21 avril 2021

Football : Après la pluie le beau temps pour le DFCO Féminin face à Fleury

La joie des Dijonnaises après le second but inscrit par Ophélie Cuynet © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Dans une rencontre à l’image de la météo pour la Section féminine DFCO, les filles de Yannick Chandioux ont d’abord beaucoup subi avant de renverser le cours de la rencontre face au FC Fleury 91 Féminines (3-1) en 16° journée de D1 Arkema.

Première période pluvieuse et terne

Le vent souffle et les gouttelettes d’eau se font de plus en plus importantes sur la surface de jeu synthétique des Poussots qui accueille cette rencontre importante pour les locales. Après une rencontre très difficile contre Bordeaux (J14, 0-2), le coach dijonnais Yannick Chandioux comptait beaucoup sur la réception de Fleury pour engranger des points. Sh’nia Gordon, Elodie Nakkach et Léna Goetsch font leur retour dans le 11 de départ. Mylaine Tarrieu et Maryne Gignoux également, car Mylène Chavas est absente du groupe. Mais à l’image du temps au-dessus de leur tête, les Dijonnaises prennent l’eau en première période et sont dominées par une équipe de Fleury qui a la main sur le ballon et qui va se créer quelques occasions dangeureuses. Dijon a du mal à se projeter vers l’avant et n’inquiètera pas vraiment les visiteuses du jour en première période. Peu après la demi-heure de jeu, c’est Grabowska qui hérite du ballon et qui trompe Maryne Gignoux pour donner l’avantage à on équipe (34′, 0-1). Logiquement, à la pause, Dijon est mené sur son terrain et va devoir proposer un autre visage en seconde période pour espérer des points.

Désiré Oparanozié égalise à 1-1 pour Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Deuxième mi-temps ensoleillée et brilante

« Je n’ai pas voulu hausser le ton, j’ai demandé aux joueuses des actes à la mi-temps » nous livrait le tacticien dijonnais à la fin de la rencontre à notre micro. Il faut croire que Yannick Chandioux a trouvé la bonne formule pour parler à ses joueuses car c’est une équipe plus tournée vers l’avant qu’on découvre au retour des vestiaires. A la 67e minute de jeu, Désiré Oparanozie se jette pour pousser le ballon au fond des filets et se retrouve au contact de Heil, la gardienne de Fleury qui reste au sol. Le but est accordé et la joie de Dijon est mesurée, dans l’attente de nouvelles rassurantes de la gardienne. Finalement elle ne pourra pas reprendre et se fait remplacer par… Emmeline Mainguy, l’ancienne gardienne du DFCO qui évolue à présent dans ce club après avoir évolué à Naples. Petit clin d’oeil mais qui ne va pas porter chance à cette dernière, car trois minutes après, c’est sa capitaine Léa Le Garrec qui est exclue par l’arbitre de la rencontre après un deuxième carton jaune. A dix contre onze, Fleury faiblit et Dijon en profite. Sur un coup de pied arrêté, Léna Goetsch remet dans le paquet d’une belle tête que Désiré Oparanozie laisse filer au second poteau ou la capitaine Ophélie Cuynet se jette et propulse le ballon au fond des filets devant Mainguy qui ne peut rien faire (90’+4, 2-1). Explosion de joie pour les rouges qui ont cherché cette victoire au bout du suspense. Sur l’une des actions suivantes, Léa Khelifi hérite d’un ballon à l’entrée de la surface, elle ne se pose pas de questions et enroule sa frappe du gauche qui vient se loger près du coin haut du but de Mainguy et la trompe à nouveau : la cerise sur le gâteau (90’+6, 3-1). Elle a du coeur cette équipe et elle a réussi à renverser une situation bien mal embarquée. Tous les regards sont désormais plutôt tournés vers le haut que vers le bas du classement de D1 Arkema.

Auteur du magnifique 3ème but dijonnais, Léa Khélifi s’en va fêter cela avec Marine Gignoux © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.