28 juillet 2021

Basket : 1/4 de finale JDA Dijon Basket – Orléans Loiret Basket: Le rêve commence maintenant!

Axel Julien jouera son dernier match sous les couleurs dijonnaises au palais des sports © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La JDA va attaquer une nouvelle phase finale, la 7ème depuis son retour dans l’élite (saison 2011-2012) en 9 éditions possibles (hors saison de l’an-passé). Un rendez-vous devenu ainsi presque habituel pour les hommes de Legame. Ce qui l’est moins, c’est qu’il l’aborderont pour la première de l’histoire du club dans la peau de leader de la saison régulière.

Quelque chose d’incroyable mais finalement que le début de ce qui va compter réellement. Dans un format de phase finale inédit, ce groupe comme ses supporteurs savent que c’est probablement la bonne année. Habités par une force presque inexplicable, Axel Julien et les siens se retrouvent en quelque sorte en mode Leaders Cup avec une seule ambition, aller au bout. Comme en 2020 chez Disney.

Ce 1/4 de finale face à Orléans semble tout à fait à leur portée avant de se frotter potentiellement à Monaco et l’ASVEL…un scénario possible que l’on a tous envie de voir comme signe du destin, mais cette fois pour soulever le plus beau des trophées. Toutefois, comme rien n’est jamais totalement écrit d’avance, il faudra bien prendre cette compétition comme toute nouvelle, qui plus est face à un adversaire que la JDA a souvent eu du mal à manœuvrer. Se concentrer uniquement sur les 40 minutes à venir avant de se plonger, espérons-le, sur le final 4.

Présentation de la rencontre et clés du match pour la JDA:

La JDA s’est imposée à 2 reprises en 3 confrontations cette saison, dont un succès en Coupe De France. En Championnat, la Jeanne s’était inclinée de peu à l’extérieur (74-69) après une remontada d’Orléans et l’avait emporté au Palais de 3 points au retour (74-71). La première confrontation avait été marquée par les blessures de Jonshon-Odom et La Monte Ulmer. Des blessures qui avaient boosté Orléans et des joueurs comme Oniange ou Sané. Johson-Odom a vu sa saison s’arrêter et ne sera donc pas présent ce dimanche, tout comme Mccall qui a dû rentrer aux US. Si Mccall ne tournait qu’à 6,1 point de moyenne cette saison, son absence viendra au moins compenser celle de Simon côté dijonnais qui ne pourra toujours pas tenir sa place.Mais l’absence de taille, dans tous les sens du terme sera bien celle de Chima Moneke, appelé en sélection. Deuxième meilleur marqueur et évaluation de son équipe, meilleur rebondeur d’Orléans avec 6,5 rebonds de moyenne, le nigérian sera le grand absent de la rencontre. En revanche, Ulmer tiendra bien sa place, lui qui est revenu à la compétition le 25/05 dernier contre Nanterre. Une menace certaine que l’ancien dijonnais, notamment à longue distance. Il faudra s’en méfier même si depuis son retour, il semble avoir du mal à retrouver son niveau. A 14 points de moyenne avant sa blessure, il est deux fois moins productif depuis (7,25 points de moyenne). Mais attention à la bête blessée.

  • L’axe 1-4/5 à contrôler: le danger numéro 1 d’Orléans, s’appelle Paris Lee. Ce meneur de petite taille est capable sortir des matchs à la David Holston lui qui a également un profil très complet: meilleur marqueur de son équipe avec près de 15 points de moyenne, il est fort sur le drive, tout en tournant à plus de 41% à 3 points…et sait faire jouer ses coéquipiers avec près de 8 passes décisives de moyenne ce qui en fait le meilleur passeur du championnat! Lee tentera notamment de servir le géant Luke Fischer qui convertit très souvent les offrandes (61% de réussite). Face à Lee, David Holston devra défendre fort mais aussi provoquer un maximum son vis-à-vis en espérant faire tomber les fautes.
  • Le secteur intérieur dijonnais aura un rôle important à jouer et pourra compter sur le retour de Jacques Alingué. La taille d’Abdou Loum sera également déterminante, tout comme Chassang des deux côtés du terrain lui qui voudra marquer de son empreinte son dernier match sous les couleurs de la JDA
  • . Les prises à deux devront être suffisamment efficaces pour éviter aux intérieurs de pouvoir trouver leurs postes 2 ou 3. A défaut, Orléans pourrait shooter dans un fauteuil et Ulmer notamment, bien que moins bien ces derniers temps, se ferait plaisir.
  • Le «vrai» retour d’Axel Julien: Alors que David Holston accusait un peu le coup physiquement face au Portel, Axel Julien n’était clairement pas dans le rythme alors qu’il n’avait pu toucher le ballon pendant de nombreux jours. Contre Orléans, il devrait être beaucoup plus influent en plus d’être galvanisé pour sa dernière au Palais.
  • Wanvijn pour faire basculer la rencontre? MVP de la dernière confrontation avec l’OLB, le Belge peut faire mal notamment à l’intérieur et voudra très certainement faire mieux que sa dernière sortie. Très certainement clé pour la Jeanne.

Plus qu’un match c’est le début d’une mission commando. Plus qu’une rencontre de phase finale, c’est tout un groupe qui peut se donner l’opportunité d’être à deux rencontres de quelque chose d’énorme. Plus qu’un 1/4 de phase finale c’est très surtout la première des 3 étapes vers un rêve que l’on a souvent cru inaccessible. Ce groupe doit et va être au rendez-vous!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.