28 juillet 2021

Hockey sur glace: où en est le HC Dijon?

Les Ducs du HC Dijon ont vécu une année compliquée et doit maintenant se tourner vers la saison prochaine.

Au terme d’une saison blanche pour les DUCS de Dijon, nous avons voulu savoir où ils en sont et où est-ce qu’ils se dirigent. A travers les mots de Pierrick Thibault, président du club, et d’Antoine Alexandra, joueur en division 3 au HC Dijon, voici un survol de l’état actuel du club de hockey sur glace dijonnais.

Dijon Sportnews: Comment se porte le HC Dijon?

Pierrick Thibault: On a recensé les joueurs. On a assez d’enfants pour faire quasiment toutes les équipes qui seront toutes engagées en championnat. On est en train de remonter une équipe engagée en division 3. Ca va être encore une année floue c’est sûr, je pense qu’on ne va pas réinvestir autant que l’année dernière. Au contraire on repart deux ans en arrière. Mais les enfants et les parents répondent à l’appel.

Au niveau des licenciés on va en perdre un peu mais moins que ce que je pensais. Il y a des parents qui vont attendre septembre-octobre pour voir comment ça se passe avant de remettre les enfants et d’autres qui vont les envoyer des des sports en plein air. On a donc 7 équipes jeune (U5, U9, U11, U13, U15, U17, U20) plus l’école de glace et la D3 (senior).

Sur la D3 on a également beaucoup de mouvements

Pierrick Thibault: Oui: le coach est parti, les 3 joueurs étrangers également. Pour l’instant on n’a pas encore signé d’autres joueurs, on attend de voir comment ça va se passer. Beaucoup de joueurs sont dans leurs pays et ne reviennent pas en France. La D3 est en plein développement pour le moment, on est en train d’avancer. Le but de l’année prochaine est vraiment de stabiliser, voir où on en est, remettre les bases et après on repart. Simon Bourgin va être a plein-temps, notre ancien coach Michel Célestin revient au club, …

Le HC Dijon se prépare pour la reprise tant attendue de la compétition, les DUCS vont bientôt pouvoir reprendre les crosses. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Saison compliquée pour le hockey sur glace en général, vous allez repartir quasiment de zéro… On pourra te retrouver en division 3 l’année prochaine?

Antoine Alexandra: J’espère, j’ai l’objectif de. Sinon non on repart pas forcément de zéro, l’effectif a été créé tout au long de l’année. Le noyau reste encore et restera là quoiqu’il arrive. On va surtout essayer de remettre du vivier et de la motivation à tout le monde puisqu’après une année comme ça c’est compliqué. Mais on a toujours les mêmes objectifs, les mêmes espoirs.

L’objectif de la prochaine saison reste donc encore la montée? Comment tu envisages la saison qui vous attend?

Antoine Alexandra : En tout cas pour les joueurs l’objectif reste le même. On a envie de continuer à pousser, montrer ce qu’on vaut et pourquoi pas monter en D2 dès la saison prochaine.

Pour la saison à venir j’ai beaucoup d’espoir. On repart de nouveau, ça va être compliqué mais on se donnera à fond pour que ça se passe bien quoiqu’il arrive. La motivation sera toujours là, il n’y a aucun doute là-dessus.

Antoine Alexandra, un des joueurs d’une D3 en reconstruction, qui a hâte de démarrer une saison pleine. C’est tout ce qu’on lui souhaite! © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

De ton côté, comment as-tu vécu cette année?

Antoine Alexandra: C’était frustrant. On voit certains sports et clubs pratiquer pendant que le nôtre, qui a un équipement assez conséquent, non. On a pas tellement compris, des championnats reprennent, on a l’impression que le sport amateur est pas considéré. Certains voient ça comme un passe-temps mais oublient que des personnes en vivent et en ont aussi besoin pour la vie de tous les jours. C’est difficile de rester concentré sur ses objectifs quand on est finalement tout le temps dans le flou. Cette année blanche pour moi et les autres joueurs a été compliquée c’est sûr. C’est triste.

Là on pouvait reprendre mais l’été s’annonce et on ne peut pas lancer cette patinoire. On va devoir attendre fin août. Mais tant que les personnes du club resteront soudées on avancera.

Les hockeyeurs dijonnais sont impatients de retrouver la patinoire Trimolet (avec du public si possible).

Malgré ces conditions, l’objectif reste donc le même pour ce qui est des joueurs: donner le meilleur d’eux-même dès la reprise et viser, pourquoi pas, la montée en deuxième division. Les hockeyeurs de l’HC Dijon sortent d’une année blanche difficile mais vont attaquer cette nouvelle saison le couteau entre les dents, après une année et demi sans confrontations. Le club est lui en phase de stabilisation à la suite de tous ces mouvements pour se relancer progressivement et enfin reprendre le rythme de cette compétition qui leur manque tant. En bref, les Dijonnais entrevoient peut être le bout du tunnel.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.