21 octobre 2021

Basket : Coupe de France : La tête au dernier carré pour la JDA

MVP ce samedi, Jacques Alingué a livré une grosse partie © Nicolas GOISQUE/NikoPHOT

En battant largement la SIG Strasbourg 83-63 ce samedi soir, la JDA Dijon Basket s’est offert le droit d’accéder au dernier carré de la Coupe de France. Un droit et surtout une opportunité supplémentaire d’aller chercher quelque chose à l’issue de la saison. Retour sur une belle soirée.

La Jeanne a construit sa victoire en 2 temps: un première mi-temps compliquée avant un deuxième acte de haute volée. Mais y compris dans les 20 premières minutes, la JDA a montré un visage intéressant: Avec un niveau de jeu en dessous de ce qu’elle sait proposer et une belle opposition, la JDA a malgré tout commencé de construire son succès en ayant le mérite de ne pas être décrochée, menée simplement de 2 petits points (34-36).

En première mi-temps, la JDA a souffert face à un adversaire qui se trouvait bien et qui a fait mal dans une raquette dijonnaise trop perméable. A l’inverse, les hommes de Legname, embêtés par les absences de leurs postes 4, peinent à se trouver et brillent essentiellement par leurs individualités. Une impression qui se retrouve dans les stats. Ainsi, à la mi-temps, la Jeanne n’est à créditer que de 7 passes décisives quand la SIG en est déjà à 12. Les 62% de réussite à 2 points tranchent avec les 53% dijonnais.

Les Dijonnais ont résisté en première période © Nicolas GOISQUE/NikoPHOT

En deuxième mi-temps, la JDA a accéléré et trouver les failles: Ainsi sur le seul 3ème quart temps, la JDA va réaliser autant de passes décisives que sur toute la première mi-temps (7) et plus du double sur les 20 dernières minutes pour un total de 22. Une attaque bien plus huilée et une défense qui va à l’inverse mettre au supplice des Strasbourgeois qui ne feront que 3 passes décisives en deuxième mi-temps. Même constat au niveau de l’adresse: La Jeanne va nettement améliorer sa réussite à 2 points (plus de 63%) et va en profiter pour performer à 3 points (47% sur le second acte). De son côté, la SIG, sans solutions, n’y arrivera plus à 2 points (47% de réussite en 2ème mi-temps) et s’en remettra à 3 points avec guère plus de réussite.

Lors du premier acte, Johnson (2 points) et Robinson (0 point) ont quasiment tout raté et sont à – 1 d’évaluation à ma mi-temps. Le tour de force réalisé au retour des vestiaires est aussi lié à la montée en puissance de ces 2 hommes, en particulier Robinson qui va tout simplement planter 15 points dont un 3 sur 4 à longue distance. Jonhson va lui terminer avec 9 points et une présence toujours intéressante en défense. Une prestation rassurante par rapport à ses dernières sorties. Solidaire, collective, cette JDA s’est également montrée lucide, défendant parfaitement sans faire trop de fautes.

Gérald Robinson est monté en puissance dans le deuxième acte © Nicolas GOISQUE/NikoPHOT

C’était l’une des clefs en ne s’appuyant que sur 8 joueurs.

  • Toujours privée de ses deux postes 4 (Loum, Vanwijn), la Jeanne a cette fois mieux gérer ces absences, s’appuyant notamment sur un Galliou qui a fait plus que dépanner. Combatif (5 rebonds dont 2 offensifs), propre en attaque, il s’est distingué par un bon placement en défense et une capacité à aller provoquer davantage ses vis-à-vis. Il a ainsi passé plus de 22 minutes sur le terrain et ses 6 d’évaluation valent en réalité bien plus. –
  • Simon: Très précieux, il a en particulier brillé par sa régularité à 3 points. Une réussite globale exceptionnelle à 71% (5/7) qui a permis à son équipe de rester dans le coup dans un premier temps et de créer l’écart dans un second. –
  • Enfin, s’il fallait en faire ressortir un, c’est bien entendu le MVP, Jacques Alingué. Auteur d’un véritable chantier, il a rassuré en défense, mis de la dureté, a constamment gêné et couper les lignes de passes, pris des rebonds (5 au total), a trouvé des coéquipiers (4 passes décisives) et inscrit 10 points à 100% de réussite! Au-délà des chiffres, son attitude et son engagement étaient exemplaires. Il a aussi eu davantage le réflexe d’aller au cercle plutôt que de chercher la passe (de trop) qui peut être parfois son péché mignon, donnant lieu à des points…et à de magnifiques dunks! Bref, du grand Jacquot!

Charles Galliou a bien compensé les absences de Loum et Vanwijn © Nicolas GOISQUE/NikoPHOT

La JDA a assuré et s’est rassurée à l’issue de cette rencontre. Une rencontre qui lui permet d’être à 2 rencontres d’un trophée! Les hommes de Legname seront fixés ce mardi sur le nom de leur adversaire après un tirage au sort à la Fédération. Ce sera soit l’ASVEL, Orléans ou Limoges. Plus globalement, les Dijonnais ont montré qu’il faudra bel et bien compter sur eux, qu’ils joueront toutes les compétitions à fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.