25 septembre 2021

Handball : en dominant Billère, le DMH se rapproche des play-offs

A dans 3 mois les gars !! © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le Dijon Métropole Handball a rempli son contrat ce vendredi soir en battant “à la DMH” Billère sur le score de 27-26 au palais des sports. Une victoire qui, combinée à la défaite de Nice samedi à Massy, lui permet de faire une bonne opération au classement.

Les Dijonnais comptent en effet ce dimanche matin 5 longueurs d’avance sur les Azuréens à 4 journées du terme de la saison régulière. La fin de semaine à venir pourrait donc définitivement valider leur billet pour les play-offs à condition d’aller s’imposer à Angers et de miser sur une défaite de Nice à Nancy. Cela fait quelques si mais ce n’est pas impossible du tout.

Un beau visage en première période.

Pour en revenir à ce match face à Billère, le DMH, battu quelques jours plus tôt par cette même formation dans les Pyrénées, entame la rencontre de la meilleure des manières, à l’inverse de la précédente. Sérieux, agressifs et collectif en défense, les Dijonnais se montrent efficaces en attaque, avec un Pierrick Naudin qui confirme son retour en forme, tandis que dans ses buts Wassim Helal fait du Wassim Helal, c’est à dire du bon voire très bon ! Résultat 4-0 après 5 minutes et Billère un peu perdu; le DMH comme on l’aime. Mieux les Dijonnais vont maintenir cette très bonne cohérence dans leur jeu durant toute la mi-temps maintenant le plus souvent l’écart aux alentours du +5. Un écart sur lequel ils atteindront la pause avec un Bastien Khermouche en vue sur cette fin du premier acte. Bien trouvé par ses partenaires au sein de la défense de Billère, le pivot dijonnais confirme sa régularité avec 3 réalisations de belle facture coup sur coup (15-10, 30′).

PIerrick Naudin retrouve de belles couleurs en cette fin de saison régulière : tout bonus pour Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La machine s’enraye mais trouve la caractère pour préserver l’essentiel

Le premier quart d’heure de la seconde période sera malheureusement un temps faible pour Dijon.Cela commence comme souvent, par quelques échecs aux tirs, des arrêts du gardien adverse Joris Labro, des pertes de balle, des exclusions de deux minutes…. Du coup un adversaire qui revient finalement à hauteur (18-18, 45′) chose qu’il n’avait jamais pu faire en première période. Un temps bousculé, ne parvenant alors pas à resser sa défense, le DMH ne sombre cependant pas , s’accroche et à l’orgueil, ne laisse jamais Billère prendre les commandes (19-18, 46; 22-20, 50′; 25-23, 55′). Tout en restant sous la menace jusqu’au bout, il parvient à contrer les volontés de Pyrénéens reboostés par la perspectives d’un possible doublé face à Dijon. Une force de caractère qu’on se plait à souligner et qui permet au DMH de s’imposer avec un dernier but plein de sang froid du jeune Loïs Pasquet (déjà auteur du but victorieux à Sarrebourg). Les efforts de l’ex Dijonnais Eduardo Reig Guillen (meilleur marqueur de la rencontre avec 6 réalisations) et de ses coéquipiers auront donc été vains face à des Bourguignons qui n’auront jamais été menés sur ce match et qui méritaient globalement leur succès.

Wassim Helal et ses coéquipiers ont fait preuve d’autorité en début de rencontre puis de caractère pour aller chercher la victoire © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.