28 juillet 2021

Basket : 1/2 finale de Jeep Elite LNB JDA Dijon Basket – A.S. Monaco Basket: Foncer et y croire!

Avant de quitter la JDA Laurent Legname a une dernière occasion d'écrire encore plus la légende de ce club © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Après le magnifique 1/4 contre Orléans où la JDA a fait respecter la hiérarchie et rendu un très bel hommage aux partants, les choses très sérieuses vont débuter serions-nous tenter de dire. Dans un final 4 inédit, la Jeanne est à 2 succès d’un titre historique. Dans la Kindarena de Rouen, les hommes de Legname vont retrouver de nouveau Monaco, non sans rappeler une certaine Leaders Cup en 2020.

Si la Roca Team se présentera amoindrie en Normandie (lire ci-dessous), c’est un énorme choc et un combat qui attendent néanmoins Axel Julien et les siens, tant cet adversaire regorge de talents. Mais après une telle saison où elle a déjà vaincu Monaco, cette JDA entendra continuer sur sa lancée et tout emporter dans sa 1/2 finale. Car Monaco ou pas, cette Jeanne a clairement les moyens et l’ambition d’aller au bout. Passées les incohérences des distinctions individuelle, la JDA qui est avant tout un groupe, uni, soudé, voudra s’imposer en équipe.

Présentation de la rencontre et clés du match pour la JDA:

  • La JDA et Monaco tranquilles dans leur 1/4: Si la JDA s’est imposée facilement contre Orléans, Monaco n’a pas beaucoup plus peiné pour se débarrasser de Bourg-en-Bresse. Accrochée à la mi-temps (+1), la Roca Team a accéléré sur les 20 minutes suivantes pour s’imposer 91 -72.
  • Monaco bénéficie de 24h de récup en moins mais a davantage fait tourner en 1/4: Monaco a joué lundi soir, soit un peu plus de 24h après la Jeanne. Un temps de récupération non négligeable pour un groupe dijonnais forcément au bout physiquement. Mais en s’appuyant sur un effectif pléthorique et un match «facile», Monaco a pu effectuer pas mal de rotations lors de son 1/4. Ainsi, 4 joueurs monégasques ont joué 20 minutes ou plus contre 6 côté Dijonnais.
  • Des absents côté Monaco: Lessort qui est appelé au rassemblement de l’équipe de France sera absent, tout comme son compère à l’intérieur Fall. Des absences non négligeables, mais qui sont aussi à relativiser: contre Bourg, Monaco s’en est sorti avec un Lessort à 5 points en 18 minutes pour 5 d’évaluation. Monaco sera affaibli mais va pouvoir encore compter sur de nombreux talents comme Gray, Bost, Knight (21 points contre Bourg), Inglis mais aussi Mahalbasic. Cet intérieur, dernier arrivé dans l’effectif, sera un poison. Contre Bourg il termine avec la 2ème meilleure évaluation de son équipe (16) et un impressionnant 83% de réussite aux shoots.
  • Côté Dijonnais, Simon ne devrait pas être suffisamment remis pour retrouver sa place. Un coup dur quand on sait que contre Monaco au match retour il avait été le MVP de la rencontre avec 27 points! Ducoté aura encore un rôle à jouer. Julien excellent dimanche devra de nouveau être à ce niveau pour faire basculer la rencontre. Johnson devra aussi sortir le match de sa vie.
  • Le secteur intérieur: Sans Fall ni Lessort, la JDA devra jouer un maximum à l’intérieur où il pourrait prendre l’avantage sur ses homologues en y mettant une grosse agressivité. Un secteur intérieur qu’il faudra aller provoquer: l’explosivité d’Holston, Julien ou Johnson peuvent prendre de vitesse des joueurs peu (moins) mobiles comme Inglis ou Mahalbasic.
  • Le secteur extérieur, principal danger pour la défense dijonnaise: Monaco aura moins de solution à l’intérieur et va très certainement s’appuyer sur ses shooters d’exception que son Gray ou Bost et sur qui il faudra défendre très haut. Attention au pick&roll monégasque.
  • Le jeu de transition monégasque: la JDA perd habituellement peu de ballons. Face à une équipe de Monaco qui excelle dans le jeu de transition, il faudra être encore très bon élève dans ce domaine.
  • Bost/Holston/match électrique: Dee Bost va forcément chercher à provoquer son vis-à-vis, comme il le fait régulièrement. A Holston de ne pas tomber dans le piège et de rester dans son match. Tout le groupe dijonnais devra faire preuve de sang-froid quand on se souvient d’un match retour au Palais électrique marqué par énormément de tensions. Un vrai enjeu, dans un match si important…
  • La défense face à une équipe qui perd régulièrement quand elle ne dépasse pas 80 points: Bien entendu, la défense sera encore au cœur des débats et encore plus contre cette équipe. Si Monaco a la 2ème meilleure du championnat, cette équipe a souvent trouvé le chemin de la victoire en s’appuyant sur son attaque. Ainsi, sur ses 10 défaites en championnat, 7 fois elle a perdu en scorant moins que 80 points. Lors de sa défaite au Palais, Monaco a scoré 83 points, en dépassant les 80 points après seulement un relâchement dijonnais dans un match alors acquis…

C’est une demi-finale de championnat de France! La 2ème sur les 3 dernières éditions et la 3ème dans l’histoire de la JDA. Et cette 3ème tentative peut clairement être la bonne. Contrairement à ce que peut déclarer Mitrovic (l’entraîneur monégasque), Monaco reste le favori. Mais cette JDA là a toutes les capacités de renouveler non seulement sa prouesse de la dernière Leaders Cup mais aussi et surtout celle du 15 mai dernier. Sans se poser de question, sans se mettre de pression, on attendra uniquement de ce groupe qu’il joue son basket et se batte sur chaque possession. En cas de qualification, plus qu’en finale, il enverrait tous les supporters au 7ème ciel…une première fois! Entre-deux ce jeudi à 15h30 à la Kindarena de Rouen et sur la chaine L’ÉQUIPE!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.