13 juin 2021

Basket : Metropolitans 92 – JDA Dijon : Boucler en beauté!

Encore un gros défi pour la JDA chez les Mets © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Engagée dans une course folle depuis le 12/05, la JDA entrevoit la ligne d’arrivée des 5 matchs qui se dressaient devant elle en l’espace de 10 jours. Mais ce n’est rien de dire que la dernière ligne droite ressemble à une belle montée au moment où elle se rend sur le parquet de Boulogne-Levallois (les Mets 92). Un gros budget du championnat qui voudra se rassurer malgré des récents résultats décevants et beaucoup d’agitation en interne.

Présentation et clés du match pour la JDA:

  • Le parquet des Mets réussit plutôt bien à la JDA: elle s’y est imposée à 4 reprises sur ses 5 derniers déplacements. Sa dernière défaite remonte à la saison 2016/2017.
  • Les Mets: Des résultats pas à la hauteur de la 3ème masse salariale. Bien aidés par un afflux financier qui s’appuie largement sur le plus riche département de France, les Metropolitans 92 ont fait partie des seuls 5 clubs qui ont vu leur masse salariale augmenter malgré la crise. En dépit d’un joli recrutement, c’est pour le moment une saison décevante avec une 6ème place et le double de défaites de la JDA (10 en 26 rencontres) et pour le moment aucune confrontation avec l’ASVEL. Une déception renforcée par un début de saison pourtant canon, avec 5 succès de rang dont un contre Monaco. Une saison marquée également par la frustration d’avoir libéré Rob Gray après quelques matchs: il rejoindra le club de la Principauté pour s’affirmer comme l’un des tous meilleurs de la ligue et terminera MVP de l’Eurocup. A noter toutefois que les Mets n’ont pas été aidés par plusieurs gros pépins physiques au sein de l’effectif. En particulier, Halilovic, qui était le gros recrutement de l’intersaison. Constamment embêté par les blessures, out jusqu’à la fin de la saison, il n’aura pris part qu’à 5 rencontres de championnat. Ginat, l’un des meilleurs joueurs s’est quant à lui blessé il y a quelques jours et sera absent ce soir.
  • Les Mets restent sur 2 revers de suite: Défaits à Bourg-en-Bresse et Orléans, ils ont encaissé 86 et 92 points, bien au-delà des standards de l’une des meilleures défenses du championnat (76,4 points encaissés de moyenne). Deux défaites qui coïncident avec l’absence de Ginat et d’un secteur intérieur bien plus perméable.
  • Ca chauffe en coulisse: En dehors des parquets, rien n’est simple. Alors que la direction du club a ouvertement critiqué le travail du coach Jure Zdovc, lui reprochant son style de jeu et la perte de Rob Gray, Alain Weisz, comme relayé par Le Parisien, a annoncé son retrait de la départ du club. S’il mettait en avant la question de l’âge, il ne dissimulait pas des tensions en interne.
  • Un groupe néanmoins de qualité, porté sur la défense, dont il faudra se méfier: malgré les remous et les absences, les Mets disposent de joueurs de qualité et de caractère. Les tensions internes, si elles peuvent pourrir une ambiance, peuvent aussi galvaniser des joueurs qui voudront apporter de l’apaisement par le terrain.
  • Ce groupe est extrêmement bien organisé, notamment sur les phases défensives: ça défend haut, ça ferme et switch vite! Chikoko en particulier est extrêmement dissuasif.
  • Le ballon circule bien chez les Mets: Avec 19,5 passes décisives de moyenne, ils présentent le 4ème meilleur bilan du championnat.
  • Il est par ailleurs compliqué de cibler un ou deux joueurs: quand Holston et Julien avec respectivement 5,6 et 4,8 passes décisives de moyenne/match cumulent à eux 2 plus de 55% des passes décisives de la JDA, le constat est tout autre chez les Mets où le potentiel de passes décisives est très réparti. Le meilleur passeur de leur équipe est Michineau avec 3,8 passes décisives de moyenne.
  • Gagner la bataille dans la raquette: Si Chikoko, qu’il faudra museler comme à l’aller, sera le danger numéro un, l’absence de Ginat peut permettre à la JDA de trouver davantage d’espace.
  • Sans Ginat, les Mets voudront s’appuyer sur les shoots extérieurs: Pinault ou Michineau peuvent prendre feu à 3 points. Mais le joueur à surveiller sera le très talentueux Anthony Brown qui culmine à 12 points de moyenne dont près de 41% de réussite à 3 points. Face à des meneurs de plutôt grande taille, Holston en particulier devra profiter du mismatch pour faire mal.
  • Gagner la bataille du rebond: Avec près de 3 rebonds de moins de moyenne par rapport à son adversaire, la JDA devra mettre du cœur pour être au rendez-vous et notamment aller chercher des rebonds offensifs comme elle l’a très bien fait dernièrement, avec Vanwijn notamment.
  • Alingué au cercle: Jacques Alingué a les moyens de faire davantage mal en attaque, lui qui est exemplaire en défense. Très et parfois trop altruiste, il peut aller davantage au cercle.
  • La perf pour Johnson? De retour dans son ancien club, l’explosivité de Johnson peut faire très mal, au scoring comme sa capacité à provoquer des fautes.

Le championnat est loin d’être terminé. Mais nul doute que remporter un 5ème succès, sur un parquet aussi difficile que celui des Mets, serait une sacrée étape de franchie pour la Jeanne. Une dernière étape qu’elle doit et va aborder avec confiance. Une dernière étape où elle entendra encore “faire mal” et regagner la Cité des Ducs dans la soirée, la victoire en poche. Entre-deux ce samedi soir à 21h Salle Marcel-Cerdant et sur la chaîne l’Equipe (en clair, canal 21)!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.