21 octobre 2021

Handball : soulagnement en Gironde pour la JDA

© Teo Konczylo / Track & Film Production

Dans le cadre de la sixième journée (sur 15) des play-downs de Ligue Butagaz Energie, la JDA Dijon Handball a réalisé la belle opération en s’imposant à Mérignac Handball (22-27) et se donne de l’air sur les adversaires du jour qui se rapprochent de plus en plus d’une relégation en seconde division. Mais il reste 9 matchs.

Tension mais maîtrise

Il ne fallait pas se rater lors de cette rencontre pour espérer prendre de l’avance sur cette dernière place de relégable occupée par Mérignac dans cette phase de relégation. Les filles en avaient pleinement conscience d’autant plus que la défaite à domicile face à Saint-Amand restait en travers de la gorge. Et la tension de la rencontre se fait rapidement sentir, sans Carmen Campos toujours au repos ni Saskia Weisheitel mais avec le retour de Joanna Lathoud sur le parquet. Le premier quart d’heure est un round d’observation avec pas mal de tir ratés et quelques pertes de balles (17′, 8-8). C’est à ce moment-là que Dijon va faire la différence pour la première fois dans la partie avec un 1-6 ponctué d’arrêts et de deux tirs sur le poteau pour Mérignac, ça tourne dans le bon sens pour les Artistes (25′, 9-14). Tout petit relâchement en fin de première période avec un 3-1 pour les locales (30′, 12-15). La JDA fait la course en tête et va devoir confirmer en seconde période.

✖️

Le money time pour Dijon

Malheureusement cette avance acquise en première période va rapidement fondre suite à un deux minutes reçu pour Mégane Ribeiro et un jeu sans gardien, Mérignac recolle (38′, 17-18). Mais c’est une ancienne dijonnaise Julie Dazet qui va être sanctionnée dans la foulée et permettre aux filles de Christophe Mazel de remettre un nouveau coup d’accélérateur (42′, 17-21). C’est une fois de plus une avance qui va se réduire suite à une exclusion temporaire de deux minutes pour Ilona Di Rocco (45′, 20-22) d’ailleurs très précieuse ce soir-là (6 buts sur 8 tentatives de tir). Mais Dijon tiens et ne rompt pas à l’entrée du money-time l’écart reste le même (55′, 22-24). Et c’est là que Mérignac ne va plus trouver la cible et que les trois joueuses précieuses du soir vont inscrire un dernier but chacune en la personne de Ilona Di Rocco, Anouck Clément (7/8) et l’inévitable Céline Siversten (8/11) qui totalise 20 buts à elle toute seule sur les deux dernières rencontres. On à hâte de la revoir associée à Carmen Campos sur cette fin de saison. Et c’est une victoire finalement assez large que s’offre Dijon en Gironde (60′, 22-27). Une opération à réitérer au plus vite.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.