26 février 2021

Basket : Nanterre 92- JDA Dijon Basket: Rester sur le Haut de Seine

Le capitaine Axel Julien, comme ici l'an-passé, retrouvera Cordinier, danger n°1 de Nanterre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dernière rencontre pour la JDA avant la trêve hivernale. Dernier coup de bourre pour garder une seconde place avant un énorme sprint final qui verrait ensuite se profiler 22 rencontres! Sur le parquet de Nanterre, la Jeanne voudra engranger un nouveau succès, le 5ème de suite afin de consolider sa deuxième place et se mettre dans les meilleures dispositions pour la suite.

Un défi, mais pas une mission impossible pour la JDA.

Une équipe de Nanterre inconstante mais qui monte en puissance; Nanterre, toujours très bien installé en Jeep Elite, ne présente pas le meilleur de bilan avant de recevoir la Jeanne. Avec 4 victoires et autant de défaites, le club du 92 occupe seulement la 9ème place. Mais dans un championnat décousu, force est de constater que les hommes de Donnadieu n’ont disputé que 8 rencontres (contre 11 par exemple à la JDA) et qu’ils ont fait de très belles choses en Eurocup se qualifiant pour le Top 16 (2 victoires en 4 matchs). Nanterre s’appuie notamment sur des individualités comme Reed, Kaba et Cordinier qui peuvent faire très mal et propose systématiquement un gros combat physique. Ainsi, après 3 défaites de rang, Nanterre s’est bien rassuré à Boulazac le weekend dernier en l’emportant 96-74. Si ce succès face à la lanterne rouge pouvait être relativisé, il mettait néanmoins en avant le rythme que commence peut-être à trouver un Nanterre aussi à l’aise dans la peinture qu’à 3 points. Mais si combat il y aura, la JDA a bien entendu toutes les armes de revenir des Hauts-de-Seine avec un succès. Car si Nanterre a retrouvé des couleurs, la série dijonnaise et des succès contre Bourg plaident en sa faveur. Une série ponctuée par le succès de prestige dans le derby vendredi dernier et qui a montré que Laurent Legname pouvait compter sur ses 9 pros et un collectif toujours très bien huilé.

Les clés du match pour la JDA:

  • Nanterre, lanterne rouge des passes décisives: Nanterre, depuis le début de saison, fait surtout mal par des attaques ponctuées par des actions individuelles. Le ballon ne circule pas aussi bien qu’avant à Nanterre, comme en témoigne les 13,4 passes décisives de moyenne, le pire bilan de Jeep Elite. Cela signifie que pour stopper Nanterre, la Jeanne devra remporter ses un contre un et empêcher notamment un Cordinier d’accélérer soudainement et passer en revue la raquette, comme il aime le faire. Les prises à deux seront décisives.
  • Peu de balles perdues: Une des conséquence du point précédent et avec une vraie discipline, Nanterre est l’équipe qui perd le moins de ballon du championnat (11,1 de moyenne)! Avec un peu moins de 14 ballons perdus par rencontre, la JDA devra en laisser le moins possible en route et éviter les «petites bêtises» parfois entrevues comme contre Chalon.
  • Alterner Holston et Julien à la mène? Le poste 2, Cordinier, danger numéro un de Nanterre, du haut de ses 1,96m aura un avantage de taille sur Axel Julien et ses 1,84m. Afin d’éviter ce mismatch, Simon et ses 2m pourraient être intéressants, repositionnant Julien majoritairement à la mène en alternance d’Holston.
  • Faire étirer la raquette Nanterrienne: Si (en dehors du prometteur espoir Wembayama et ses 2,19m), la taille des intérieurs dijonnais est similaire à celle des nanterriens, ces derniers sont particulièrement athlétiques à l’image de Kaba. Compacte, cette raquette devra être bougée et prise de vitesse par le jeu de passe que sait déployer la JDA et à l’image de ce qu’elle avait réalisé contre l’ASVEL. L’erreur serait d’aller systématiquement au défi physique en un contre-un.
  • Ne rien laisser de facile à 3 points: Nanterre, avec un peu moins de 31% de réussite à 3 points, est cette année peu à l’aise dans cet exercice. Pour autant, dès qu’ils ont un peu plus de d’espace, les franciliens sont capables de faire mal comme à Boulazac (41% de réussite). Obliger Nanterre à jouer à 6,75m et à forcer leurs shoots sera l’une des clés.
  • Gagner la bataille du rebond face à une équipe qui en prend en moyenne 4 de plus que la Jeanne. Comme l’évoquait Laurent Legname lundi soir sur notre plateau, cette rencontre sera compliquée face à une belle équipe qui n’a plus tout à fait à voir avec celle que la Jeanne avait battu en Coupe de France en tout début de saison. Mais depuis, le visage affiché par la JDA a de quoi nourrir toujours et encore des ambitions. Celle de l’emporter à Maurice Thorez en fait naturellement partie. Entre-deux ce samedi 20h30 à Maurice Thorez et sur Sport en France (en clair)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.