21 octobre 2021

Basket : SIG Strasbourg-JDA Dijon Basket: Retenons le positif

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dans un match très serré du début à la fin, la JDA a fini par craquer face à Strasbourg (84-78). Outre la déception d’un second revers de suite en championnat après Orléans, il faut avant tout retenir le positif: le groupe dijonnais privé de Jacques Alingué et Hans Vanwijn a fait plus que résister, échouant finalement de peu face à une équipe qui était elle au complet.

Explications et analyse de la rencontre: Sans établir une trop grande hiérarchie entre les joueurs, être privé d’un Alingué qui avait fait exploser la SIG une semaine auparavant à clairement compté. Car si Loum a fait ce qu’il pouvait, il était compliqué d’espérer plus de sa part pour un retour à la compétition après des semaines d’absence.

  • Une absence d’Alingué qui a concrètement pesé dans la raquette: Si les Strasbourgeois ont eu de la réussite par séquences comme ces paniers marqués au buzzer et sur des shoots parfois désespérés, ils ont su profiter de plus grandes largesses qu’à l’accoutumé dans la raquette dijonnaise. La SIG termine ainsi avec 66% de réussite à 2 points, piégeant la Jeanne à plusieurs dans le backdoor. La SIG termine avec 24 passes décisives et a clairement mieux fait circuler le ballon que la JDA.
  • Un manque de présence sur les phases défensives qui s’est retrouvé par effet miroir sur les phases offensives: régulièrement, la JDA s’est retrouvée sans solutions et a dû trop souvent soit s’en remettre à des actions individuelles (parfois de grandes classes avec Holston, Robinson ou encore Julien) soit sur des tirs longue distance.
  • Témoin de ce manque dans le jeu, les 12 petites passes décisives des dijonnais: leur plus faible total depuis le début de la saison en championnat! En manque d’idées à 2 points, la JDA aura tout tenté à 3 points. Mais avec un peu moins de 35% de réussite contre 38% à son adversaire, cela n’aura pas été suffisant pour faire pencher la balance du bon côté.
  • Pas tous au même niveau: Dans pareilles circonstances, pour espérer l’emporter, il faut pouvoir compter sur un gros match de chaque joueur. Malheureusement, si la JDA a pu s’appuyer sur Simon, Holston, Julien, Chassang ou encore Robinson, ils ont naturellement craqué sur la fin. À l’inverse, si les 2 petits points de Loum s’expliquent, il aurait fallu qu’un joueur comme Johnson pèse davantage et que Galliou soit en mode facteur X. Son 0 pointé sur 4 tentatives a fait mal et n’a pu être compensé par son activité défensive.
  • La Défense de la JDA plutôt cohérente: Si 84 points encaissés est de 11 points au dessus de la moyenne de la Jeanne, La Défense dijonnaise, malmenée en première mi-temps (49 points encaissés) a plutôt été à la hauteur sur l’ensemble du match au regard des circonstances. Le groupe a fait les efforts et n’a pas toujours été récompensé, prenant plusieurs paniers en bout de possession.

Encore dans le coup dans les dernières minutes, la JDA perd la rencontre sur les paniers qui auraient pu faire la bascule comme la tentative à 3pts d’Holston à la 36’. Des actions qui auraient aussi pu semer le doute chez des strasbourgeois qui auraient pu craquer mentalement après avoir dominé toute la encontre. Si la JDA a perdu, elle donné une belle image et n’a jamais abdiqué. En échouant à 6 longueurs, elle s’est aussi clairement donné le droit de prendre le point average sur la SIG au retour. Pas négligeable dans un championnat qui sera ultra serré. Plus que la défaite, il faut bel et bien retenir l’abnégation de ce groupe. 6 petits points à l’arrivée et une équipe qui aura tout tenté avec ses armes du moment et a constamment inquiété Strasbourg. Plus que de la frustration, c’est bien cela qu’il faut retenir pour la suite. Un état d’esprit intact qui va servir et qui s’exprimera d’autant plus quand le groupe sera au complet. Enfin, si Strasbourg s’est rapproché de la Jeanne au classement, cette dernière garde 2 victoires d’avance et n’a pas vécu la sale soirée si souvent redoutée voyant notamment Bourg en Bresse s’incliner à Roanne. Bref, le championnat est encore long et ce groupe aura l’occasion de rebondir dès mardi avec la réception de Gravelines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.