22 avril 2021

Football : Le DFCO Féminin aurait mérité de marquer face à l’OL

Léa Khélifi et le DFCO F ont rendu une copie intéressante face à l'ogre lyonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Même si la Section féminine DFCO s’est logiquement inclinée face à l’Olympique Lyonnais Féminin (0-3) qui reste la meilleure équipe sur la scène européenne, elle n’aura pas à rougir de sa prestation qui aurait mérité mieux, en toute objectivité bien entendu.

Contre Lyon cela reste du bonus

Tout le monde le sait, les confrontations contre les deux cadors du championnat (Lyon et le PSG) restent des bonus sur une saison. Les points importants il faudra les prendre contre les concurrents directs au maintien. Et ça, le technicien dijonnais Yannick Chandioux l’a bien compris en faisant tourner un peu son effectif. Ophélie Cuynet sur le banc, c’est Sh’nia Gordon qui devient capitaine. Avec l’absence de Hélène Fercocq du groupe c’est la jeune Marie-Jo Girardot qui est titularisée aux côtés de Noémie Carage en défense centrale. L’objectif étant déjà rivé sur le déplacement au Havre samedi prochain dans une rencontre qu’il faudra gagner pour se donner de l’air definitevement pour cette fin de D1 Arkema.

Un scénario logique se dessine

Et Dijon va bien entendu être dominé devant les caméras de Canal + malgré quelques brèves tentatives qui n’inquiètent pas trop Sarah Bouhaddi, la portière internationale française. C’est Saki Kumagai qui va hériter du ballon suite à un ballon qui flottait dans la surface et qui va tromper Mylène Chavas pour la première fois de la soirée (24’, 0-1). La portière dijonnaise réalisera d’ailleurs une superbe partie en arrêtant une belle tentative de Cascarino quelques minutes auparavant ou encore pour faire mal tirer un penalty (peu évident?) complètement raté par l’incontournable Wendie Renard qui n’avais pas raté le penalty contre le PSG quelques jours auparavant en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Quelques minutes auparavant c’est Désiré Oparanozie qui s’écroule dans la surface sur un tacle de Kumagai et de Bouhaddi sur l’attaquante dijonnaise qui restera de longues minutes au sol mais sans aucun carton sorti par l’arbitre de la rencontre. Finalement à la mi-temps Dijon est dominé mais réalise une partie sérieuse et appliquée (45’, 0-1).

Saki Kumagai inscrit le premier but de la rencontre pour l’olympique lyonnais © Hervé Obrecht/NikoPhot

Macario et Malard terminent le travail

Dix minutes. C’est le temps que Dijon va encore s’offrir pour espérer revenir dans la partie. Avec une Sh’nia Gordon qui fait quelques percées et Léa Khelifi qui aura bien été au centre du jeu dijonnais, les locales continuent de se battre avec leurs armes. Mais c’est Macario qui va finalement trouver la faille autour de la 55e minute et entériner définitivement les espoirs bourguignons (55’, 0-2). Dix minutes avant la fin de la rencontre c’est Malard qui termine le travail (80’, 0-3) et donne finalement à Lyon une victoire logique et assez large malgré la bonne combativité affichée par les Dijonnaises qui sont déjà concentrées vers la rencontre du Havre qui sera capitale pour cette fin de saison.

Solène Barbance et Dijon doivent maintenant se concentrer sur le Havre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.