25 septembre 2021

Rugby : Le Stade Dijonnais reprend avec une petite victoire sur Mâcon

Pour sa première rencontre de préparation, le Stade Dijonnais a battu son homologue bourguignon l’AS Mâcon Rugby, 7-3, au terme d’une rencontre peu spectaculaire jouée sous une chaleur accablante (une pensée pour les espoirs qui ont, eux, joué 2h30 plus tôt !!!! et qui l’ont emporté 23-0). Il aura fallu un exploit personnel de leur sérial marqueur d’essais, l’ailier Italien David Odiété, après plusieurs jolis temps de jeu, pour aller cueillir en fin de rencontre le gain de la partie.

On ne va évidemment pas tirer de conclusions après cette première rencontre qui vient après un gros mois de travail. On était avant toute chose dans de la préparation avec une revue assez complète d’effectif puisque 30 joueurs dijonnais ont participé à la rencontre avec un turnover important qui a engendré des périodes plus ou moins dominatrices.

Un score de foot à la pause

Ainsi, on a plutôt vu en début de match un collectif dijonnais dominant en conquête, et s’installant résolument dans la moitié de camp mâconnaise, dans laquelle il campera quasiment tout le premier acte, sans pour autant parvenir à déflorer la marque. La faute à un cruel manque de justesse technique, même s’il faut noter que Paul Astier, le nouvel arrière stadiste s’est vu refuser un essai sur un coup de sifflet qu’on a eu du mal à comprendre. N’enlevons pas aux Mâconnais le fait d’avoir opposé une belle résistance. Un premier acte pauvre en grandes envolées et relativement hâché, voyant s’enchaîner les mêlées mais ne permettant guère aux quelques 700 spectateurs( tout de même) venus retrouver avec enthousiasme leurs joueurs de s’enflammer. On aura tout de même fait plus ample connaissance avec de nouveaux visages que l’on devraient retrouver cette saison; Joe Sproston(Pilier), Victor Fromenteze (3ème ligne), Mathis Garnier (mêlée), Hugo Alonzo (aile) Paul Astier (arrière) et aussi quelques jeunes comme Elie Jeune (aile) ou Amrani Mzé (3ème ligne), alignés d’entrée. Bien d’autres feront leur entrée en cours de jeu (cf ci dessous). A la pause le score ressemble plus à celui d’un match de foot (0-0, 40′).

David Odiété inscrit ici le seul essai de la rencontre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un éclair pour finir

La seconde période sera assez similaire à la première à un détail prêt, Mâcon sera nettement dominateur en mêlée fermée sur ce second acte profitant du jeu des remplacements et de l’extrême jeunesse de la première ligne (Antonin Certain, Junior Mendès…) ayant terminé le match côté dijonais. Après une heure de jeu Mâcon prenait le score en tentant et réussissant une pénalité (notons que le stade n’a tenté aucune de ses pénalités préférant travailler ses enchainements). Menés, les Dijonnais vont investir le camp adverse durant le quart d’heure suivant, parvenant enfin à enchainer quelques temps de jeu. C’est au sortir d’ailleurs de la séquence la plus longue et la plus aboutie du match que David Odiété servi au centre du terrain sur les 22 adverse, va entamer un slalom spécial de haute volée à vitesse grand v pour déposer 5 défenseurs adverse et plonger derrière la ligne. Un essai qui permettait aux siens de débuter par une victoire ce qui est déjà celà. Les Dijonnais enchaîneront face à Massy, samedi prochain à Lons le Saunier puis au Grand Bornand face à Rumilly le 27 août, avant de passer aux choses très sérieuses avec la réception d’Albi pour la première journée de Nationale le weekend du 4-5 septembre.

L’album photo de la rencontre celui du match des espoirs

Les réactions d’après match de Thomas KOHLER (coach adjoint en charge des avants) et d’Otilo KAFOTAMAKI 3ème ligne

Le groupe dijonnais utilisé face à Mâcon

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.