21 octobre 2021

Handball : battu à Pontault, le DMH enchaîne avec la réception de Nancy

Deux match au palais des Sports Jean-Michel Geoffroy pour le DMH cette semaine ce soir face à Nancy et vendredi face à Valence © nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Ce samedi, chez le leader, Pontault Combault, le Dijon Métropole Handball débutait une série de trois rencontres avec pour enjeu, la volonté de monter en puissance pour arriver au top lors de la double confrontation en barrage qui se profile. Accessoirement ces trois rencontres determineront également la place finale des Dijonnais au terme de la saison régulière, 6ème ou 5ème, leur désignant leur adversaire pour ces fameux barrages. Battus en Seine et Marne (30-26) les Dijonnais conservent une marge de progression. Il ne faut plus tarder à moins de 10 jours des fameux matchs couperet.

Satanés temps faibles

Encore une fois à Pontault Combault, on a pu voir un DMH sur courant alternatif. Capables dans ses temps forts de proposer un niveau très intéressant, il est malheureusement pénalisé par ses temps faibles qui eux, sont de l’aveu même du coach Ulrich Chaduteaud, “des gouffres”. Dijon a ainsi très bien entamé la rencontre (7-10, 17′; 9-13, 24′) avant de récolter 3 exclusions temporaires en 6 minutes et d’encaisser un cinglant 7-1 (16-14, 30′) ;ou comment tout gâcher en très peu de temps. même scénario en seconde période quand le score passe de 21-20 à 27-21 entre la 45ème et la 52ème minute. “Dans l’engagement et dans l’envie, on y était vraiment” précise encore le technicien bourguignon “il faut absolument que l’on arrive à beaucoup mieux gérer nos temps faibles. On se doit de gagner en sérénité, de moins s’affoler, de moins s’énerver…… on prend des sanctions bêtes en s’en prenant inutilement à l’arbitrage, on se retrouve en infériorité numérique et on prend alors de gros éclats. Cela a été le cas à deux moments durants cette rencontre”. Alors oui Pontault a dû batailler et puiser dans ses ressources pour dominer un DMH qui a montré qu’il pouvait rivaliser à condition de……

Ulrich Chaduteaud veut vraiment que son groupe gagne en sérénité © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Continuer à monter en puissance

Reste que la base arrière notamment dijonnaise est encore trop en difficulté et perd en efficacité offensive souvent par excès de précipitation. Rien de franchement nouveau. Face à Nancy que le DMH avait magnifiquement battu à l’aller et adversaire potentiel en barrage (ce sera soit les lorrains soit Cherbourg), ce sera une nouvelle fois une répétition grandeur nature pour les Dijonnais. L’objectif sera de tirer les enseignements de la défaite de samedi pour s’améliorer dans les domaines cités précédemment et notamment la sérénité durant les temps faibles. Le coach le martèle encore “je veux moins d’affolement ou d’énervement, tout en conservant le niveau très intéressant de nos temps forts”. Bref s’il a montré des signes encourageants chez le leader, il reste du pain sur la planche au DMH pour arriver dans 10 jours avec plus de certitude et de confiance. L’heure de vérité se rapproche à grands pas et on saura rapidement si Dijon a la capacité d’élever son niveau de jeu sur une rencontre complète pour atteindre son prochain objectif : la qualification au final four de Proligue de Créteil (Maison du handball les 29-30 mai prochain)

—lllllllll

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.