21 avril 2021

Hand | J1 P-Downs | Le plan (parfait) de Cuques

Carmen Campos, encore sur une grande rencontre, n'aura pas suffit à éviter la défaite © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Pour débuter la phase finale des play-downs, la JDA Dijon Handball recevait l’équipe classée dernière à l’issue du tour principal : Plan-de-Cuques. Avec beaucoup plus de réalisme et d’envie, ce sont les visiteuses du jour qui s’imposent au terme d’un match à oublier pour Dijon (25-30). Désormais à deux points de la zone rouge, il va falloir s’en éloigner bien rapidement pour ne pas vivre une fin de saison compliquée.

_

Serré dans le début de match

On le sait, la phase principale n’a plus rien à voir avec les phases finales. D’autant plus cette année, avec la crise sanitaire et le format totalement remanié du championnat où les équipes savent qu’il faut prendre un maximum de points rapidement car personne ne sait si les saisons auront la chance d’aller à leur terme ou non. Espérons-le toutefois. Les visiteuses du jour le montrent bien dès l’entame de match avec une grosse pression avec quelques interceptions mais aussi des fautes, qui provoquent rapidement une sanction pour Priou (2-1, 5′). Peu de temps après, alors que la partie était équilibrée, c’est Claire Vautier qui est sanctionnée (6-6, 13′). Puis s’enchaînent tirs arrêtés, perte de balles et interceptions pour voir Plan-de-Cuques faire le trou (6-10, 20′). Mais Dijon peut encore s’appuyer sur Carmen Campos encore impeccable ce soir (8/9 aux tirs) et revient dans la partie à la pause (12-13, 30′).

_

Rude combat physique face à Plan-de-Cuques © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

Une deuxième période ratée

Une minute. C’est la durée de la seconde période pendant laquelle la JDA Dijon ne sera pas menée au score. Avec un 6-10 passé dans la première moitié du temps, c’est un écart conséquent de six buts qui pèse maintenant sur les épaules dijonnaises (18-23, 46′). Symbole de cette partie compliquée, Claire Vautier est coupable d’une troisième sanction de deux minutes qui entraîne un carton rouge pour les sept dernières minutes de la partie (21-25, 53′). Mais l’écart va se stabiliser jusqu’à la fin de partie et à aucun moment on aura pu espérer un renversement de situation, Dijon n’arrivant pas à inscrire un but dans les cinq dernière minutes de la partie (25-30, 60′). Un “mauvais signal envoyé aux autres équipes” comme le soulignait le coach Christophe Mazel en interview d’après-match. C’est dès la prochaine rencontre qu’il va falloir rebondir pour ne pas s’installer dans le doute.

_

Céline Siversten à 50% lors de cette rencontre (4/8 au tir) © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.