21 avril 2021

Basket : Les yeux dans les yeux pour la JDA qui rend visite à l’ASVEL

David Holston voudra encore faire mal à l'ASVEL © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Plus qu’un match, c’est un choc pour la JDA Dijon Basket en déplacement sur le parquet de l’ASVEL ce mardi soir. Un choc qui serait synonyme d’un énième exploit pour Laurent Legname et les siens en cas de victoire.

Des Dijonnais sans complexes face à une machine ASVEL qui n’a plus perdu contre la JDA depuis 2014 à l’Astroballe

Dire que l’ASVEL représente un énorme défi est un euphémisme. Effectif pléthorique et de qualité, l’ASVEL a encore trouvé l’occasion de s’offrir l’international Thomas Heurtel, profitant des déboires de ce dernier avec son ancien club du FC Barcelone. Le club de Tony Parker s’appuie sur un effectif de qualité et un collectif qui a pris forme ces derniers mois comme en témoigne ses résultats en Euroleague. Récemment, l’ASVEL a enchainé 6 victoires de suite dont un succès de prestige sur le parquet du FC Barcelone, leader de la compétition et l’une des meilleures formations d’Europe. Ses deux dernières défaites contre Kaunas et le Fener ne venant pas relativiser son état de forme. Ce mardi, l’ASVEL jouera à l’Astroballe, sa maison, où elle n’a plus perdu contre Dijon depuis octobre 2014. Est-elle imprenable pour autant? Comme toujours, les statistiques et les feuilles de matches ne dictent pas toujours la loi du terrain. Et la JDA en sait quelque chose! Malgré le grand écart entre les deux clubs, elle a remporté 4 de ses 5 dernières confrontations face à l’ASVEL, dont 2 succès retentissants en finale de la Leaders Cup en février 2020 et lors de la première journée de la saison. Alors que le Palais était encore garni à 50%, il avait hurlé comme s’il était plein devant une équipe survoltée et un Holston transcendé. Si mars n’est pas septembre et que les hommes de TJ Parker ont entre temps trouvé un vrai rythme de croisière, Axel Julien et sa bande, connaissent la formule pour l’emporter. Une première et la plus importante raison d’y croire.

Le 1er match qui compte !! pour Gérald Robinson avec la JDA

Les clefs du match pour la JDA:

  • La 3ème meilleure défense face à la 3ème meilleure attaque: Autant dire que pour l’emporter, la JDA devra faire parler sa défense et ne pas laisser le match s’emballer et tourner à un match offensif. A ce jeu là, ce serait quasi mission impossible.
  • Isoler Fall: Le géant intérieur de l’ASVEL sert systématiquement d’appui. L’éloigner du panier et multiplier les prises à deux pour l’empêcher de trouver de bonnes passes à l’extérieur ou de se retrouver trop facilement face au panier.
  • Secteur intérieur: Au-delà de Fall, le secteur intérieur fera l’objet de tous les combats, surtout si Loum ne pouvait tenir sa place. Si la JDA part avec un déficit, les intérieurs dijonnais, plus mobiles, devront autant se concentrer sur le scoring que sur les extra-pass. Les postes 2 et 3 dijonnais devront être largement servis.
  • Le jeu de transition: L’AVEL a beaucoup progressé en défense. Comme lors de ses derniers matchs d’Euroleague, les villeurbannais défendent très haut. En place, ils sont compliqués à manœuvrer. Sur des attaques rapides, sur du jeu de transition, cette équipe est prenable. Kaunas en avait largement profité.
  • Robinson/gérer le mismatch sur le poste 1: Avec Gerald Robinson, la Jeanne se présentera non seulement avec un joueur talentueux, qui s’est bien mis en jambes face à Roanne, mais aussi avec une alternative, qui permettrait à Julien d’occuper plus souvent le poste 1 et affronter des meneurs villeurbannais de grandes tailles.
  • Agressivité: Très techniques, les Cole, Heurtel ou autre Lighty peuvent se faire plaisir dans des rôles de solistes. Etre présent dès le départ et leur montrer que rien ne sera simple, en stoppant (quitte à faire faute) leurs percées sera indispensable.
  • Le rythme/jouer jusqu’au bout: S’il en faut plus pour l’effectif de l’ASVEL, la multiplications des rencontres ces dernière semaines peut peser. Comme lors de leurs derniers matchs, les villeurbannais ne sont pas à l’abris de manquer de jus et de justesse sur les dernières minutes.

Un choc ce soir pour le capitaine Axel Julien et ses troupes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Parce qu’il semblait inconcevable que la JDA batte l’ASVEL en finale de la Leaders Cup, parce qu’il semblait impossible que la Jeanne renverse les Villeurbannais en septembre dernier, tout semble permis ce mardi soir. Mais quelque soit l’issue de la rencontre, avec son début de saison, la JDA mérite et devra jouer le coup à fond, sans crainte, avec conviction, les yeux dans les yeux, sans jamais baisser la tête. Entre-deux ce mardi 09/03 à 21h sur le parquet de l’Astroballe et sur la chaine L’ÉQUIPE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.