23 juin 2021

Ski nautique: rencontre avec Gael Therin avant le Trophée des Jolies Filles ce week-end

Les skieurs vont enfin pouvoir reprendre la compétition ce week-end sur les eaux bourguignonnes. © Nicolas Goisque/NikoPhot archives

Le Trophée des Jolies Filles se déroulant à Arc-sur-Tille ce week-end, Dijonsport News a tenu à s’entretenir avec le président de la Ligue de Ski Nautique, Gael Therin, en pleine préparation pour cet évènement. Les skieurs (bien évidemment femmes ET hommes) de tout âge vont pouvoir se confronter en vue d’échéances plus importantes par la suite. A la veille de cette édition 2021, vous saurez le déroulement de cette compétition et ce qu’elle représente aux yeux des différents acteurs de ce sport parfois un peu confidentiel mais néanmoins impressionnant et spectaculaire.

Dijon Sportnews: Pouvez-vous nous présenter cette compétition pour celles et ceux qui ne la connaissent pas?

Gael Therin: Le “Trophée des Jolies Filles” vient en faite du nom de notre sponsor qui est le rosé des Jolies Filles. Voilà le pourquoi du nom. C’est une compétition de début de saison qui est de niveau d’homologation international. On est capable d’enregistrer jusqu’à un record d’Europe. On va avoir les 3 disciplines représentées qui sont: le slalom, les figures et le saut. Ce qui nous permettra aussi d’avoir un classement au combiné où on a la moyenne des 3 disciplines qui vont s’ajouter pour établir une performance. Ca fait parti des compétitions dont les résultats vont être qualificatifs pour les championnats de France qui vont déterminer ensuite l’accessibilité aux championnats d’Europe pour les jeunes. Puisque cette année on a des championnats d’Europe -14 et -17 et aussi des championnats du monde -17 et -21.

Comment va se dérouler ce week-end plus précisément?

Pour ce week-end, on a les entraînements toute la journée à partir de vendredi. Tous les gens viennent se familiariser avec le plan d’eau, regarder un peu les conditions, le bateau, les pilotes… On attaque une manche de slalom pour commencer le samedi matin à partir de 9h. On va ensuite enchainer avec deux manches de figures et on terminera par une manche optionnelle avec uniquement les slalomeurs et les non-combinétistes en fin de journée. Puis le dimanche on recommence par slalom et on finit par les deux manches de saut.

Qui dit retour du ski nautique dit retour des ses clichés pour le plus grand plaisir des photographes! © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Y a-t-il des personnes du coin qui vont participer ce week-end?

Beaucoup. Du club de Dijon, on a Mathilde (Génelot) et Jean Gueury qui vont participer. En équipe de jeune, appelé équipe ligue, on a des skieurs de la région qui s’entrainent tous les jours ici. On a à peu près 6-7 jeunes de cette équipe qui vont venir essayer de valider une bonne performance en vue des championnats de France début Juillet.

Avez-vous des attentes sur certains skieurs en particulier?

J’ai pas franchement d’attentes. C’est une compétition de début de saison, c’est la première pour tous en général. J’aimerais juste qu’ils valident ce qui a été entamé à l’entrainement avec cette remise en route depuis le début du mois de mars. Il n’y a donc pas d’attentes particulières sur quelqu’un en particulier. Juste qu’ils puissent reproduire ce qu’ils savent faire à l’entrainement sur cette première compétition. On aura des exigences de résultats un peu plus tard pour les championnats de France voir les championnats d’Europe.

Slalom, figures et saut: les 3 disciplines seront bel et bien présentes dès vendredi. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Et pour ce qui est des attentes sur cette compétition? On sait que ces derniers mois ont été forcément compliqués, pouvez-vous nous expliquer comment ça s’est déroulé dans le domaine du ski nautique?

Pour le ski nautique ça a été aussi compliqué au début. Il y avait seulement les sportifs de haut niveau qui étaient autorisés à skier jusqu’au tout début de la saison. On ne savait pas trop exactement comment et quand on allait pouvoir ouvrir pour l’intégralité des pratiquants, que ce soit les mineurs et les majeurs. On a une chance: c’est un sport d’extérieur, où il n’y a pas de contact ou très peu. Donc on n’a pas eu de problèmes de protocole sanitaire très contraignant cette année. La grosse contrainte qu’on avait jusqu’au 19 mai c’était la limite du rayon de déplacement autorisé pour ceux qui s’entrainent sur le plan d’eau. C’est un plan d’eau Bourgogne-Franche-Comté, donc on a des gens qui viennent de Montbéliard, de l’Yonne, de Suisse pour s’entrainer et qui n’ont donc pas pu venir avant cette date.

On peut donc dire que c’est officiellement le lancement de cette saison?

C’est le lancement de cette saison en espérant que, contrairement à l’an dernier, ce soit un vrai départ. Qu’on ait pas un arrêt un peu compliqué sur le mois de septembre où on a vu au fur et à mesure du temps venir se greffer des exigences sanitaires qui nous ont empêché de finir la saison correctement et de gérer l’intersaison. Le deuxième confinement au mois de décembre et janvier, le couvre-feu, … En général c’est à cette période qu’on prépare toute la saison donc cette préparation a été un peu tronquée et surtout très courte. On est dans l’urgence, d’habitude on s’y prend 3-4 mois à l’avance. Tout le protocole sanitaire avec la restauration et l’hébergement a été aussi très compliqué. C’est donc un redémarrage mais pas encore total. On souhaite que ça s’améliore encore par la suite. On espère aussi que les évènements internationaux qui attendent nos jeunes vont pouvoir avoir lieu cette année. Qu’on soit pas embêté comme l’année dernière où toutes ces compétitions avaient été annulées.

La compétition accueillera les petits comme les (très) grands. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Finalement, quelles sont les prochaines manifestations sur ce plan d’eau d’Arc-sur-Tille mise à part ce week-end?

Cette année, sur ce plan d’eau, il n’y aura qu’une seule compétition: celle de ce week-end. Vont après arriver dans la saison des journées portes ouvertes, découvertes et loisirs. Les gens vont pouvoir venir découvrir le ski non pas en tant que spectateurs mais en tant qu’acteurs. On prépare aussi une journée handisport par le biais du Rotary qui a pu faire l’acquisition d’un ski pour les “handis”. On va faire une journée porte ouverte à destination des parasportifs.

N’hésitez donc pas à venir dès vendredi pour profiter de ce week-end de glisse sur les eaux d’Arc-sur-Tille!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.