19 octobre 2021

Basket : JDA Dijon Basket- Boulazac Basket Dordogne: Et voilà qui fait 14!

23 dévaluation pour le lutin dijonnais David Holston, une nouvelle fois précieux pour ses couleurs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A l’occasion de son match contre Boulazac, la JDA s’est adjugée son 14ème succès de la saison. Face à la lanterne rouge du championnat, l’essentiel a été fait avec une victoire 86-77. Une 14ème victoire au terme d’un match peu évident mais au cours duquel les Dijonnais ont trouvé petit à petit les solutions, s’affirmant finalement en patrons et en consolidant sa 2ème place.

Difficile comme prévu, avec autorité comme espéré

Après le seul premier quart temps, le ton était donné. Non, Boulazac n’allait pas rendre la tâche facile à la JDA et s’inscrirait dans l’esprit de ses dernières sorties. Comme redouté, le secteur intérieur va être le pêché mignon d’une Jeanne mangée notamment par l’activité de Yarou et qui est déjà à 10 points à l’issue du premier quart temps. Un secteur intérieur qui souffre en phase défensive comme offensive. Les Dijonnais étant à moins de 43% à 2 points! La réussite à 3 points les fuyant au fil des minutes, ils vont terminer le premier quart à 4 longueurs des visiteurs (15-19). Mais petit à petit, la JDA va trouver du rythme, mieux se trouver, gagner en agressivité en défense sous l’impulsion notamment de Robinson pour regagner les vestiaires avec 4 points d’avance. La suite va être une succession de «roller coster»: toujours bien placée, la Jeanne croyant faire enfin la différence à plusieurs reprises va voir un adversaire vaillant refaire régulièrement son retard. Le crainte du match piège refait surface à plusieurs reprises avec ce doute: «oh non, ils ne vont pas craquer?!». Passé la peur d’un remake d’Orléans en championnat, non, cette JDA ne craquera pas. A l’Expérience et en s’appuyant entre autres, sur un Holston des très grands soirs, elle va refaire un ultime écart avant de gérer la fin de rencontre afin de l’emporter. Comme très souvent cette saison, la JDA a trouvé les ressources, sans paniquer pour étouffer petit à petit son adversaire et glaner un nouveau et précieux succès.

Jaron Johnson a été auteur d’une prestation très intéressante © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Analyse / Explications du succès dijonnais:

  • L’activité à l’intérieur: Limités dans le premier quart temps à 2 points, la JDA va trouver les solutions tactiques pour enfin trouver de l’espace dans la raquette. A moins de 43% dans un premier quart où elle ne trouveras ni espace ni position de shoot idéale dans la raquette, elle va apporter des solutions par l’activité notamment de ses postes 2 et 3 qui vont donner des espaces à ses intérieurs. Ainsi, en dehors des 10 premières minutes, la JDA va être à 53% de réussite dans le 2ème quart temps à 2 points, 64% dans le 3ème comme dans le 4ème. Une circulation de balle qui se traduira par 24 passes décisives contre 17 à Boulazac et beaucoup de solutions dans le back-door. Si la JDA a su trouver des solutions au fil des minutes dans la raquette du BBD, elle aura été globalement dominée par son adversaire. Boulazac termine avec plus de 63% de réussite à 2 points contre 56% à la JDA. Une domination très largement incarnée par un Yarou impressionnant, qui aura marqué plus de 47% des point de Boulazac à 2 points avec 75% de réussite. C’est dans un autre registre que la JDA va finalement faire la différence.
  • Les shoots longues distances, le facteur déterminant: au fur et à mesure que la JDA trouvait des solutions à 2 points elle n’a pas eu besoin de forcer à 3 points. Globalement, elle aura pris essentiellement des shoots ouverts sans abuser derrière l’arc, terminant avec 20 tentatives contre 26 à une équipe de Boulazac prise au fil du match dans la défense dijonnaise. Constante dans l’exercice, la Jeanne va terminer avec 50% de réussite.
  • Une réussite inversement proportionnelle aux solutions trouvées à l’intérieur: 61% de réussite dans le Q1, 100% dans le Q2, puis 40% dans les deux derniers quart temps. Mais une copie d’ensemble de très bonne facture alors que Boulazac terminera avec moins de 36% de réussite. Une réussite à 3 points qui va faire l’écart final.
  • Holston time! Alors que le génial meneur dijonnais atteignait la mi-temps avec 3 petits points et 1 seule passe décisive, il va régaler dans les 20 minutes suivantes scorant 15 points et distribuant 4 passes décisives. Il a eu l’intelligence de pénétrer et d’aller provoquer la raquette de Boulazac s’adjugeant 8 lancers-francs pour 100% de réussite. Il terminera avec 23 d’évaluation.
  • Match référence pour Johnson: Très intéressant dans la variété de son jeu samedi soir, le dijonnais s’est à la fois montré précieux à 3 points (3/6) comme dans sa capacité à se démarquer dans le dos de la défense de Boulazac, lui gratifiant notamment de jolis dunks.
  • Retour de Hans: Impossible de faire des miracles après des semaines sans jouer. Hans Vanwjin en a apporté la preuve. En difficulté aux shoots (1/4 à 2 points), le Belge a néanmoins pu jouer 4 minutes et profiter de ce match pour retrouver le goût de la compétition et peser davantage sur les prochaines rencontres; Plus globalement, avec 5 joueurs à 10 points ou plus contre 3 à Boulazac, la victoire dijonnaise est une nouvelle fois collective tant offensivement que défensivement.

Hans Vanwjin qui effectuait son retour a logiquement été un peu court © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Il fallait l’emporter et ils l’ont fait! Globalement très sérieux, les Dijonnais ont évité le piège Boulazac pour accrocher un 14ème succès. Un nouveau succès bonifié après que Strasbourg, un peu plus tard dans la soirée se soit incliné à Pau, l’avant-dernier. De quoi donner 4 victoires d’avance sur les alsaciens, 3ème, et consolider ainsi leur 2ème place même si la SIG compte 3 matchs en moins. Le résultat alsacien qui vient aussi donner du relief au succès dijonnais, dans un championnat où rien n’est jamais acquis. De quoi aussi gagner en confiance avant un déplacement toujours spécial et compliqué mardi prochain à Beaublanc contre Limoges.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.