24 juin 2021

Handball : le DMH à quitte ou double à Nancy

En revenant en fin de rencontre mercredi soir au palais des sports, lors de son barrage aller face à Nancy (défaite 27-29), le Dijon Métropole Handball a conservé un petit espoir de qualification pour le finale four. Pour cela il faudra battre la solide formation meurthoise chez elle par trois buts d’écart (ou deux en inscrivant au moins 30 buts).

Y croire

Tout peut arriver en sport, et si l’on se fie au dernier quart d’heure du match aller, les dijonnais ont montré qu’ils pouvaient bousculer et faire douter les Nancéiens. La première des choses est d’être persuadé que c’est possible, il faut y croire. Pour autant, il faudra mettre ce niveau d’intensité notamment défensif dès le début de la rencontre sous peine d’une désillusion assurée. l’entame devra donc être à l’inverse de celle proposée à l’aller. Les Nancéiens, et notamment leur solide base arrière avaient eu trop de facilité à venir envoyer leurs scuds sur la cage de wassim Helal sans être bousculés ou avoir à s’employer plus que cela. A la fin de la rencontre, Ulrich Chaduteaud, le coach dijonnais ne pouvait pas croire son équipe incapable de poser plus de difficultés aux grands arrières adverses. Aux Dijonnais d’être morts de faim.

Sans agressivité défensive Dijon ne pourra s’en sortir © Nicolas GOISQUE/NikoPhot


Ne pas avoir de regrets

La prestation défensive sera donc évidemment une des clefs évidentes du match. Récupérer des ballons pourraient s’avérer essentiel pour des Dijonnais plutôt habiles dans le jeu de contre et de transition. Ils savent qu’ils peuvent compter sur une paire de gardiens performante, à condition de lui faciliter la tâche en accomplissant la besogne défensive L’idéal serait de pouvoir maîtriser le rythme. Enfin bien sur, limiter les erreurs (. erte de balle notamment) et se montrer efficace sera aussi indispensable. On en rajoute une couche en demandant encore du calme et de la sérénité pour éviter de trop se faire pénaliser….. Nancy tient indéniablement la corde et possède de sérieux atouts pouvant notamment alterner en attaque entre la puissance des kosta Savic ou luka Groff et la vivacité et les appuis du déroutant Marius Randriantséhéno. En défense la base arrière est haute et solide, il faut être patient pour la faire bouger et s’ouvrir des espaces. Bref le DMH doit sortir le match parfait ou sortir tout court. La recette il l’a, reste à éviter les fautes de goût et sortir de cette double confrontation la tête haute en se disant qu’il a tout donné.

Le DMH doit pouvoir s’appuyer sur un jeu de transition efficace © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.