15 avril 2021

Handball : maigre bilan pour le DMH après ses déplacements à Sarrebourg et Billère.

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Avec une série de matchs face à des mal classés, tandis que ses adversaires directs dans la course aux play-offs avaient eux des programmes bien plus corsés, le Dijon Métropole Handball avait l’occasion d’assurer quasi définitivement sa place en play-offs. Très décevant face à Besançon, fin mars, Dijon n’a pas convaincu non plus vendredi, malgré la victoire face à la lanterne rouge Sarrebourg (25-26), ni ce mardi en s’inclinant à Billère (33-31). Toujours 5ème, Il reste sous la menace de Massy et Nice.

Le Dijon métropole handball ne changera pas cette saison. Toutes ses rencontres, à de rares exceptions près sont laborieuses et se ressemblent. On y retrouve pèle mêle de gros gros passage à vide, de nombreuses pertes de balles, des échecs aux tirs en pagaille, des absences défensives énormes… On ne veut pas en rajouter !

Des fins de match toujours crispantes

Constante qui s’est également vérifiée sur ces dernières sorties, les matchs se jouent à rien et le plus souvent sur la dernière action. Ce fut le cas face à besançon avec cette égalisation rocambolesque des Francs-comtois sur le gong, encore la cas à sarrebourg avec une victoire arrachée à 5 secondes du terme, toujours le cas à Billère où la défaite se dessine dans les 30 dernières secondes, Kévin Préciado échouant sur le gardien Pyrénéen pour légalisation à 20 secondes du terme.

LoÏs Pasquet a offert la victoire à Sarrebourg à quelques secondes de la fin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Un coup ça passe, un coup ça casse

Sur ces deux dernières rencontres on a encore assisité à deux premières mi-temps de très mauvaises factures des dijonnais menés 11-5 après 25 minutes à Sarrebourg ou 19-13 à la pause à Billère. Dand les deux cas les secondes périodes seront de meilleures factures sans être transcendantes pour autant . Si la victoire en Moselle était une bonne opération sur le strict plan comptable, elle n’a donc une fois deplus pas été confirmée à Billère; toujours cette irrégularité chronique dijonnaise qui fera sans doute trembler jusqu’au bout.

Si les gardiens restent à un niveau de performance qui a sans doute sauvé bien des points cette saison, Steeven Bois qui a longtemps porté ses couleurs marque un peu le pas ces derniers temps tout comme Marc Poletti ou Virgile Carrière, tandis que Pierrick Naudin retrouve lui des couleurs, que Théo Laguillaumie gagne clairement en efficacité et que Bastien khermouche est régulier à un niveau intéressant. Si tout n’est pas à jeter, l’ensemble reste quand même décevant. C’est en fin de saison que l’on fait le bilan….. Pourvu que cela tienne. En attendant, revanche face à Billère dès ce vendredi au palais des sports Jean-Michel Geoffroy cette fois

Longtemps leaders de l’équipe cette saison, Marc Poletti et Steeven Bois marquent un peu le pas sur les dernières rencontres © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.