25 septembre 2021

Handball : de bonnes dernières répétitions pour la JDA et le DMH

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

L’exitation monte, la reprise des championnats est proche pour la JDA Handball (mercredi à Mérignac) et le Dijon Métropole Handball (vendredi à Sarrebourg. Ce vendredi soir c’était l’heure des dernières répétitions pour les deux clubs phares du hand dijonnais avec la réception de Fleury pour les filles et de Villeurbanne pour les garçons. Les deux formations ont apporté des garanties en s’imposant 31-17 pour la JDA; 30-24 pour le DMH.

Les Dijonnaises convaincantes.

Face à un adversaire certes diminué et qu’elle avait déjà dominé (30-23) il y a une dizaine de jours, les filles de Christophe Mazel ont livré une prestation aboutie, étouffant les Fleuryssoises en défense et exploitant superbement le jeu sur grand espace. Transitions et contres efficaces et + 9 à la pause 15-6, du bel ouvrage. on aura apprécié la circulation de balle sous l’impulsion d’une Carmen CAmpos promue capitaine et visiblement très à l’aise dans le rôle. l’ailière recrue Rosario Urban montrait que son intégration était déjà excellente. Carmen confirmait d’ailleurs après match que l’intégration des trois seules arrivantes étaient bonne et que le groupe après un premier match de préparation poussif, atteignait maintenant une bonne carburation et que “sa” jeune équipe allait être compétitive. Si le score de la seconde période (16-11) était moins cinglant que celui de la première, les Dijonnaises ont pu faire tourner et montrer que les automatismes, notamment sur la relation avec la nouvelle jeune pivot Sarah Valéro étaient en place. Dernière recrue dijonnaise la gardienne internationale Tchèque Pétra Kudlackova a elle aussi fait sa part du travail en première période aidé par une défense de feu (6 arrêts pour 6 buts encaissés !).

Manon Gravelle apporte beaucoup d’engagement et de puissance en attaque © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Sur la base arrière, Manon Gravelle est un bras armé précieux et fait parler sa puissance (5/10) même s’il y aun peu de déchét, Claire Vautier est elle aussi un danger intéressant (4/7) , Carmen Campos un excellent chef d’orchestre (6/9), tandis que les jeunes Laura Lasm ou Ilona di Rocco sont à la hauteur au relais de leurs coéquipières. On attend encore Céline Sivertsen toujours convalescente. Une prestation donc très encourageante avec un niveau de jeu aussi bien sur les plans défensifs qu’offensifs très intéressants et soulignés par le coach Christophe Mazel qui précisait toutefois malicieusement que ce bon match ne rapportait 0 points et que l’important ce serait mercredi à Mérignac. Eh bien on est impatient de voir….

Un excellent dernier galop d’entraînement pour le DMH

Dans la foulée des filles, les garçons du Dijon métropole Handball affrontaient eux le promu Villeurbanne. Une formation qui a montré beaucoup d’envie et de qualités handballistiques et qui a offert une opposition de grande qualité, offrant un match très rythmé et intéressant à suivre. Les hommes d’Ulrich Chaduteaud ont dû s’employer et ont livré eux aussi une prestation intéressante. La copie sur le plan défensif étant plus que correcte notamment au cours d’un premier acte joué à une vitesse un peu folle avec des visiteurs qui sautaient sur tout ce qui bougeaient et couraient dans tous les sens, gènant notamment les systèmes offensifs dijonnais avec une défense 1-5 parfaitement huilée. A la pause, les visiteurs, bien aidé par leur dernier rempart Enzo Druguet en feu, et très performant derrière son efficace défense (12 arrêts sur ces 30 minutes initiales) sont même légèrement devant au score (10-11, 30′).

Toute la hargne de Bastien Khermouche © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Mais Dijon déjà auteur d’une excellent seconde période face à Massy la semaine dernière à Semur, allait prendre les choses en mains en seconde période. Avec un Steeven bois impeccable à la manoeuvre (Vincent Maguy, touché à l’oeil était ménagé hier soir), les gachettes dijonnaises retrouvaient de belles couleurs à l’image d’un théo laguillaumie qui retrouvait la mire sur quelques missiles bien sentis après une première période plus compliquée pour lui. Avec un Bastien Khermouche toujous aussi rageur au pivot (3/4), un lucien Auffret lui aussi plus en vue sur cette seconde période et surtout un Arthur Pécaud impeccable su son aile gauche (5/5) et également précieux dans l’activité défensive, les Dijonnais faisaient u premier break après la pause (21-16, 41′). Il finissaient ensuite proprement l’affaire, même si Villeurbanne aura lutté jusqu’au bout (30-24, 60′). Les hommes d’Ulrich Chaduteaud, qui a apprécié la performance de ses garçons, ont montré de belles ressources et des valeurs de combattants intéressantes, lors de ce match où il faut encore souligner l’excellente prestation adverse, vraiment digne des “batailles” qu’il faudra livrer en Proligue. Bref une excellent répétion pour le DMH avant le début des choses très sérieuses et un déplacement périlleux dès la première journée à Sarrebourg.

Fins prêts pour les reprises © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.