18 octobre 2021

Basket : Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez- JDA Dijon Basket: La défaite qui fait du bien?

Laurent Legname et ses joueurs ont réalisé un énième exploit © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

A Pau mardi soir, la JDA s’est écroulée comme jamais en championnat. Une défaite et un quasi supplice pendant 40 minutes. 40 minutes qui ont rappelé qu’en sport rien n’est jamais acquis et qu’il faut aller chercher chacun de ses succès. 40 minutes qui ont eu l’effet d’une claque. Peut-être salvatrice.

Une rencontre «records» où la JDA a tout fait à l’envers…

  • Une JDA inoffensive: avec 54 petits points, la Jeanne réalise tout simplement son plus faible score en championnat cette saison. Son plus faible total remontait jusqu’à présent à la rencontre contre Monaco avec 62 points inscrits.
  • Une attaque fantomatique symbolisée par une adresse indigente: une réussite globale d’à peine plus de 36%, la plus faible pour la Jeanne cette saison. Même constat pour l’adresse à 3 points à 28%. S’il y a eu manque d’adresse, en plus de la belle agressivité paloise, c’est parce que la JDA a semblé constamment forcer son jeu et des systèmes…qu’elle n’a jamais vraiment appliqués. En manque de rythme elle n’a jamais su faire circuler rapidement son ballon pour trouver notamment ses extérieurs, trop sevrés de shoots ouverts. Trop souvent, les Dijonnais se sont retrouvés à prendre des tentatives désespérées. Mais très vite dominés au score, sous pressions, même quand ils trouvaient des shoots plus faciles, ils ne les convertissaient pas.
  • Incapable, entre autre, de s’appuyer sur un pick and roll efficace, la JDA s’est trop souvent retrouvée déréglée et a vu des joueurs dans des positions qui n’étaient pas les leurs et prendre des shoots qu’ils n’auraient pas dû prendre. Ainsi, les intérieurs Chassang et Loum ont pris plus de shoots à 3 points (5 au total) qu’Holston et Julien (4 à eux deux).
  • S’en remettant à quelques exploits individuels, en particulier de Vanwijn (12 points et seul joueur avec une évaluation supérieure à 10), les dijonnais ont répété les mauvais choix et n’ont jamais su faire vivre le ballon, terminant avec seulement 9 passes décisives. Là-aussi le plus faible total de la saison en championnat (plus bas niveau jusqu’alors de 12). Les 19 balles perdues sont aussi à souligner

Vanwijn a été le seul dijonnais à passer les 10 d’évaluation © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

. …Mais qui peut la remettre à l’endroit:

Oui la JDA n’était pas reconnaissable. Ou plutôt retrouvait-on des aspects de la finale de Coupe de France ou des matchs retours de BCL. Face à une équipe qui défendait haut, elle n’a jamais su s’adapter pour faire mal. Mais dans le sport, en particulier en basket, qui est un sport d’adresse, il est concevable de voir une de passer à côté. Plus que ça il faut savoir l’accepter. L’accepter et en relativiser l’impact: et si cette sale soirée s’était produite sur un match couperet du final 8? Souvenons-nous notamment du BCM Gravelines qui lors de la saison 2012-2013 avait dominé de la tête et des épaules le championnat avant de tomber sèchement en 1/4 des play-off, battu 2-0 par Nanterre. L’accepter et en retirer les leçons. Car il y a aussi des revers qui vous ramènent à une certaine réalité du haut niveau, qui vous poussent à faire de nouveaux efforts et à prendre tout simplement un second souffle. L’exceptionnel parcours en championnat peut être semé d’accrocs. Si ce groupe a le droit de se planter, il est aussi évident qu’il a de l’orgueil et qu’il voudra rebondir au plus vite. Et en plus de son caractère il a du talent. Humilité, qualité et orgueil, voilà peut-être le cocktail dont avait besoin la JDA à ce stade de la saison. Alors qu’il reste 12 rencontres à disputer pour boucler la saison régulière, s’il fallait se prendre un bon coup les pieds dans le tapis c’était bien maintenant. Encore assez loin de la ligne d’arrivée pour ajuster le tir et assez près pour se lancer dans la dernière ligne droite. Dans 12 rencontres, on se souviendra peut-être que c’est à Pau que, paradoxalement, la JDA aura préparé au mieux son sprint final.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.