12 mai 2021

Sports Mécaniques : 12 Heures du Paul Ricard : S Perrin si près de la victoire

©Petr Fryba

Jusqu’à un peu plus de deux heures de l’arrivée, tout avait été parfait pour l’Audi RS 3 LMS TCR #188 de la formation AC Motorsport dans le cadre des 12 Heures du Circuit Paul Ricard. Largement leader de la Division TCE, le Dijonnais Stéphane Perrin, accompagné de Mathieu Detry et David Dermont n’avaient plus qu’à se glisser jusqu’à la ligne d’arrivée. Un contretemps mécanique en a décidé autrement, mais pas de doute, dans le Var, le trio franco-belge a marqué les esprits… Communiqué SP Consulting

Dès l’extinction des feux, samedi sur le coup de 10 heures du matin, Mathieu Detry avait propulsé la #188 au sommet du classement. Et près de 10 heures durant, rien ni personne n’allait pouvoir la déloger. « On a clairement passé un step en performance et dans le set-up de notre Audi RS 3 LMS TCR, explique Stéphane Perrin. Et le trio que nous formions avec Mathieu et David était plus qu’homogène. Résultat : nous avons rapidement renvoyé les Volkswagen Golf GTI TCR Autorama Motorsport à un tour, avant de faire de même avec la toute nouvelle Cupra TCR, qui bénéficiait d’une Balance de Performance avantageuse. Puis nous nous sommes retrouvés avec deux tours d’avance sur tout le peloton. Il n’y avait plus qu’à parachever le travail… »

Se retrouvant au volant de la voiture, le nouveau venu David Dermont avait son attention attirée par une vibration quelques tours plus tard. « Le temps de me rendre compte de l’origine de cette anomalie, et le mal était fait, explique-t-il. Je suis rentré au stand, et l’équipe s’est battue pour limiter la perte de temps. Le roulement à billes du porte-moyeu arrière-gauche avait cassé, et la réparation a forcément été couteuse en temps. Résultat : nous sommes repartis 3èmes. Mais une chose est acquise : ce week-end, au Paul Ricard, nous étions les plus rapides en piste… »

©Petr Fryba 

« Tout était sous contrôle, mais la mécanique fait partie des données de base en sport automobile, reprend Stéphane Perrin. Nous avions coché le Paul Ricard parmi les pistes sur lesquelles nous devions scorer, et nos concurrents ont pu se rendre compte que rien n’avait été laissé au hasard au sein du team AC Motorsport. Ils savent désormais à quoi s’en tenir pour la suite… et nous aussi ! Il est évidemment très frustrant de ne pas remporter la victoire après avoir dominé une course de la sorte, mais en pointant à un petit point d’Autorama Motorsport au championnat, la situation est loin d’être dramatique. Comme prévu, on assiste à un chassé-croisé au sommet du classement, et nous sommes décidés à ne rien lâcher jusqu’au bout… »

Pour David Dermont, qui découvrait l’équipe AC Motorsport et la 24 Hours Series, et qui reprenait pour la première fois le volant d’un bolide de type TCR depuis… 5 ans, le constat est plus que positif : « J’ai été séduit par ce que j’ai vu en cette fin de semaine ! Arnaud Quédé et les siens sont hyper motivés, et ils font les choses très bien. Quant à Mathieu Detry et Stéphane Perrin, leur pointe de vitesse ne fait aucun doute. Le tout dans une ambiance décontractée et plaisante à souhait. Cette compétition change assez de quelques autres que j’ai connues par le passé. J’ai entamé les discussions avec Arnaud et Stéphane pour la suite, et je pense qu’on me reverra au volant de cette efficace Audi #188… »

©Petr Fryba 

C’est dans un mois, à Hockenheim, que la 24H Series 2021 se poursuivra. Avec un nouveau bras de fer en perspective entre les cadors d’une Division TCE compétitive au possible… et une énorme envie de revanche dans le chef d’AC Motorsport !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.