21 avril 2021

Handball | J3 Play-downs : La JDA se fait peur, mais ça passe!

La joie des dijonnaises à l'issue d'une rencontre complètement folle © GioFab Photos

Après une défaite lors de la première journée de la phase de relégation (face à Plan-de-Cuques) et une victoire en milieu de semaine (face à Mérignac), la JDA Dijon Handball est allé chercher une victoire précieuse et importante du côté du Toulon Saint-Cyr Var Handball. (23-24). Retour sur un scénario totalement incroyable.

_

La JDA fait la course en tête

Le premier quart-d’heure est comme bien souvent un gros round d’observation. Les deux équipes se jaugent et restent l’une à côté de l’autre sur cette période (13′, 5-6). Mais avec moins de pertes de balles et plus de réussite au tir, la JDA Dijon Handball fait le trou dès la deuxième partie de cette première mi-temps. Elle passent un sévère 1-6 aux locales en une dizaine de minutes seulement (24′, 6-12). Et elles ne s’arrêtent pas là. Bien emmenées par le duo Campos-Siversten qui pèseront à elles deux 11 buts en fin de match, les visiteuses du jour continuent sur leur lancée et rentrent aux vestiaires avec un écart stable, six buts d’avance, c’est impressionant (30′, 9-15). Il va falloir bien gérer le retour des vestiaires car l’on sait que c’est souvent une période compliquée pour la maîtrise d’un match.

_

Marie-Paule Gnabouyou aura entretenu l’espoir en seconde période pour les locales © GioFab Photos

_

La « remontada » toulonnaise était proche

Mais les dijonnaises le savent et semblent avoir corrigé ces entames ratées : c’est sur exactement la même lancée que la rencontre se poursuit. C’est même encore plus impressionnant car c’est un 1-5 d’entrée qui est infligé par Dijon aux sudistes qui ne comprennent pas vraiment ce qu’il est entrain de leur arriver (39′, 10-20). La JDA mène donc désormais de dix buts et on se demande bien ce qui va pouvoir les arrêter. Mais le tacticien toulonnais, Stéphane Plantin, sait qu’il n’a plus rien à perdre et va tenter le tout pour le tout en faisant sortir sa gardienne sur les offensives locales afin de monter l’effectif toulonnais à 7 joueuses sur le parquet en même temps. Et aussi incroyable que cela paraisse, cette tactique va totalement déstabiliser les dijonnaises qui prennent des mauvais tirs, conjugués à des arrêts de Balzinc et une efficacité toulonnaise retrouvée : c’est une terrible série de 11-3 que se prennent les dijonnaises de plein fouet et le suspense est totalement relancé à cinq minutes du terme de la partie (55′, 21-23). Un dernier but de Saskia Weisheitel au pivot, puis deux buts encaissés dont l’un à la toute dernière seconde de jeu, c’est la victoire pour Dijon au bout du bout sur le plus petit des écarts (23-24). La JDA s’est fait peur mais a fait le boulot avant de sombrer et conserve l’essentiel : les points de la victoire.

Merci à GioFab Photo pour le don des images

_

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.