22 avril 2021

Handball : la JDA boit la tasse contre St Amand

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Alors que les dijonnaises endossaient le statut de favori dans cette opposition, elles n’ont pas réussi à convertir cela sur le terrain en passant complètement à côté de sa rencontre et en s’inclinant assez lourdement face à Saint-Amand Handball – Porte du Hainaut (21-28) pour la cinquième journée des play-downs de Ligue Butagaz Energie.

6 exclusions temporaires en première période !

73 secondes. C’est le temps durant lequel la JDA Dijon Handball n’aura pas été mené dans cette rencontre. Privées de leur métronome espagnole, Carmen Campos, qui a pris place derrière le banc dans le Palais des Sports suite à son opération à la main, Dijon aura souffert très rapidement dans cette partie. En onze minutes l’écart est déjà conséquent (11’, 1-5) avec une attaque à la peine et notamment en échec à l’aile, avec une gardienne adverse qui va briller une bonne partie de la rencontre avec une réussite a 11/29 et 37% d’arrêts en fin de partie. Et ça va se gâter assez rapidement avec pas moins de six sanctions de deux minutes (certaines étant loin d’être évidentes) et des esprits qui s’échauffent rapidement. En milieu de période ça se tempère mais l’écart reste conséquent (20’, 5-9). Le calvaire se poursuit en fin de période avec un seul but inscrit dans les dix dernières minutes contre quatre pour les visiteuses ce qui donne déjà une avance considérable à la pause (30’, 6-13).

Marketa Hurychova prend de vitesse la défense dijonnaise et St Amand prend les devants d’entrée © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Seulement 5 buteuse dijonnaises

Et en l’absence de Carmen Campos, c’est la Norvégienne Céline Siversten qui brille. Avec déjà 50% des buts inscrits de son équipe en première mi-temps, son pourcentage va meme légèrement augmenter au retour des vestiaires avec 12 buts inscrits au final sur les 21 de son équipe. Autre statistique inquiétante, seul cinq joueuses ont inscrit au moins un but lors de ce match (Siversten 12, Vaultier 3, Di Rocco 2, Lasm 2, Weisheitel 2). Des stats qui profitent forcément à Saint-Amand qui continue à accroître son écart (40’, 10-20). Avec 0/8 à l’aile, Dijon continue les tentatives plutôt centrales mais malgré ses 70% avec 17 tentatives, Céline Siversten n’aura pas pu faire basculer la rencontre à elle toute seule. Et l’écart va se stabiliser jusqu’à la fin du match (60’, 21-28). Mauvaise opération pour Dijon qui devra impérativement s’imposer contre Mérignac pour se donner un matelas confortable dans la lutte au maintien en Ligue Butagaz Énergie.

Les 12 réalisations de Céline Sivertsen n’auront pas suffit © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.