13 juin 2021

Handball : Valence, dernier hors d’oeuvre avant le plat de résistance pour le DMH

Aller de l'avant avec conviction !! Go DMH © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les dés sont définitivement jetés en ce qui concernent la saison régulière de Proligue. Le Dijon Métropole Handball qui sait depuis déjà quelque temps qu’il finira 6ème est depuis mardi et sa défaite face à Nancy, fixé sur son adversaire des barrages. Ce sera de nouveau Nancy (aller le 19 à Dijon, retour le 22 à Nancy). Reste une ultime répétion sans d’autres enjeux que de se préparer au mieux, ce vendredi soir au palais face à Valence.

Retrouver le chemin de la victoire

Depuis qu’il a acquis sa qualification pour les play-offs, le DMH savait qu’il lui restait un bloc de trois rencontres pour préparer au mieux ce double rendez-vous couperet à venir. Les deux premières confrontations n’ont pas franchement apporté de réponses quant à une montée en puissance des Dijonnais, excepté peut-être dans l’envie et l’état d’esprit. Elles se sont surtout soldées par deux défaites portant à 3 le nombre de revers consécutif des Bourguignons. Pas forcément idéal au moment où l’on doit gagner en confiance et sérénité, deux ingrédients qui font défaut depuis quasiment le début de saison. Il serait donc de bon ton de renouer avec le succès, encore une fois si possible avec la manière, en dominant une équipe de Valence qui n’a d’autre enjeu que de se faire plaisir pour son dernier match de cette saison 2020-2021.

On s’est fait une raison depuis bien longtemps et l’on sait que Dijon abordera ses barrages avec ses forces et ses défauts. De sa capacité à augmenter la durée des premières et à diminuer celle des seconds sur l’heure d’un match, dépendra certainement l’issue de la double confrontation à venir face au Meurthois. Après la défaite de mardi, le coach dijonnais, Ulrich Chaduteaud stigmatisait une fois de plus les trop niombreuses erreurs de son équipe affirmant que ses joueurs devaient maintenant se prensdre en main. Les maux sont connus : trop de perte de balle, trop de précipitation en attaque avec un déchet au tir fatal, manque de lucidité de justesse et de sérénité lors des temps faibles avec de grosses absences dans le secteur défensif qui se révèlent être catastrophiques et qui plombent malheureusement tout le reste. Tout cela les joueurs le savent, ils en ont sans doute même marre de se l’entendre rabacher ou de le lire constamment dans la presse. Vous savez quoi? On ne demande qu’à écrire autre chose et même on l’attend même avec gourmandise. L’heure des hommes approche et elle livrera son verdict qu’on espère évidemment favorable, avec un ticket pour le final four de Créteil.

l’heure de vérité approche pour LoÏs Pasquet et le DMH © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.