de leur équipe contre 65% aux 3 meilleurs marqueurs chalonnais (Crowford, Armand, Hesson). Enfin, les 23 passes décisives de la Jeanne tranche avec les 13 petites de Chalon tout comme l’évaluation collective de 101 à 73!
  • Une raquette et des shoots longue distance verrouillés: la défense dijonnaise, parfois brouillonne en 1ère mi-temps, se sera globalement montrée très efficace. Elle n’a pas laissé respirer les intérieurs chalonnais et laissé peu de shoots à 3 points.
  • Finalité: Chalon qui a pourtant tiré autant à 2 points que la Jeanne, termine avec moins de 47% de réussite. A 3 points, ils n’ont su prendre que 16 shoots avec une réussite inférieure à 37%. A l’inverse, la Jeanne s’est éclatée face aux intérieurs chalonnais avec près de 61% de réussite. Camara ou le référencé Buckner ont été parfaitement gérés par les hommes de Legname. Sans avoir une réussite exceptionnelle (moins de 36%), ils ont par ailleurs trouvé des solutions à 3 points. Ils ont pris 12 tirs de plus que Chalon et termine et 4 convertis de plus que leur adversaire. Une réussite particulièrement marquée et aidante dans les 10 dernières minutes avec 42% des shoots à 3 points convertis.
  • L’état d’esprit: le groupe dijonnais s’est toujours battu. A l’image d’un Jacques Alingué qui n’aura jamais aussi bien porté son surnom de guerrier, les Dijonnais ont démontré une envie à la hauteur d’un derby. Un état d’esprit si bien incarné par le capitaine Axel Julien, comme en témoigne sa faute en première mi-temps empêchant Crowford de filer vers un coast to coast. Oui il a fait faute, mais il a surtout cassé intelligemment une transition et montrer à son adversaire que la JDA ne ferait aucun cadeau.
  • Le loup Galliou: Nous avions souligné par moment des prestations bien meilleures de l’ancien villeurbannais tout en pointant aussi dernièrement de grosses lacunes. Une chose est certaine, Charles Galliou a sorti sa meilleure perf de la saison et n’aurait pas pu choisir meilleur match pour. Très propre, il a fait son match en défense et s’est montré d’une efficacité glaciale en attaque. En prenant pas moins de 20 minutes de jeu, il a pu permettre à Laurent Legname de faire tourner tout en scorant 8 points en 5 tentatives dont 2 trois points. Des trois points qui sont à chaque fois, marqués à des tournants. Pas gagné par la pression, il a su convertir ses shoots ouverts et se battre pour prendre 4 rebonds. Un vrai bon match. Dans un derby, les supporters ne sont pas près de l’oublier.
  • Legname et son staff/la gestion du dernier quart: si les shoots longue distance ont aidé la Jeanne dans les 10 dernières minutes, Legname et son staff ont aussi parfaitement bien joué le coup à l’abord de l’acte final. Comme contre Boulazac, Axel Julien notamment, sur les consignes du staff, est allé provoqué plusieurs fautes dans les toutes premières minutes mettant ainsi rapidement Chalon dans la pénalité. Alors que la JDA avait provoqué lors des 3 premiers quart temps 4, 3 et 4 fautes soit un total de 11 contre 18 à Chalon (les arbitres n’y étant pas étrangers), elle va en faire tomber pas moins de 7 dans le dernier quart. Une correction qui amènera (enfin) à prendre pas moins de 14 lancers francs sur ce quart contre 2 sur l’ensemble des 3 premiers quart temps! Des lancers francs qui avaient laissé Chalon dans le match pendant un temps et qui vont, entre autres, les enterrer. Tant par le quasi parfait dijonnais sur la ligne (94% de réussite) que par leur maladresse (71% de réussite dont 3/6 dans le dernier quart).

De ce derby, hors l’absence du public, on retiendra la victoire de tout un groupe qui aura malgré tout fait vibrer ses supporters. Car si la prestation dijonnaise n’était pas la meilleure de l’année, elle a accouché d’un très beau succès sur son ennemi de toujours. La supériorité dijonnaise s’est retrouvée à tous les niveaux du jeu. Avec ce succès, la Jeanne reste plus que jamais 2ème de la ligue. Nul doute qu’elle a fait chavirer le cœur de ses supporters ce weekend avec ce 5ème succès contre Chalon lors de leurs 6 derniers affrontements en championnat, tout en plongeant leur meilleur ennemi à un rien du wagon pour la Pro B…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.